Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Le Comité ministériel ad hoc israélien entérine la libération de vingt-six (...)

Le Comité ministériel ad hoc israélien entérine la libération de vingt-six terroristes palestiniens « avec du sang sur les mains »

Hélène Keller-Lind

lundi 12 août 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Bien que le Premier ministre, qui a quitté l’hôpital après avoir été opéré d’une hernie dans la nuit du 10 au 11, n’ait pas été en mesure de présider la réunion du Comité ministériel ad hoc, celle-ci a néanmoins eu lieu le 11 août au soir. Plusieurs ministres et représentants d’organismes concernés ont entériné la libération de 26 terroristes, dont 14 seront transférés à Gaza et les 12 autres en Judée Samarie. Ils seront libérés quarante-huit heures au moins après la publication de leur nom donné auparavant aux familles des victimes. Vingt-trois d’entre eux avaient été condamnés pour meurtre, trois pour complicité de meurtre.

De difficiles et douloureuses libérations de meurtriers

Le Bureau du Premier ministre israélien annonçait le 11 août au soir que le Comité ad hoc avait entériné la libération de vingt-six terroristes palestiniens emprisonnés qui se fera dans quarante-huit heures au moins après publication de leur nom sur le site de l’Administration pénitentiaire le 11 août au soir. Cette administration ayant prévenu auparavant les familles des victimes des terroristes relâchés et l’aura fait à leur demande. Dans une lettre ouverte aux Israéliens le Premier ministre, dont la famille a aussi été touchée par le terrorisme, avait dit à quel point ces libérations étaient difficiles et douloureuses... Mais c’était le prix à payer pour que les Palestiniens acceptent de reprendre des négociations...il s’agit là d’un premier groupe et d’autres condamnés seront libérés par étapes, les libérations étant conditionnées par l’avancée des pourparlers.

Benyamin Netanyahou ayant été opéré d’une hernie diagnostiquée le samedi 11, bien que l’opération se soit déroulée sans incident et qu’il ait quitté l’hôpital Haddasah de Jérusalem, il n’a pu présider la réunion de ce Comité. C’est donc le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, qui en assuré la présidence. Y ont participé le ministre de la Justice Tzipi Livni, également négociatrice pour les pourparlers qui doivent reprendre le 14 août à Jérusalem, le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace, Yaakov Peri, de même que des représentants de l’Administration pénitentiaire, du ministère de la Justice, de l’armée et d’autres organismes.

Vingt-trois de ces détenus ont été condamnés pour meurtre, dont l’un précédé de tortures, trois pour complicité de meurtre. La liste comprend 14 prisonniers qui seront transférés à Gaza et 12 en Judée Samarie. Huit d’entre eux devaient être libérés dans les trois prochaines années et deux d’entre eux dans les six prochains mois.

Comme Benyamin Netanyahou l’avait précisé lorsqu’il avait expliqué sa décision d’accepter de libérer des détenus palestiniens ayant « du sang sur les mains », il a été rappelé au cours de la réunion que si l’un des détenus libérés reprend des activités hostiles contre l’État d’Israël, il sera remis en prison pour purger le reste de sa peine.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette