Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Chronique de Michaël Bar-Zvi | Vav Be Chevat 5773 - 17 janvier (...)

Chronique de Michaël Bar-Zvi | Vav Be Chevat 5773 - 17 janvier 2013

jeudi 17 janvier 2013
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Boker tov amis auditeurs de Radio J, un groupe islamiste djihadiste s’est emparé d’une partie d’un territoire, il maintient cette région sous sa menace terroriste en bombardant des civils, en imposant la Charia, en reniant tous droits aux femmes et aux non-musulmans, en prenant en otages des étrangers. Face à ce péril, un pays soucieux des droits de l’homme, de la démocratie et de la paix a décidé de réagir en attaquant ces terroristes par son aviation, puis son armée de terre, entraînant d’autres agressions de la part des terroristes. Vous l’avez compris, je parle d’Israël face au Hamas.

Oh non excusez-moi, je me suis trompé dans mes notes, il s’agit de l’intervention de la France au Mali. J’aurais dû m’en douter en lisant les communiqués des nombreux Etats démocratiques occidentaux saluant le courage du Président qui a pris la décision d’impliquer l’armée française dans la lutte contre les terroristes, en appliquant curieusement les méthodes de Tsahal, attaque par hélicoptères de combat, pilonnage de cibles militaires camouflées derrière des populations civiles, liquidation des chefs de la rébellion.

La France n’a pas vocation de rester au Mali, mais son armée y restera jusqu’à la stabilisation de la situation et l’organisation de nouvelles élections, a déclaré le Président de la République.

D’ici à ce qu’on désigne les Français comme des colons en terre occupée, il n’y a pas loin. Mais le plus curieux c’est que la classe politique découvre le secret de Polichinelle, on ne combat pas le terrorisme avec des bons sentiments et de belles paroles mais en lui « infligeant de lourdes pertes », comme le dit François Hollande reprenant mot à mot les termes du chef d’état-major israélien Benny Gantz.

Les conséquences immédiates de l’intervention militaire sont claires : risque d’attentats en France, prise d’otages français dans les régions où les mouvements djihadistes sont présents, menaces sur les intérêts français à travers le monde, victimes dans les rangs de l’armée française comme en Afghanistan, augmentation des dépenses militaires, et risque d’embrasement dans la région avec l’extension des conflits ethniques déjà nombreux en Afrique.

Pourtant, à part quelques excentriques oubliés de la scène du pouvoir comme Dominique de Villepin, toute la classe politique soutient l’intervention française. Personne ne met en doute sa légitimité, même si certains discutent sur les moyens, la méthode ou l’isolement de la France dans cette opération. Pourtant quelle différence entre le Hamas et Aqmi ? Même idéologie, même façon d’agir, mêmes objectifs, même barbarie, même haine de l’autre, même rejet des valeurs qui fondent notre civilisation. Alors y aurait-il deux poids et deux mesures entre la France et Israël ? Ce qui est permis et loué chez l’un serait banni chez le second ? Allons ne soyons pas malveillants et rappelons-nous ce vieux dicton :

« Honni soit qui Mali pense ! »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette