Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Les activités terroristes du Hamas pendant le « Tahdia » (la proclamation du (...)

Les activités terroristes du Hamas pendant le « Tahdia » (la proclamation du calme ...)

Communiqué de la Présidence du 11 octobre 2005

mercredi 12 octobre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Malgré le prétendu calme du « Tahdia », consenti par les factions palestiniennes en février de cette année, l’organisation Hamas n’a pas diminué ses efforts pour commettre des attaques terroristes diverses.

Cependant, il n’a pas revendiqué ces attaques pour qu’il puisse continuer à appliquer une pression violente sur Israël pour faire de nouveaux retraits, en réduisant le risque d’opérations contre-terroristes israéliennes et évitant ainsi le besoin de payer le prix politique dans la rue palestinienne pour ses attaques controversées.

Depuis le désengagement de la Bande de Gaza, le Hamas a fait un effort spécial pour commettre des attaques en Judée et Samarie, particulièrement dans ces secteurs où la barrière de sécurité est incomplète. Les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne doivent encore prendre toute action possible contre le Hamas malgré des déclarations publiques du contraire.

I. Une cellule du Hamas découverte à Shai’h

a. Contexte

Dans les mois récents, une cellule terroriste du Hamas a été découverte à Shia’h, un village au nord de Hebron. la cellule était responsable de l’organisatio) et la perpétration d’attaques terroristes dans la région pendant les dernières quelques années. La direction du Hamas dans le secteur d’Hebron s’est assuré que des armes et des instructions opérationnelles avaient été reçues par la cellule. Cette cellule était composée d’un grand nombre des gens qui avaient été formés à l’utilisation d’explosifs et des armes à feu. Le commandant de la cellule terroriste est Mussa Hala’akia, 37 ans, marié avec neuf enfants et résidant de Shia’h. Hala’akia était responsable du recrutement et de la formation de la plupart des membres de la cellule.

b. Attaques terroristes commises par la cellule avant le « Tahdia »

  • En juillet et septembre 2003, les membres de la cellule ont commis deux attaques à l’arme à feu sur la route de contournement Halhul, à l’est d’Hebron. Il n’y a eu aucune victime.
  • En août 2004, les membres de la cellule ont bombardé un autobus israélien près d’El-Arub, au nord de Hebron. Il n’y a eu aucune victime.
  • En novembre 2004, les membres de la cellule ont bombardé une voiture israélienne à l’entrée à la communauté de Metzad dans le secteur d’Hebron. Deux femmes israéliennes ont été légèrement blessées.

c. Plusieurs attaques terroristes projetées pendant le calme ont été empêchées

  • Une tentative de faire sauter un hélicoptère de l’Armée de l’air d’Israël garé sur une base du Désert de Judée en employant une bombe de 20kg ; une attaque à l’arme à feu contre une jeep de Tsahal, qui devait inclure l’enlèvement des soldats et le vol de leurs armes ; et l’enlèvement d’Israéliens marchant à pied dans le Désert de Judée.
  • Pendant le Tahdia, une explosion s’est produite dans la maison de Mussa Hala’akia tandis qu’il préparait des bombes pour des attaques terroristes.
  • Ces attaques terroristes ont été empêchées en raison de la découverte de la cellule. Il est remarquable que, pendant cette période, la direction du Hamas a continué à déclarer qu’elle était liée par le « Tahdia ».

II.Découverte de l’infrastructure terroriste du Hamas à Dahariya

a. Contexte

Dans les semaines récentes, une cellule terroriste du Hamas a été découverte à Dahariya. Elle avait été active depuis 2002 et avait commis plusieurs attaques terroristes mortelles dans le Negev et dans le secteur d’Hebron, dans lequel quatre Israéliens ont été assassinés et des dizaines de gens ont été blessés. Le chef et fondateur est Husam Kaisiya, 27 ans, marié et le père de deux enfants, un ouvrier métallo de Dahariya, qui a été emprisonné en 1999-2000 pour son activité au Hamas. Après sa libération, il a recruté plusieurs de ses amis pour la cellule terroriste qu’il a établie. Les membres de la cellule se sont joints au QG du Hamas dans le secteur d’Hebron, qui leur a fourni du matériel de guerre, des armes et des instructions opérationnelles.

b. Attaques terroristes commises par la cellule avant le Tahdia

  • Le 10 février 2002, les membres de la cellule Khaled Tal et Muhammad Batat ont ouvert le feu à l’entrée de la base du Commandement de Tsahal à Be’er Sheva, assassinant le lieutenant Keren Rothstein, 20 ans, d’Ashkelon et le Caporal.Aya Malachi, 18 ans, du Moshav d’Ein Habesor. Quatre autres ont été blessés, un d’une façon critique. Un des terroristes a été tué sur place ; le deuxième, portant une ceinture d’explosifs, s’est enfui dans la direction d’une école voisine, où il a été visé et tué par un soldat et un policier.
  • Le 22 mai 2003, les membres de cellule ont tiré sur un véhicule israélien près de Nevatim. Un soldat a été légèrement blessé.
  • Le 17 juin 2003, les membres de cellule ont tiré sur un véhicule israélien près de Tene. Personne n’a été blessé.
  • Le 27 février 2004, des membres de cellule ont pris en embuscade un véhicule israélien près de la jonction Sansana, à l’intérieur de la Ligne Verte, au nord de Be’er Sheva, un secteur qui reste non-enclos, assassinant Eitan Kukoi, 30 ans et sa femme, Rima Novikov Kukoi, 25 ans, de la région proche.
  • Le 22 août 2004, les membres de la cellule ont projeté d’enlever un conducteur israélien, tirant sur un véhicule israélien près de Tene. La conductrice a subi un choc, mais est sortie indemne. Elle a continué à rouler, empêchant ainsi l’enlèvement prévu.
  • Le 3 février 2005, à la veille du « Tahdia », les membres de la cellule ont tiré sur une jeep de Tsahal près d’Eshkolot, blessant quatre soldats.

c. Attaques terroristes commises par la cellule pendant le « Tahdia »

  • Le 28 août 2005, pendant le Tahdia, Rahman Kaisiya a essayé de commettre un attentat-suicide à la Gare d’autobus Centrale de Be’er Sheva . Deux gardes chargés de la sécurité a été sérieusement blessés empêchant Kaisiya de se faire sauter dans un secteur bondé.

III. Découverte d’une cellule du Hamas dans le secteur de Ramallah

a. Contexte

En 2003, Yasser Muhammad Muhammad Salah a été recruté par l’aile militaire revendiqué du Hamas pendant ses études en Egypte par un terroriste de la Bande de Gaza Muhammad Tira. Salah est le fils du commandant de police de Ramallah, qui sert aussi de un conseiller au Ministre de l’Intérieur de l’Autorité Palestinienne Nasser Yusuf. Pendant ses études, Salah a été envoyé dans le Sinaï pour vérifier les sites de vacances fréquentés par les Israéliens comme des sites possibles pour des attaques terroristes futures. De retour à Ramallah au début de 2004, Salah a été recruté par une cellule terroriste du Hamas pour commettre les attaques qui devaient être dirigées et financées par le Hamas dans la Bande de Gaza. La cellule a été formée par le QG du Hamas de la Bande de Gaza pour enlever un soldat et a projeté d’enlever un officier de Tsahal qui avait des liaisons pour des affaires de drogue.
Le QG de la Bande de Gaza a expédié une experte en explosifs, Samar Tzviah, depuis la Bande de Gaza en Judée et Samarie pour mettre à niveau les préparatifs de fabrication de bombes dans les cellules du Hamas de Judée et Samarie.
Dans les mois récents, pendant le « Tahdia », les membres de cellule ont projeté une variété d’attaques terroristes (l’enlèvement de Juifs de sites divers dans le secteur, un attentat-suicide sur une base de Tsahal locale et des coups de feu sur des Israéliens dans le secteur de Ramallah) que les forces de sécurité ont déjoué.

b. L’enlèvement et le meurtre de Sasson Nuriel

  • Le 21 septembre 2005, les membres de cellule Abdallah Arar et Ali Kadi, qui travaillaient dans une usine Mishor Adumim, ont convaincu leur manager, Sasson Nuriel, de voyager avec eux à A-Ram pour acheter un percolateur. Sur la voie d’A-Ram, ils ont kidnappé Nuriel le menaçant avec un fusil. Il a été conduit dans un appartement de Ramallah, où il a été enregistré sur magnétoscope faisant de force une déclaration. Le plan initial était de l’échanger pour des Palestiniens emprisonnés en Israël, mais peu de temps après l’enlèvement de Nuriel, ses ravisseurs se sont affolés et l’ont emmené dans le dépôt d’ordures du village de Beitunia, à l’ouest de Ramallah, où ils l’ont poignardé à la mort.

Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette