Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > John Kerry : « Israël est une démocratie vivante...je ne pense ni n’ai jamais (...)

John Kerry : « Israël est une démocratie vivante...je ne pense ni n’ai jamais dit que c’est un État pratiquant l’apartheid »

Hélène Keller-Lind

mercredi 30 avril 2014
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le 28 avril 2014 le Secrétaire d’État américain, John Kerry, remettait les pendules à l’heure dans une déclaration « parfaitement limpide concernant ce qu’[il] pense et ne pense pas...Israël est une démocratie vivante et [il] ne pense pas, et n’a jamais dit, publiquement ou en privé, qu’Israël est un État d’apartheid ou qu’il a l’intention de le devenir ». Il précisait également qu’il aurait « dû choisir un autre mot pour décrire [sa] ferme conviction que la seule façon, à long terme, d’avoir un État juif et deux nations et deux peuples vivant côte à côte dans la paix et la sécurité passe par la solution de deux États ». Le 25 dernier il avait évoqué le spectre d’un éventuel apartheid..

Apartheid...

D’un mal sera sorti un bien...Le 25 avril dernier, s’adressant à huis clos à des dirigeants de la Commission Trilatérale réunie à Washington le Secrétaire d’État américain avait averti que s’il n’y avait pas d’accord de paix Israël pourrait devenir un État d’apartheid. Mot à connotation d’autant plus négative que les antisionistes de tout poil l’utilisent volontiers, à tort et à travers, au mépris des réalités, pour fustiger l’État hébreu. Bien qu’il ait évoqué cette éventualité entre autres, comme la reprise des violences palestiniennes, c’est, bien entendu ce mot, sorti de son contexte, qui avait fait les gros titres.

Le 29 avril 2014 le négociateur à vie Saeb Erekat déclarait d’ailleurs que Benyamin Netanyahou « avait utilisé tous les outils possibles pour consolider son régime d’apartheid », rapporte l’agence de presse semi-officielle palestinienne Maan News.Terme utilisé à plusieurs reprises.

« Israël est de toute évidence une démocratie vivante avec des droits égaux pour tous ses citoyens »

Devant le tollé soulevé par l’emploi de ce terme, dans un premier temps, lors du point de presse du 28 avril, Jen Psaki porte-parole du Département d’Etat, interrogée sur cet incident n’avait pas admis que John Kerry ait pu prononcer ce terme mais affirmait à plusieurs reprises que « Israël est de toute évidence une démocratie vivante avec des droits égaux pour tous ses citoyens ». Expliquant que John Kerry pense « qu’il devrait y avoir et peut y avoir une manière de trouver une solution pour deux Etats qui pourront apporter la sécurité et la prospérité que méritent ces peuples ».

Un communiqué limpide de John Kerry

Dans un second temps, compte tenu des nombreuses protestations émanant de politiques ou d’organisations, le Secrétaire d’Etat publiait un communiqué suivant, qu’il voulait être parfaitement limpide concernant ce qu’il « pense et ne pense pas d’Israël » : « Israël est une démocratie vivante et je ne pense pas, et n’a jamais dit, publiquement ou en privé, qu’Israël est un État d’apartheid ou qu’il a l’intention de le devenir. Quiconque sait quoi que ce soit sur moi le sait sans l’ombre d’un doute ».

Ne niant pas avoir utilisé ce terme d’apartheid possible s’il n’y avait pas d’accord de paix, il reconnaît que « certains mots peuvent donner une fausse impression, même si cela n’est pas voulu », ajoutant : « si je pouvais rembobiner, j’aurais choisi un autre mot pour décrire ma ferme conviction que la seule façon, à long terme, d’avoir un État juif et deux nations et deux peuples vivant côte à côte dans la paix et la sécurité passe par la solution de deux États. A long terme un État unitaire binational ne peut être l’État juif démocratique que mérite Israël ou l’État prospère avec des droits plains et entiers que mérite le peuple palestinien. C’est ce que j’ai dit, aussi ce qu’a dit le Premier ministre Benyamin Netanyahou. Alors que le ministre de la Justice Livni, les anciens Premiers ministres Barak et Olmert ont tous évoqué le spectre de l’apartheid pour souligner les dangers d’un État unitaire à l’avenir, c’est un mot qu’il vaut mieux écarter du débat ici chez nous ».

Le Secrétaire d’État rappelait également son soutien d’Israël ces trente dernières années au Sénat ou en sa capacité de Secrétaire d’État->http://www.state.gov/secretary/rema...]


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette