Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Petite rencontre au Caire : Abbas parle Palestine avec un terroriste (...)

Petite rencontre au Caire : Abbas parle Palestine avec un terroriste recherché par le FBI....

Hélène Keller-Lind

vendredi 17 mai 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Décidément, Mahmoud Abbas a des connaissances bien peu fréquentables...En visite au Caire il a rencontré, avec pause photo sur canapé, un sinistre personnage qui figure sur la liste de personnes recherchées par le FBI car accusé de diriger l’organisation terroriste du Jihad islamique en utilisant des méthodes telles que attentats à la bombe, meurtres, extorsion, blanchiment d’argent...

Un ancien professeur de l’Université de Tampa sous le coup de 53 chefs d’accusation aux USA, recherché par le FBI

L’agence de presse palestinienne Maan News publiait le 15 mai un petit entrefilet apparemment anodin, mis à jour le 16, illustré d’une photo où l’on voit sur un canapé Mahmoud Abbas, l’air toujours aussi débonnaire, en conversation paisible avec un personnage décrit dans la dépêche comme étant Ramadan Abdullah Shallah, secrétaire général du Jihad Islamique. On apprend qu’ils ont « discuté de la situation générale en Palestine ».

Or, ce Ramadan Abdullah Shallah est loin d’être un personnage anodin. Il figure, en effet, sur la liste des terroristes les plus recherchés du FBI depuis novembre 1995 car il « conduit les affaires de l’organisation terroriste connue sous le nom de Jihad Islamique Palestinien – JIP- au moyen d’attentats à la bombe, meurtres, extorsion, blanchiment d’argent... ». Il a été inculpé de 53 chefs d’inculpation par une cour américaine de Floride

En effet, diplômé de l’université de Durham en Grande-Bretagne, avec une thèse à la gloire de la finance islamique, il a été enseignant dans plusieurs universités et finalement pendant cinq ans à l’Université de la Floride du Sud de Tampa, en charge des études du Moyen-Orient, avant de devenir secrétaire-général du JIP. Lorsqu’il enseignait à Tampa il dirigeait également un institut le « World and Islam Studies Enterprise », dissout depuis, accusé alors d’avoir eu des liens avec le Jihad Islamique et de lui avoir transféré des fonds recueillis à des fins dites caritatives. Certains de ses complices ont été arrêtés mais il a pris la fuite.

La dangerosité de Ramadan Abdullah Shallah est telle que sa tête est mise à prix, ou du moins le FBI demande que lui soient donnés des renseignements permettant son arrestation pouvant être rétribués Le personnage est décrit comme armé et dangereux.

On imagine mal qu’Abbas ne sache pas qui est son interlocuteur ni ce que sont ses méfaits, pas plus qu’on imagine les services égyptiens pertinents ne sachant pas qui est le personnage qui séjourne au Caire...

Le Jihad Islamique Palestinien qui veut la destruction pure et simple d’Israël a des dizaines de morts et de blessés sur la conscience

Abbas ne peut ignorer non plus ce qu’est le Jihad Islamique Palestinien, proche des Frères Musulmans, au départ, qui s’est rapproché ensuite de l’Iran qui le finance. Autre bailleur de fonds : la Syrie.Le JIP avait – ou a encore - des bureaux à Damas. Ayant rejeté les Accords d’Oslo, il ne veut ni accord de paix ni négociations mais uniquement l’établissement d’un État islamique en « Palestine » grâce à la lutte armée pour détruire Israël menée par les brigades Al-Quods. Principe qu’il s’efforce de mettre à exécution en ayant perpétré des dizaines d’attentats, dont des attentats-suicide, faisant des dizaines de morts et de blessés puis, plus récemment, en lançant sporadiquement des roquettes sur le sud d’Israël depuis la Bande de Gaza. Comme deux missiles iraniens lancés sur tel Aviv en novembre dernier. Un mouvement terroriste populaire à Gaza

Dès lors, cette rencontre cairote donne une idée de qui est réellement Abbas et de ce qui peut se mijoter dans l’Égypte de Morsi. En effet, jusqu’à assez récemment, par mesure de sécurité, son prédécesseur ayant été assassiné, Ramadan Abdullah Shallah ne se risquait pas en dehors de Syrie ou d’Iran...

Dans une interview réalisée à Damas il déclarait « vous ne trouverez aucune faction politique à l’avenir qui acceptera une solution avec deux États basée sur les besoins sécuritaires d’Israël »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette