Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > « Brûler des fleurs, brûler des rêves : Conséquences des attentats suicides sur (...)

« Brûler des fleurs, brûler des rêves : Conséquences des attentats suicides sur les populations civiles »

par M.T. Feuerstein et collègues

dimanche 18 septembre 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

traduction en français de l’article à propos de cette étude de Mike Brennan dans « Revue d’IHC »

C’est un important travail de recherche, documenté et fort, qui donne la voix aux victimes du terrorisme palestinien par attentats suicides. Appuyé sur les connaissances actuelles en sciences sociales, psychologie, médecine d’urgence et par les études sur le terrorisme, « Brûler des fleurs, brûler des rêves » est l’aboutissement d’un projet de recherche mené par un groupe de cent volontaires pendant trois années.

Parmi ces volontaires figurent des spécialistes du traumatisme et du deuil, et des professionnels de santé en première ligne lors des attaques terroristes en Israël.

Divisé en dix chapitres, cette étude explore les diverses aspects des attentats suicides palestiniens, y compris leurs motivations, financement et appui.

Toutefois le point central de cette recherche est d’approfondir par le témoignage personnel des survivants, des témoins, des personnels des secours, la lourde réalité, de ce que signifie être confronté et vivre avec les conséquences d’une attaque terroriste sur des civils sans armes.

Là où l’intérêt des médias occidentaux pour les attaques terroristes palestiniennes en Israël est en général conjoncturel et de courte durée, se focalisant sur le dramatique et le visuellement impressionnant (un autobus en feu ou un café dévasté), « Brûler des fleurs, brûler des rêves » va au delà des titres explorer l’expérience de ceux dont les vies, en un seul moment, sont changées irrévocablement et pour toujours par le terrorisme.

Une approche, pour le lecteur, de l’horreur terrifiante de l’immédiat après un attentat suicide est fournie par les rapports des infirmiers d’urgence arrivés les premiers sur les lieux, et par les volontaires de ZAKA chargés de la terrible tache de rassembler les parties de corps et les restes humains - pour que les victimes puissent être enterrées avec dignité - dispersés sur une large zone après une attaque suicide. Dans une autre partie, le personnel de secours de première ligne expose les dommages dévastateurs causés par des bombes qui ont été remplies de clous et de billes en métal pour infliger le maximum de blessures.`
À plus long terme, les rapports des conseillers de deuil, des survivants, et des familles des personnes assassinées attestent des cicatrices psychologiques et du chagrin sans fin pour ces vies brutalement enlevées, ou dramatiquement écourtées, par le terrorisme.

En même temps, « Brûler des fleurs, brûler des rêves » fournit de l’optimisme, et, de l’espoir en l’avenir, au travers des comptes rendus des organismes volontaires mobilisés pour apporter l’appui social et psychologique aux victimes et à leur famille, ainsi que par les témoignages des victimes et des personnes en deuil qui ont commencées, parfois provisoirement, à réparer leurs vies brisées par les attaques terroristes.

Dans le climat politique régnant de l’opinion mondiale, où Israël est par habitude diffamé, où ses citoyens sont apparemment exemptés du statut de victime pourtant accordé à d’autres, ce rapport contribue, parfois douloureusement, à mieux faire comprendre à l’extérieur d’Israël, ce que les israéliens ont enduré ont endurés pendant un temps considérable.

En même temps, « Brûler des fleurs, brûler des rêves » s’attache à rappeler que derrière les victimes de la terreur réduites à un décompte anonyme par beaucoup de médias occidentaux il y a des hommes, des femmes et des enfants. « Brûler des fleurs, brûler des rêves » devraient aussi servir d’avertissement et de rappel sur les effets corrosifs des attentats suicides sur les sociétés d’où ils émanent. Ceux qui aujourd’hui emploient les attentats et la terreur comme tactique contre l’ennemi externe ou étranger, peuvent demain employer cette méthode contre l’ennemi interne qui ne partagerait pas la même vision de la manière dont leur société est dirigée.

Mike Brennan Ph.D.

Pour obtenir ce document écrire à « Civilian project 2003, p.o. box 1352, Zichron Yaacov 30900 Israel » 17€.
Article original en anglais : http://www.infoisrael.net/cgi-local...;; traduction Michel bessis


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette