Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > La campagne BDS ou comment les Palestiniens se tirent une balle dans le (...)

La campagne BDS ou comment les Palestiniens se tirent une balle dans le pied

Mondo Cane

Hélène Keller-Lind

samedi 25 août 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Des chiffres qui viennent d’être publiés par le Bureau National Palestinien de Statistiques concernant l’emploi laissent rêveur...En effet, alors que le taux de chômage est élevé dans les territoires gérés par les Palestiniens, notamment pour les femmes, le nombre de travailleurs palestiniens qui travaillent dans les implantations ou en Israël est en augmentation. La campagne BDS qui a pour but immédiat de faire boycotter les produits fabriqués dans les implantations dessert donc gravement les travailleurs palestiniens...

Un chômage élevé, surtout pour les femmes palestiniennes

Dans la dépêche publiée le 16 août dernier par le Bureau Central des Statistiques Palestinien – BCSP- on apprend que « le taux de participation de la main d’œuvre en Cisjordanie est de 45,4 % et de 40,3 % dans la Bande de Gaza, la différence entre le taux de participation des hommes et des femmes restant très élevée atteignait 69, 2 % pour les hommes et 17, 3 % pour les femmes ».

On notera que ces chiffres concernent les personnes âgées de15 ans et plus, 25 ans étant l’âge légal de travail.

Quant au taux de chômage il est de 28,4 % dans la Bande de Gaza contre 17,1 % en Cisjordanie. Et dans les Territoires palestiniens, le taux de chômage est de 18,8 % pour les hommes contre 29,5 % pour les femmes.

Le salaire moyen pour les salariés en Cisjordanie était de 87,4 NIS par jour contre 64,3 NIS dans la Bande de Gaza. Avec une moyenne de 43 heures par semaine en Cisjordanie et de 37 heures dans la Bande de Gaza et respectivement de 22,3 jours par mois et 23,6.

Travailler en Israël ou dans les implantations : être bien mieux payé pour moins d’heures
Dans ce contexte assez difficile le travail en Israël ou dans les implantations a donc une grande importance économique et a augmenté entre les premier et second trimestre 2012, passant de 77.000 à 80.000. La majorité d’entre eux, soit 41.000 travaillant avec un permis contre 22.000 sans. 59% d’entre eux travaillent dans le bâtiment.
Le BCPS note par ailleurs que 17.000 travailleurs ont une carte d’identité israélienne – donc des Arabes israéliens, inclus ici – ou un passeport étranger.
Par ailleurs, le nombre de travailleurs palestiniens employés dans les implantations est passé de 13.000 au premier trimestre 2012 à 15.000 au second trimestre.
Le salaire moyen des Palestiniens employés en Israël et dans les implantations est passé de 162 NIS par jour au premier trimestre à 163,2 NIS au second.
Le nombre d’heures par semaine en moyenne augmentant de 41,2 à 41,8, le nombre de jours de travail par mois baissant de 20,7 à 20,3.

Des chiffres qui montrent on ne peut plus clairement que les travailleurs palestiniens sont mieux lotis quand ils travaillent soit en Israël, soit dans des implantations.

Faire boycotter les produits des implantations équivaut à se tirer une balle dans le pied

Ce qui rend donc totalement absurdes, voire insensés et dommageables pour les Palestiniens, les efforts conséquents faits par l’Autorité palestinienne, qui y consacre dans doute un budget non négligeable, et ceux qui se prétendent amis des Palestiniens, pour faire appliquer boycott et sanctions contre les produits fabriqués dans les implantations. Car si ces efforts étaient couronnés de succès, ce sont aussi les Palestiniens qui en pâtiraient gravement.

Il est donc affligeant de voir que l’Autorité palestinienne se soit précipitée pour féliciter et remercier l’Afrique du Sud d’avoir pris des mesures officielles pour boycotter ces produits. Fabriqués selon elle hors des « frontières de 1948 » n’ayant d’ailleurs jamais existé ...Le ministre de l’économie palestinien offrant à l’envoyé sud-africain à Ramallah son aide pour identifier les produits ainsi mis à l’index...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Keller-Lind Hélène
Le chef terroriste Haniyeh invité à Téhéran pour le Sommet des Non Alignés ou pas ? - août 2012
Michel Rocard débite de dangereuses horreurs anti-israéliennes - avril 2011
Un juge canadien autorise l’extradition d’Hassan Diab, accusé par la justice française d’avoir commis l’attentat de le rue Copernic - juin 2011
Montréal et le « Fabigate » - novembre 2012
PA TV : un « scoop » prédit la fin d’Israël après 2022. Commentaire de la journaliste : qu’Allah vous entende ! - juin 2012
Comment Canal + participe de la délégitimation d’Israël - mars 2011
Où l’on voit que les États-Unis et Israël ont fort bien fait de se retirer de l’UNESCO - La preuve par Madame Azoulay - décembre 2017
Rapports onusiens : quand Leila Zerrougui et Mary McGowan Davis pêchent en eaux troubles - juin 2015
 Fidèle à elle-même, après avoir soutenu Assad et la campagne BDS, Elisabeth Guigou pousse à la création d’un “État palestinien” - novembre 2014
Ahmadinejad au Liban : show, menaces et mythes - octobre 2010
Lutte contre le boycott et la délégitimation d’Israël
« On doit absolument et on peut lutter contre la délégitimation d’Israël ! » - février 2016
Réunion secrète en Israël pour lutter contre le BDS. - février 2016
BDS n’est qu’une part infime de la Diabolisation d’ Israël - juin 2015
Le boycott anti-Israël d’Aix en Provence. Mme Valerie Pecresse, Mr Mitterand faites, de grâce, que le colloque ait lieu, au nom de la France ! - juillet 2010
Espagne : La ville de Malaga va annuler une résolution appelant à boycotter Israël - août 2016
Netanyahu aux dirigeants juifs italiens : l’innovation israélienne plus forte que le BDS - août 2015
Délégitimation et boycott d’Israël - mai 2012
Pour le Général de Brigade Mordechaï, Tsahal doit relever le défi de la délégitimation - septembre 2011
Les étudiants non-juifs qui luttent contre le BDS - mars 2017
Le véritable apartheid est en Arabie - mars 2011

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette