Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Les terroristes Islamiques de l’intérieur

Les terroristes Islamiques de l’intérieur

Par Lee Kuan Yew, ancien premier ministre de Singapour

mercredi 12 octobre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Publié le 17/10/05 par www.forbes.com <http://www.forbes.com/>
Editorial réservé à Lee Kuan Yew, ancien premier ministre de Singapour, Paul Johnson, historien et écrivain, Ernesto Zedillo, ancien président du Mexique et directeur à Yale, Caspar W Weinberger, ancien ministre américain et président de Forbes qui se partagent cette tribune.

Des 4 bombes-suicides qui se sont fait exploser dans le métro de Londres le 7/7, l’un était un anglais d’origine jamaïcaine, et les 3 étaient également des anglais, d’origine pakistanaise, nés et élevés en Angleterre. L’un ce ceux-ci Mohamed Sidik Khan a enregistré un message vidéo qui donne froid dans le dos, car il annonce d’autres attentats.

Cette vidéo a été diffusée par al Jazirah en septembre. Le journal The Guardian de Londres trouve que ce message est inquiétant, « pas seulement à cause de son contenu, mais à cause de celui qui le dit, d’une voix calme en anglais (et non pas en arabe, comme nous sommes habitués à voir et à entendre aujourd’hui), avec un accent authentique du Yorkshire, message dirigé vers les anglais de religion musulmane »

L’Europe, comme l’Angleterre, trouve bien sûr ses terroristes, dans la seconde génération de musulmans nés dans le pays. Et les services secrets britanniques ont découvert que ces jeunes gens sont devenus des extrémistes en écoutant les prêcheurs islamistes (dans les mosquées et les écoles coraniques anglaises).

Le 1er ministre Tony Blair a annoncé une nouvelle législation qui donnerait au gouvernement les moyens pour des actions préventives, y compris l’expulsion des prêcheurs de haine.

Ces actions aideront les pouvoirs publics, mais elles ne suffiront pas pour résoudre le problème. Je voudrais donner ici l’exemple de ce que nous avions fait à Singapour dans les années 60. Nous avons créé par une loi « le Conseil Religieux Islamique » qui devait contrôler tous les sermons des mosquées et tout l’enseignement des madrassas (école coranique). Pourtant en décembre 2001, nous avons été amenés avec la Malaisie à arrêter le premier groupe de 30 activistes, nés dans le pays, et qui appartenaient à la Jamaa’ Islamyah ’(JI). Ils projetaient de faire exploser 7 camions contre des cibles américaines, anglaises, australiennes, israéliennes à Singapour !

Nous avons arrêté un 2ème groupe de 21 militants islamistes en août 2002. Ces terroristes ont été endoctrinés par un prêcheur charismatique, dans des cours donnés dans l’intimité de maisons privées, pas dans les mosquées, ni dans les madrassas. Les recrues ont généralement des personnalités faibles ou vulnérables et une connaissance fruste de l’Islam. Rejoindre le jihad leur a donné le sentiment d’appartenir à un groupe secret qui leur donnait l’opportunité d’un sacrifice dans une mission rédemptrice, une revanche de l’Islam opprimé partout dans le monde.

La tactique des terroristes

Dans une vidéo diffusée par al Jazirah en août dernier, Ayman al Zawahiri, n°2 d’al Qaeda a averti qu’il y aurait des attentats si l’Angleterre ne retirait pas ses troupes d’Irak et d’Afghanistan.

On peut se demander si Londres aurait été épargnée, si la Grande Bretagne n’avait pas soutenu les Etast-Unis en Irak. J’en doute. Comme toutes les autres villes d’Europe ou d’Asie, y compris Singapour, Londres était sur la liste d’Al Qaeda. JI était préparée à des attentats à Singapour en 2001, bien avant l’invasion de l’Irak, (qui n’est devenue depuis qu’un prétexte). Arrêtés, ces terroristes ont avoué qu’ils voulaient tuer les Américains et leurs alliés à Singapour.

S’ils parviennent à faire sortir d’Irak les Américains et leurs alliés, ces jihadistes vont triompher et la terreur se répandra partout dans le monde. L’objectif de Ben Laden et d’al Qaeda, ce n’est pas de faire sortir les Américains d’Irak, mais celui de contrôler l’Arabie Saoudite et son pétrole, et après cela, de conquérir le monde.
L’insurrection en Irak peut et doit être défaite par les Irakiens eux-mêmes et pas par les Américains. Une fois installé le gouvernement définitif, les forces américaines devront se retirer graduellement. C’est dans le meilleur intérêt de la population sunnite de participer aux prochaines élections, qu’ils approuvent ou non la constitution. S’ils refusent de participer au gouvernement, ils risquent une guerre civile sanglante, où ils finiront par perdre, car les shiites et les kurdes ont la volonté du pouvoir et le nombre, ainsi que l’aide américaine.

La guerre idéologique

Afin de réduire le recrutement d’extrémistes, les Etats-Unis et l’Europe devraient discréditer leur idéologie, qui s’appuie sur une interprétation coranique spécieuse, prêche la haine contre les « infidèles » et cherche à répandre l’Islam par la violence.

Les Musulmans qui souhaitent faire partie du monde moderne de la science et de la technologie doivent se rendre compte où se trouve leur intérêt et doivent accepter d’affronter ces islamistes et les empêcher de prêcher la haine et la violence. Il faudrait qu’ils puissent parvenir à avoir des oulamas (érudits) et des oustaz (enseignants) qui prêchent que l’Islam est une religion de paix et pas de terreur, que l’Islam tolère les autres peuples et leur foi, comme par le passé.

Dans les pays où les musulmans sont minoritaires, comme en Angleterre, ces « modérés » doivent faire leur choix et adopter une attitude claire contre la terreur islamiste. Les Britanniques sont de plus en plus méfiants à l’égard des Musulmans quels qu’ils soient. Des mosquées ont été vandalisées et des Musulmans attaqués dans la rue. On a recensé 300 crimes ethniques à Londres dans la semaine qui a suivi les attentats du 7/7. Les chefs communautaires ont conseillé aux femmes d’enlever le foulard. Shahid Malik, un député musulman a dit à ses coreligionnaires « ce n’est pas suffisant de condamner, il faut affronter ; l’extrémisme dans la cité, c’est NOTRE problème »

Au Pakistan ou en Irak, les Musulmans sont obligés d’affronter les islamistes, ou alors ils seront les témoins du renversement de leur gouvernement et ils seront ramenés à une ère féodale, comme celle des Talibans.
(Il ne faut pas se leurrer), la lutte contre ce fléau qu’est le terrorisme islamique prendra des années avant d’être jugulé. En attendant, le monde libre risque de voir ces terroristes acquérir des armes de destruction massive. Dans ce cas attendez-vous à un massacre horrible. Les programmes nucléaires des états-voyous doivent être stoppés et on doit confisquer leurs arsenaux.


Traduit par Albert Soued, www.chez.com/soued <http://www.chez.com/soued> pour www.nuitdorient.com


Note du traducteur
Cet ex-premier ministre avait la réputation d’être un « dur » et sa démocratie musclée.
Pourtant j’ai assisté à une information annuelle qu’il donnait à sa population, devant un tableau et avec des moyens vidéo. Il expliquait pendant des heures, comme un professeur, les résultats obtenus sur tous les plans, les insuffisances et ce qui restait à faire. Je n’ai jamais vu un dirigeant occidental expliquer directement et d’une manière aussi complète et aussi transparente l’état de la nation.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette