Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas des « Étudiants pour la (...)

Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas des « Étudiants pour la Justice en Palestine »

Par Hélène Keller-Lind

mercredi 21 mars 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Ils ont un nom porteur ces groupes implantés dans nombre d’Universités américaines qui, de fait, militent contre Israël et contre toute personne qui tente de faire entendre une voix de la raison et de la vérité. « Universitaires pour la Paix au Moyen-Orient » dénoncent les violations de ces « Étudiants pour la Justice en Palestine », mus par une haine anti-israélienne et leur volonté de délégitimer l’État hébreu, prenant comme cas d’école l’Université de Californie de San Diego. Une désinformation éhontée et potentiellement mortelle.

Dans un message adressé le16 mars à l’Université de Californie de San Diego ( UCSD), le Bureau du « Scholarsfor Peace in the Middle East » (SPME) - « Universitaires pour la Paix au Moyen-Orient » - exprime son inquiétude devant « la détérioration du discours civique sur les campus universitaires et l’intimidation et le harcèlement croissants à l’encontre des étudiants pro-israéliens et juifs et du corps enseignant en Europe, au Canada, aux États-Unis et ailleurs ».

Le SPME donne en exemple « un cas d’école » concernant l’UCSD. Le 29 février dernier l’Association des Étudiants de cette université ( ASUCSD ) votait contre une résolution présentée par les « Étudiants pour la Justice en Palestine » - SJP -. Ce groupe voulait que l’Université se désinvestissent des compagnies américaines General Electric et Northrop Grumman « alléguant que ces compagnies fournissent des composants des hélicoptères Apache qui sont vendus à Israël et utilisés par les forces de défense israéliennes contre la « population » palestinienne ».

Le SMPE note que cette résolution a été rejetée par l’ ASUCSD lors d’un vote intervenu « après sept heures de déclarations et de débats publics passionnés ». Ajoutant qu’avant ce vote une campagne avait été menée contre le Professeur Shlomo Dubnov, de la Faculté de musique, représentant du SMPE dans cette Université. Sans le nommer, mais en le désignant néanmoins très clairement, ainsi que d’autres intervenants pro-israéliens, les dirigeants de cinq associations ayant milité pour ce désinvestissement, ont envoyé le 2 mars une lettre l’accusant de faire régner « sur le campus un climat hostile aux étudiants de couleur et ceux qui viennent de communautés défavorisées et sous représentées ». Autre accusation, le Professeur Shlomo Dubnov aurait agressé verbalement un étudiant. Or, le Professeur n’a parlé à aucun étudiant dans les circonstances évoquées par ses accusateurs.

Le SPME souligne le 15 mars dans un courrier adressé à l’Université que « ces accusations n’ont jamais été faites formellement mais l’ont été dans des e-mails. Pourtant, et sans avoir fait d’enquête, l’Association du Corps Enseignant de l’université de San Diego a publié un communiqué accusant le Professeur Dubnov de s’être attaqué verbalement à un « étudiant » de couleur ». Ce qui relève, pour le SMPE d’une tactique d’intimidation de ceux qui s’expriment en faveur d’Israël. Dans un éditorial ces « Universitaires pour la Paix au Moyen-Orient » dressent ce constat : si une liberté « universitaire » est réclamée sur les campus ; il s’agit de la liberté de critiquer « les deux Satan », à savoir les États-Unis et Israël. La situation au Moyen-Orient étant présentée comme « la lutte de David contre Goliath » et il s’agit de réduire au silence toute personne contestant cette vision des choses. Et, bien entendu, les termes « occupation », « apartheid », « colonisation », « colons », « violations des droits de l’homme », font partie du matraquage idéologique.

Pour illustrer cet état de choses on notera, par exemple, que The Daily Nexus, le journal des étudiants de cette université, déplorait en novembre dernier et en termes très forts que les États-Unis et Israël aient voté contre l’entrée de « la Palestine » à l’UNESCO. Une « connerie », selon les auteurs.

Autre exemple : en avril 2011, Avi Dichter, membre de Kadima, avait été empêché de s’exprimer par le SJP de l’Université Brandeis. Il avait été interrompu aux cris de « criminel de guerre ».

Ces « Étudiants pour la Justice en Palestine », qui appartiennent au mouvement pour la « campagne BDS » - boycott, désinvestissement et sanctions – anti-israélienne, sont implantés dans une quinzaine d’universités américaines, les plus prestigieuses y compris. Ils sont présents également dans plus d’une douzaine d’universités canadiennes sous l’appellation « Solidarité pour les Droits de l’Homme palestiniens ». On se demande, d’ailleurs, d’où viennent les fonds nécessaires pour entretenir ce maillage. D’autant que l’Autorité palestinienne demande actuellement des rallonges à ses bailleurs de fonds, Europe et États-Unis principalement, se disant incapable de boucler son budget. Il est vrai que le SJP a un département consacré aux levées de fonds et au marketing. Mais il semble très peu probable que l’Autorité palestinienne ne soit pas l’un de ses sponsors.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Keller-Lind Hélène
Le Comité de Liaison International Catholiques Juifs à Drancy - mars 2011
François Hollande, Barack Obama, John Baird, Burgas, Chypre et le Hezbollah - avril 2013
Les Brigades al-Qassam, aile militaire du Hamas, annoncent la mort de Salih al-Bashiti dans un tunnel de contrebande d’armes - octobre 2013
Réfugiés palestiniens : l’escroquerie démontée par Danny Ayalon - décembre 2011
Quand deux Prix Nobel déjeunent à la Maison Blanche - mai 2010
Le Président Donald J Trump dénonce avec force racisme et antisémitisme et affirme sa volonté de rassembler le pays - février 2017
Sondage et barbarie : un tiers des 1720 Palestiniens sondés approuvent les assassinats sauvages d’Itamar - avril 2011
« Woolwich :nous sommes en guerre », un éditorial de la Ligue de Défense Anglaise - mai 2013
Un rapport onusien encense l’application des droits de l’homme… dans la Libye de Kadhafi - mars 2012
Identité de vues entre le Canada et Israël sur le dossier du nucléaire iranien - juin 2013
Lutte contre le boycott et la délégitimation d’Israël
Boycott d’Israël en France : le gouvernement refuse de dissoudre les organisations pro-BDS - avril 2016
Pécresse frappe un grand coup contre la haine d’Israël : le Conseil Régional d’Ile de France vote un amendement anti-boycott d’Israël - octobre 2016
Défaite du BDS : la ville de Reykjavik annule son boycott d’Israël - septembre 2015
Netanyahu : « La France doit publiquement rejeter les déclarations d’Orange » - juin 2015
Israël : les ministres ripostent à la politique d’étiquetage de l’UE - janvier 2016
Boycott d’Israël : illégal et illégitime - novembre 2015
BDS-Afrique du Sud : « Tuons les Juifs ! » - mars 2015
L’Autorité palestinienne définit « la Palestine » : Tel-Aviv, Haïfa, la Galilée, le Néguev, Rosh Hanikra, Césarée, Acco, Massada, Beit Shean et Jérusalem - avril 2011
La scandaleuse résolution secrète que l’Union Européenne prépare pour délégitimer Israël - décembre 2011
Omar Barghouti : « la race blanche est la plus violente dans l’histoire de l’humanité » - mai 2012
Diabolisation, délégitimation (Hélène Keller-Lind)
Jérusalem : offensive islamique - août 2012
Diabolisation, délégitimation. Qui a dit : les « habitants d’Hébron, notamment ceux de la vieille ville...sont, comme chacun sait, victimes de l’occupation et de l’injustice dans leurs formes les plus virulentes » ? Le consul de France à Jérusalem - mai 2012
L’Autorité palestinienne accuse l’État hébreu d’utiliser des produits chimiques pour détruire la mosquée Al-Aksa - août 2012
Délégitimation, diabolisation : le cas d’Al-Hayat Al-Jadida, quotidien officiel de l’Autorité palestinienne et PA TV - mai 2012
Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de J Street - mars 2012
Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas des « Étudiants pour la Justice en Palestine » - mars 2012
Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de Stains - mars 2012
Diabolisation, délégitimation, le maillage. Le cas de l’opération « flytilla » - avril 2012
Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de « l’International Solidarity Movement » - mars 2012
Diabolisation, délégitimation : le maillage. Le cas de la Grande-Bretagne - mai 2012

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette