Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Les missiles de l’Armée de l’air d’Israël pleuvent sur la Bande de Gaza, le (...)

Les missiles de l’Armée de l’air d’Israël pleuvent sur la Bande de Gaza, le Hamas appelle à la trêve

Amos Harel, Arnon Regular et Gideon Alon, Correspondants d’Haaretz

lundi 26 septembre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’Armée de l’air d’Israël a lancé quatre frappes de missile sur des cibles un peu partout dans la Bande de Gaza avant l’aube de ce lundi, quelques heures après que le grand chef du Hamas a déclaré un arrêt des opérations armées depuis la bande de Gaza contre Israël.

Dans un remous chaotique d’incidents, la déclaration Hamas initiale de cessez-le-feu a été rapidement suivie par une roquette palestinienne et un tir de mortier dans le Negev Occidental.

En même temps, le Jihad Islamique a juré une nouvelle vengeance contre Israël pour se venger d’une mission de l’Armée de l’air d’Israël dimanche soir tard dans laquelle Mohammed Khalil, le commandant de l’aile militaire du Jihad dans la Bande de Gaza a été tué. Son adjoint a aussi été tué et quatre autres personnes blessées dans l’attaque.

Les hélicoptères ont tiré un premier missile sur une route d’accès au nord de la ville de Gaza, que les militaires ont dit être employé pour tirer les roquettes artisanales sur les villes israéliennes du sud. Les officiels militaires ont dit que l’attaque visait à prévenir l’utilisation de la route et des bâtiments ou les gens n’ont pas été visés. Les Palestiniens ont annoncé une femme blessée dans cette attaque.

À peu près vers 4h00, l’Armée de l’air d’Israël a attaqué un atelier industriel d’armes dans la Bande de Gaza du sud, mais il n’y a eu personne de blessé dans cet incident. Les officiels palestiniens ont dit que des missiles se sont posés dans un terrain découvert dans la ville de Khan Yunis, brisant les fenêtres d’une usine textile voisine. Un autre missile s’est posé près de Rafah à la frontière égyptienne, ont-ils dit. L’armée a déclaré avoir visé trois bâtiments employés par des terroristes pour faire et stocker des armes.

Bien avant 5h00, un hélicoptère a tiré deux missiles sur des cibles dans la ville de Gaza, frappant fortement dans le côté est de la ville. Les officiels palestiniens ont dit que les missiles ont détruit un atelier de métallurgie, mais n’ont pas causé de blessés. L’attaque a incendié une construction, que les équipes de secours palestiniennes ont maîtrisée rapidement. L’armée a dit que l’atelier a été employé par le groupe terroriste du Hamas pour fabriquer des armes. Les officiels palestiniens ont affirmé que l’atelier a déjà été la cible de frappe de missile auparavant.

Le Hamas déclare la trêve, mais les roquettes continuent

Avant les attaques, un grand chef du Hamas, Mahmoud Al-Zahar, a dit dimanche soir, « le mouvement déclare la fin de ses opérations de la Bande de Gaza contre l’occupation israélienne, qui est venue ... en réponse aux assauts de l’ennemi. »

Zahar a dit que la décision d’arrêter les attaques de la Bande de Gaza était due « à l’intérêt du Hamas de protéger les Palestiniens de l’oppression des Sionistes et pour préserver l’atmosphère de célébrations de la défaite de l’occupation. » Il a nié que c’était le résultat de pression de l’Autorité Palestinienne ou de l’action israélienne dans la Bande de Gaza ou la Rive occidentale, où des centaines de Hamas et autres terroristes ont été arrêtés hier.

Cependant, une roquette Qassam et un obus de mortier se sont posés dimanche soir dans le Negev occidental peu de temps après que Zahar a fait sa déclaration. Il a été suivi, dans un incident séparé, par un obus de mortier qui a atterri dans les champs du Kibboutz Erez près de la frontière d’Israël de la bande de Gaza. Aucun dégât n’a été annoncé.

Quelques heures plus tôt, les terroristes armés avaient ouvert le feu sur la maison du porte-parole du Ministère de l’Intérieur de l’Autorité Palestinienne Tawfiq Abu Khoussa. Abu Khoussa, qui était à la maison quand les décharges ont été tirées tard dimanche, a dit qu’il n’a pas été blessé.

Personne n’a revendiqué l’attaque, mais les terroristes du Hamas ont été vexés par Khoussa Abu pour avoir dit que l’explosion mortelle à un rassemblement de Hamas la semaine dernière a été causée par une mauvaise manipulation d’explosifs. Le Hamas a blâmé Israël pour l’explosion et a accusé Abu Khoussa de trahison pour non soutien de sa version des événements.

Abu Khoussa a dit que l’attaque était la troisième tentative sur sa vie dans les jours récents. « Nous n’accepterons pas ce terrorisme physique et psychologique, » a-t-il dit.

Abu Khoussa a refusé de dire qui était derrière les attaques, mais a laissé entendre que Hamas est impliqué. « Vous pouvez demander à ceux qui répandent les rumeurs de trahison, » a-t-il dit.

3e Hamas n’a pas immédiatement fait de commentaires sur les coups de feu.

Le jihad appelle à une fin du cessez-le-feu

Alors que le Hamas a annoncé qu’il interromprait les attaques, le Jihad Islamique a appelé à une fin du cessez-le-feu après le raid aérien qui a tué Mohammed Khalil.

« Nous confirmons le raid aérien militaire effectué dans la Bande de Gaza, » a dit un porte-parole de Tsahal à Jérusalem. Elle n’a donné aucun autre détail.

Le Jihad Islamique a appelé à la vengeance et ses hommes armés ont dit qu’ils abandonnaient le cessez-le-feu effetif depuis février.

« Il n’y a aucun pourparler sur une trêve, il y a seulement un endroit pour des pourparlers de guerre, » a dit Mohammed al-Hindi qui est le chef supérieur du groupe dans sa forteresse de la Bande de Gaza et la Rive occidentale, quoique son quartier général formel soit en Syrie.

« Sharon a arrêté la trêve quand il a commencé cette guerre à grande échelle contre la Rive occidentale et la Bande de Gaza, » a ajouté al-Hindi.

Les sources de Tsahal ont dit que Khalil, est donné pour responsable de la mort de 15 soldats et civils depuis la première Intifada, il était sur une liste des acteurs du terrorisme seniors dans la Bande de Gaza que les forces de sécurité avaient décidée de frapper après l’escalade récente de violence dans la Bande de Gaza qui a commencé vendredi.

Israël avait essayé trois fois précédemment de cibler Khalil, un ancien membre du Fatah qui a rejoint le Jihad Islamique et est devenu le commandant de ses bataillons Al-Quods dans le Sud de la Bande de Gaza. Pendant une tentative, le frère de Khalil a été tué quand les missiles ont été tirés sur sa maison à Rafah.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette