Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Editorial de Richard Prasquier à propos des Jeux Olympiques

Editorial de Richard Prasquier à propos des Jeux Olympiques

mercredi 25 juillet 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Crif constate que le CIO a refusé d’écouter les nombreuses demandes qui lui avaient été faites d’observer au cours de la cérémonie d’ouverture une minute de silence en hommage aux 11 athlètes israéliens assassinés il y a quarante ans lors des Jeux Olympiques de Munich. M. Jacques Rogge, Président du CIO, a pensé qu’une minute de silence à la sauvette lors de la visite du village olympique était suffisante pour rappeler ce souvenir du pire événement survenu après guerre au cours des Jeux Olympiques.

« Il ne faut pas introduire la politique à l’intérieur des Jeux Olympiques », aurait dit M. Rogge. Comme si commémorer un assassinat d’athlètes était un acte politique.

Pourtant, comme le rappelle l’historienne Debora Lipstadt, le prédécesseur de M. Rogge, Juan Samaranch, avait parlé de la guerre de Bosnie à l’inauguration des Jeux de 1996. Pourtant, en 2002, une minute de silence avait été observée à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre. Aucun de ces événements pourtant n’avait eu lieu au cours même des Jeux.

Par son refus, M. Rogge se place dans la lignée de Avery Brundage, Président du CIO en 1972, et de son célèbre « Que les Jeux continuent ! », ce qui équivalait, comme l’avait écrit un journaliste du Los Angeles Time à « danser devant Dachau », en allusion au camp de concentration dans la banlieue de Munich.

L’hostilité de M. Brundage aux Juifs était avérée depuis longtemps. Il avait été l’homme du refus du boycott des Jeux nazis de Berlin. Le Crif considère que le fait que les victimes étaient des Israéliens a été un élément déterminant du choix des dirigeants du CIO de ne pas leur faire hommage de la courte, mais solennelle, minute de silence que leurs familles demandaient, demande appuyée par de nombreux pays démocratiques.

C’est la pire façon de faire entrer la politique dans les Jeux Olympiques, par le biais de l’antisémitisme.

Richard Prasquier
Président du CRIF


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette