Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Le consulat de France à Jérusalem soutient un Institut de l’université (...)

Le consulat de France à Jérusalem soutient un Institut de l’université d’Al-Qods qui filme avec complaisance la mise en place d’une manifestation anti-israélienne violente

Hélène Keller-Lind

samedi 6 avril 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Juxtaposition éclairante...le 4 avril 2013 le site du Consulat de France à Jérusalem publie un petit reportage sur le soutien apporté par le consul, ainsi que Canal France International, France Télévision et l’Union des Télédiffuseurs Arabes, à « l’Institut des médias modernes de l’Université Al-Quds ». Ce même jour « la télévision éducative d’Al-Qods » met en ligne sur Youtube un long reportage montrant la mise en place d’une manifestation contre « les Sionistes fourbes » ayant délibérément laissé mourir le Shahid – martyr- Massira Abou Hamidi. Parmi les slogans des tirs au revolver. Une incitation à la violence.

Un Institut soutenu par la France

Benoîte, la France soutient mainte institution palestinienne, ignorant ou ne voulant pas savoir à quoi s’emploient ces protégés. Ainsi apprend-t-on le 4 avril 2013 que le consul de France à Jérusalem - de fait l’ambassadeur de France auprès des Palestiniens – soutient « l’Institut des médias modernes de l’Université Al-Quds », de concert avec « Canal France International, France Télévision et l’Union des Télédiffuseurs Arabes ». Il se rendait à cet Institut le 30 janvier 2013 pour y constater les résultats du travail réalisé par « par trois experts français. » avec des étudiants de cette université. Et soulignait pour l’occasion « l’importance de ce type de formation et a tenu à rappeler que la liberté et la professionnalisation des journalistes palestiniens est un enjeu central pour la construction d’un Etat démocratique en Palestine ». Jusqu’ici rien à dire....

Un Institut qui diffuse la mise en place d’une manifestation à la gloire d’un membre actif d’un mouvement terroriste

Mais il convenait de se renseigner sur ce que produit cette « télévision éducative d’Al-Qods », soutenue, entre autres par la France. Or, le jour même de la publication du compte-rendu de cette visite consulaire, cette chaîne mettait en ligne un long reportage de plus de 12 minutes http://www.youtube.com/watch?v=R76QWLhD8Ng&feature=youtu.be qu’il faut regarder attentivement.

On y assiste à la mise en place d’une manifestation organisée par le « Conseil des Étudiants et Mouvements de Jeunesse Étudiants de l’Université d’Al-Quods » lors de l’arrivée d’une ambulance du Conseil municipal de Bethany transportant le corps de Maisara Abou Hamdiyeh, ce fondateur de la section des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa à Hébron emprisonné à ce titre par Israël. Un détenu qui vient de mourir en détention d’un cancer.

On soulignera que les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, l’une des branches armées du Fatah, issue des Tanzim, est considérée comme groupe terroriste, non seulement par Israël, mais aussi par les États-Unis, le Canada ou l’Union européenne...On notera, par ailleurs, que ce fondateur d’une section de l’organisation terroriste des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa était décrit récemment comme « cadre des forces de sécurité du mouvement nationaliste Fatah » par Le Monde...

Pendant ce temps un détenu palestinien mourait de ce qui était décrit comme « une crise cardiaque » dans une prison de Gaza sans que quiconque s’en émeuve

Promotion d’une manifestation machiste violente vilipendant « les tortionnaires sionistes »

La télévision éducative de l’université d’Al-Quods -AQ TV – mettait donc en ligne un long reportage sur l’arrivée du corps de ce « martyr » à l’institut médico-légal palestinien devant l’examiner. Un reportage à voir car il montre comment est montée une manifestation violemment anti-israélienne composée d’étudiants et où on ne verra aucune étudiante. Les porteurs de drapeaux divers – on voit sur certains la forme d’Israël barrées de deux sabres se croisant -, dont celui du Front Populaire de Libération de la Palestine – autre organisation terroriste – sont appelés à se regrouper en tête de manifestation. Les poings se serrent, des revolvers sont brandis, il y a des tirs en l’air. Un slogan souvent entendu sous Arafat – qui figure en toile de fond sur une bannière tenue par des étudiants- et adapté pour la circonstance est scandé : « nous sacrifierons notre sang et notre âme pour le martyr Massira Abou Hamidi ». On parle de fierté, d’honneur. Mais aussi de « tortionnaires sionistes » et de « Sionistes fourbes », coupables de « négligence médicale délibérée »...La haine est là, la violence aussi...et AQ TV la montre avec complaisance, la relaie. Même si sur le plan technique les deux interviews réalisées le sont très mal puisque les interventions sont couvertes par le bruit de la foule. Même si les vidéos que produit cet Institut n’attirent pas les foules, l’intention est là...

On trouvera par ailleurs une autre vidéo produite par cet Institut aux augustes parrainages montrant sur fond de musique sirupeuse ce
« martyr » dans « un paradis éternel » verdoyant...

http://www.youtube.com/watch?v=VY_vVNHaVE4

Est-ce ainsi que la France pense soutenir « la construction d’un État démocratique en Palestine » ? Et on se demande combien ce soutien coûte au contribuable français en période de crise...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette