Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’Iran dit qu’un de ses satellites est capable d’espionnage sur (...)

L’Iran dit qu’un de ses satellites est capable d’espionnage sur Israël.

jeudi 17 novembre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Un mois après son lancement - et seulement quelques semaines après que le président iranien a dit qu’Israël doit être effacé de la carte - le chef du programme spatial de l’Iran dit maintenant que le satellite Sina-1 est capable d’espionnage sur Israël

Le lancement du satellite Sina-1 Russe dans l’orbite à bord d’une roquette russe le mois dernier a marqué le commencement du programme spatial de l’Iran et les officiels disent qu’un deuxième satellite - celui-ci construit par les Iraniens - sera lancé dans environ deux mois, intensifiant les craintes israéliennes. (AP)

La même information, à partir de la même dépêche sur le lancement d’un satellite iranien avait été publiée et édulcorée par le journal Le Monde le 27 Octobre 2005...


Un satellite iranien pourrait espionner Israël
CDP - Arouts 7

Les promesses des dirigeants iraniens sont à prendre avec beaucoup de circonspection. Les instances internationales, qui cherchent notamment à freiner le développement nucléaire de la république islamique, le savent depuis longtemps.

Mais à présent, il s’agit d’une autre menace concernant directement Israël. En effet, le directeur du programme spatial iranien a indiqué mercredi que son pays avait projeté le mois dernier dans l’espace un nouveau satellite, Sina-1, capable de recueillir des informations sur Israël.

Au départ, Téhéran avait prétendu qu’il ne s’agissait que d’une mission scientifique mais à présent, les autorités iraniennes admettent que le satellite peut prendre des clichés et photographier notamment le territoire israélien.

Avec l’envoi de ce nouveau satellite, de fabrication russe, l’Iran fait un grand pas en avant dans son programme spatial. Après ce premier essai concluant, les autorités iraniennes ont indiqué qu’un second satellite, de fabrication locale cette fois, prendrait dans deux mois le chemin des cieux.

Téhéran a affirmé, lors du départ du premier satellite, qu’il était destiné à déceler les catastrophes naturelles et à prévoir les séismes. Mais l’on sait à présent que lorsqu’il effectue 14 fois le tour de la terre en une journée à une hauteur de 1000 kilomètres, il fournit à l’Iran la possibilité, toutefois limitée, de surveiller le Proche-Orient, et donc également Israël.

Le vice-ministre iranien de la Communication, qui dirige le programme spatial de son pays, a déclaré que Sina-1 effectuait des missions scientifiques mais il a admis qu”il pouvait également être utilisé à des fins militaires.

Ces déclarations semblent particulièrement inquiétantes pour Israël qui n’oublie pas les propos antisémites du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, il y a quelques semaines. Ce dernier avait en effet appelé à rayer Israël de la carte lors d’un congrès sur le thème ‘’Un monde sans sionisme’’. Il avait alors déclaré que ‘’les puissances éclairées avaient installé le régime sioniste au cœur du monde musulman afin d’y établir les bases de leur mainmise’’. Il avait ajouté : ‘’Il ne fait aucun doute que la nouvelle vague des attentats en ‘’Palestine’’ permettra d’effacer cette tache souillant le monde de l’Islam’’.


Iran : Satellite capable of spying on Israel

Haaretz By The Associated Press

TEHRAN - They said the satellite would be purely scientific. But a month after its launch - and only weeks after the Iranian president said Israel should be wiped off the map - the head of Iran’s space program now says the Sina-1 satellite is capable of spying on the Jewish state.

Last month’s launch of the Russian-made Sina-1 satellite into orbit aboard a Russian rocket marked the beginning of Iran’s space program, and officials say a second satellite - this one Iranian-built - will be launched in about two months, further heightening Israeli concerns.

The Sina-1’s stated purpose is to take pictures of Iran and monitor natural disasters in the earthquake-prone nation. Sina-1, with a three-year lifespan, has a resolution precision of some 50 meters.

However, as it orbits the Earth some 14 times a day from an altitude of around 1,000 kilometers, with controllers able to point its cameras as they wish, Sina-1 gives Iran a limited space reconnaissance capability over the entire Middle East, including Israel.

« Sina-1 is a research satellite. It’s not possible to use it for military purposes, » Deputy Telecom Minister and head of the space program Ahmad Talebzadeh said.

But he agreed it could spy on Israel.

« Technically speaking, yes. It can monitor Israel, » he said. « But we don’t need to do it. You can buy satellite photos of Israeli streets from the market. »

The Russian company Polyot built the 170-kilogram satellite for Iran. But Iran already has developed the necessary infrastructure for its space program. The program represents Iran’s drive to prove it can independently produce advanced technology.

Similarly, Iran has said its nuclear program is peaceful, aimed at producing electricity and showing the country’s technical prowess - although the United States believes the program secretly aims to produce nuclear weapons.

The satellites could be a response to Israel’s Ofek-5 spy satellite. A world leader in satellite technology, Israel relies heavily on space-based cameras to monitor activities in Arab countries and Iran. The Ofek-5, launched in 2002, overflies Iran, Iraq and Syria.

Israel hoped a more sophisticated Ofek-6 satellite would enhance its coverage of Iran, but in 2004, the satellite plummeted into the Mediterranean Sea shortly after launch, dealing a blow to efforts to keep an eye on Iran’s controversial nuclear program.

« We know that they spy on us. What they’re trying to do is look for places where a mega-terror attack can take place, » said Labor Party MK Ephraim Sneh, a former deputy defense minister who chairs the Knesset defense sub-committee.

« Most important, the Europeans, Gulf countries and Central Asia should be very much concerned about the ambition of the Iranian regime, » he said.

http://www.haaretz.com/hasen/spages/646448.html


Sur le site du CRIF

Un mois après son lancement, et quelques semaines après les déclarations du président iranien à « rayer Israël de la carte », le chef du programme spatial iranien a déclaré que le satellite Sina-1 était capable d’espionner Israël, rapporte Haaretz.
D’après les responsables du programme Sina-1, le satellite de fabrication russe, a comme objectif de prendre des photos de l’Iran et de surveiller les désastres naturels tels que les tremblements de terre. Sina-1, avec une durée de vie de trois ans, a une précision de résolution d’environ 50 mètres.

« Sina-1 a un rôle purement scientifique. Il ne doit pas être utilisé pour des objectifs militaires », a déclaré le ministre de la communication, à la tête du programme spatial, Ahmad Talebzadeh, qui a tout de même ajouté qu’ « il a été convenu que ce satellite puisse espionner Israël ».

« Nous savons qu’ils nous espionnent et qu’ils essaient de rechercher le bon endroit pour attaquer », a déclaré à ce sujet Ephraïm Sneh, ancien ministre israélien de la Défense et qui préside le comité de la défense à la Knesset.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette