Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Benyamin Netanyahou et Shimon Pères accueillent en amis François Hollande et (...)

Benyamin Netanyahou et Shimon Pères accueillent en amis François Hollande et ses ministres

Hélène Keller-Lind

dimanche 17 novembre 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

C’est une amitié sans failles qu’évoque le Premier ministre israélien en recevant le Président français et les ministres qui l’accompagnent pour cette première visite présidentielle en Israël et les Territoires. Une amitié aux racines profondes, avec des valeurs communes, soulignait Shimon Pères. Iran surtout et processus de paix à un degré moindre seront au cœur des entretiens à la veille de la reprise de négociations avec la République islamique d’Iran et un possible accord pouvant déboucher sur la paix ou la guerre. Sur fond de divergences avec cet autre ami, John Kerry, et de rencontre à Moscou avec le dirigeant du Kremlin.

Un début impeccable de visite d’Etat du Président Hollande, un ami, avec Genève en tête

Départ impeccable pour la visite présidentielle française en Israël avec un Président Hollande, ses ministres et sa compagne reçus en amis par Benyamin Netanyahou et Shimon Pères. « Ils viennent en amis et seront reçus en amis » décalarait le Premier ministre israélien à l’ouverure de la session du 17 novembre du Cabinet ministériel israélien, ajoutant « cette visite serait importante quel que soit le moment à la fois pour nos relations bilatérales mais aussi, bien sûr, compte tenu des conversations de Genève portant sur la question du nucléaire iranien ». Parmi les ministres, le ministre des Affaires étrangères française était cité nomémment. C’est lui, en effet, qui représentait la France à Genève récemment et avait refusé la teneur d’un accord avec l’Iran tel qu’il avait été élaboré. Et c’est lui également qui intervient pour la France sur le dossier palestinien. Là où les choses se gâteront sans doute...mais pour l’heure l’ambiance était au beau fixe.

Le Premier ministre israélien ajoutait que « nous discuterons de cette question qui est en tête de l’odre du jour, commeje le ferai avec le Président russe, Vladimir Putin, en me rendant à Moscou mercredi et commeje le ferai avec le Secrétaire d’Etat John Kerry, qui arrive ici vendredi.John Kerry est un viel ami et est aussi un ami d’Israël. Il s’efforce de faire avancer la question de la paix entre nous et les Palestiniens et, bien entendu, nous en discuterons aussi, mais nous discuterons aussi de la question de l’Iran ».

A propos de John Kerry : « Il peut y avoir des désaccords même entre les meilleurs amis »

Toutefois Benyamin Netanyahou admettait àpropos de ce dernier que "il peut y avoir des désaccords même entre les meilleurs amis, certainement sur des questions portant sur notre avenir et notre sort. C’est l’obligation du Premier ministre et du gouvernement d’Israël de défendre nos intérêts vitaux, ce que nous faisons par rapport à un accord qui est mauvais. J’espère que nous parviendrons à convaincre nos amis cette semaine et dans les jours suivant de parvenir à un bien meilleur accord, ce qui sera possible. L’Iran est soumis à des pressions économiques et les poursuivre, les augmenter, même, permettra de parvenir à ce bien meilleur résultat que sera une solution diplomatique pacifique.Je crois que dans la région et au-delà nombreux sont ceux qui partagent cette opinion".

Shimon Pères : le soutien de la France hier et aujourd’hui, la lutte contre l’antisémitsme, contre le nucléaire mlitaire iranien, les armes chimiques syriennes

Shimon Pères, pour sa part, en recevant le Président français àl’aéroport Ben Gourion, s’exprimant en partie en français, déclarait : « Je suis heureux de vous recevoir en Israël à vous exprimer, au nom de tous les Israéliens, nos souhaits les plus vifs de la plus amicale et la plus chaleureuse des bienvenues. Votre visite, Monsieur le Président, met en lumière et votre attachement à Israël, et l’estime profonde qui lie nos deux peuples », faiant ensuite l’éloge de la France en ces termes : « L’âme de la France, c’est l’égalité ».

Le Président israélien évoquait le soutien apporté à Israël « lors de ses premières années », félicitant ensuite François Hollande pour son soutien « ferme envers Israël », sa « fermeté contre l’antisémitisme, source de fierté et de respect », exprimant son admiration pour son attitude inébranlable pour empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire de destruction massive...une ombre sombre dans les cieux du Moyen-Orient, en fait les cieux du monde entier...« . Shimon Pères saluait aussi l’attitude »forte et sans hésitations contre l’utilisation d’armes chimiques par Assad en Syrie contre son propre peuple"...

Le processus de paix

Shimon Pères saluait également « le rôle constructif joué par la France dans le processus de paix » sous la direction de François Hollande, rappelant qu’elle contruit « une infrastructure économique pour la paix dans l’Autorité palestinienne, encourageant les deux parties à progresser dans les négociations...pour aboutir à une solution acceptée par elles, »deux Etats pour deux peuples« . Il concluait en français »Vive la France. Vive Israël. Vive l’amitié entre la France et Israël". Formule reprise par Benyamin Netanyahou.

S’il est vrai que la France contribue largement financièrement à soutenir l’Autorité palestinienne, c’est sans doute sur ce dossier qu’apparaîtront des divergences entre amis lorsque François Hollande se rendra à Ramallah ou même auparavant...

Mais pour l’heure, en ce 17 novembre, tout est au beau fixe entre l’Etat hébreu et la République française...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette