Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Benyamin Netanyahou : « Il est temps qu’Abu Mazen cesse de fêter des assassins (...)

Benyamin Netanyahou : « Il est temps qu’Abu Mazen cesse de fêter des assassins relâchés de prison et mène son peuple vers la paix »

Hélène Keller-Lind

samedi 4 janvier 2014
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Félicitant les services de sécurité, Tsahal et la police israéliens pour avoir très rapidement identifié et arrêté les terroristes ayant planifié et exécuté un attentat dans un bus à Bat Yam en décembre dernier, le Premier ministre israélien soulignait qu’un membre de la cellule est un policier palestinien. « Preuve supplémentaire », dit-il, « de l’implication directe du personnel de l’Autorité palestinienne dans le terrorisme ». Appelant Mahmoud Abbas de son nom de guerre, Abu Mazen, Benyamin Netanyahou estimait « qu’il est temps qu’il mène enfin son peuple vers la paix et cesse de fêter des assassins relâchés de prison », comme on l’a vu fin décembre à Ramallah dans des scènes de liesse au cours desquelles des terroristes étaient reçus en héros.

On apprenanait le 2 janvier l’arrestation de quatorze membres d’une cellule du Jihad Islamique opérant depuis Bethléem, ville palestinienne placée sous le contrôle de l’Autorité palestinienne. Ses membres avaient planifié deux attentats, l’un le 22 décembre dernier à Bat Yam, qui a été déjoué, grâce à la vigilance d’un passager et du chauffeur du bus visé, l’autre dans les jours qui viennent à Tel-Aviv, Jaffa.

Le 2 janvier au soir le Premier ministre israélien félicitait les services de sécurité, Tsahal et la police israéliens pour avoir très rapidement identifié et arrêté ces terroristes. Il soulignait par ailleurs qu’un membre de la cellule est un policier palestinien. « Preuve supplémentaire », dit-il, « de l’implication directe du personnel de l’Autorité palestinienne dans le terrorisme ». Appelant Mahmoud Abbas de son nom de guerre, Abu Mazen, Benyamin Netanyahou estimait « qu’il est temps qu’il mène enfin son peuple vers la paix et cesse de fêter des assassins relâchés de prison », comme on l’a vu le 31 décembre à Ramallah dans des scènes de liesse au cours desquelles des terroristes étaient reçus en héros. Y compris par Mahmoud Abbas....

L’Autorité palestinienne a pour principe de glorifier les terroristes à qui, elle verse des salaires et bonus conséquents, ce qui revient à pousser au terrorisme.


De plus, cette dernière affaire en date montre que si une cellule terroriste de quatorze personnes au moins – d’autres arrestations sont annoncées – a pu fonctionner, se réunir, comploter, acheter et cacher des kilos d’explosifs, etc. sans être détectée, alors les services de sécurité palestiniens sont soit complices des terroristes et ferment les yeux, soit totalement incompétents. Ce qui, dans un cas comme dans l’autre a de quoi inquiéter... Un enseignement que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui rencontre Mahmoud Abbas aujourd’hui à Ramallah ne peut ignorer...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette