Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Jamal Al-Dura, Charles Endrelin et l’agence de presse palestinienne Maan (...)

Jamal Al-Dura, Charles Endrelin et l’agence de presse palestinienne Maan News contestent le rapport israélien démentant le reportage de France 2

Hélène Keller-Lind

lundi 20 mai 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Au lendemain de la publication d’un rapport du Comité as hoc qui, après enquête approfondie, dément le reportage de France 2 accusant des soldats israéliens d’avoir tué un enfant palestinien et blessé son père, Jamal Al-Dura, interrogé par l’agence de presse palestinienne semi-officielle Maan News, persiste et signe. Le journaliste de France 2 demande, lui, une enquête « selon les normes internationales ». Maan News réaffirme que Mohamed Al-Dura a été tué par les forces israéliennes en 2000 et, qui plus est, rapporte une accusation proférée par une organisation palestinienne qui affirme que 1.397 enfants palestiniens auraient été tués par les forces israéliennes...

Jamal Al-Dura persiste et signe, accusant Israël d’avoir tué son fils de sang-froid

« Le reportage a été monté et narré de manière à créer l’impression mensongère que les allégations qui y étaient faites étaient étayées » lit-on dans un long rapport très détaillé remis au Premier ministre israélien par le Comité créé en septembre 2012 par le gouvernement israélien. Il avait été chargé de faire la lumière sur ce qui est devenu l’affaire Al-Dura et les accusations portées contre des soldats israéliens qui, selon un reportage diffusé par France 2 en septembre 2000, auraient délibérément pris pour cible un enfant et son père au carrefour de Netzarim, tuant le premier et blessant grièvement le second. Ces accusations faites sans la moindre réserve avaient provoqué une vague d’antisémitisme qui perdure...

Au lendemain de la publication de ce rapport l’agence de presse Maan News publie une interview de Jamal Al-Dura, père de l’enfant en question. Il déclare : « Israël a commis ce crime de sang-froid et ils savent bien que Mohamed et le peuple palestinien les poursuivent », ajoutant « qui a arrosé Mohamed et son père de balles alors qu’ils n’étaient pas armés ? ».

On notera,à ce propos, que si le mur devant lequel étaient accroupis l’enfant et son père derrière un tonneau masquant la vue depuis la position israélienne, porte des traces d’impact de balles, aucune trace n’est visible ni sur Jamal Al-Dura ni sur son fils...

Le journaliste de France 2 rejette le rapport semblant mettre en doute sa recevabilité

Quant à Charles Enderlin, le journaliste ayant commenté dans le reportage concerné des images prises par son cameraman au carrefour de Netzarim où il n’était pas présent, l’agence de presse cite sa réaction faite à l’AFP : « nous sommes prêts pour une enquête publique indépendante respectant les normes internationales ». Rejetant les conclusions publiées hier il conteste donc apparemment la recevabilité du travail de ce Comité, estimant pour sa part, semble-t-il, qu’il ne fonctionnerait pas « selon des normes internationales ».

Maan News reprend à son compte les accusations de France 2 et en cite d’autres, faites par une ONG palestinienne dont la crédibilité est plus que douteuse

Par ailleurs, l’agence de presse Maan News, reprend à con compte l’accusation au cœur du reportage en question présentant ainsi Jamal Al-Dura : « le père de Mohamed Al-Dura, qui a été tué par balles par les forces israéliennes en 2000 ». De plus, Maan News cite une organisation palestinienne « Defense for Children International Palestine » selon laquelle pas moins de « 1.397 enfants palestiniens ont été tués dans les territoires occupés palestiniens depuis 2.000 »....On notera qu’aucune réserve n’est émise à propos de ces chiffres .

Or, NGO Monitor classe cette ONG, DCI-PS, comme étant « anti-israélienne » car les chiffres qu’elle donne sont « des allégations qui manquent de crédibilité et sont basées sur des informations fausses ou invérifiables ». Elle milite activement pour « le retour des réfugiés palestiniens en Israël et la promotion de sanctions contre Israël » accusé par ailleurs par cette ONG, à propos des mesures de sécurité israéliennes, de pratiquer « un système de discrimination semblable à l’apartheid ». DCI-PS est partie prenante des campagnes anti-israéliennes de boycott.

Parmi ses bailleurs de fonds, qui lui versaient en 2011 un total de 1.368.513 $, la Commission européenne, des organisations italienne ou de Grande-Bretagne.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette