Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Tuerie de Toulouse : L’Autorité palestinienne dans le rôle de pompier (...)

Tuerie de Toulouse : L’Autorité palestinienne dans le rôle de pompier pyromane

Hélène Keller-Lind

mercredi 21 mars 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Alors que l’on met en terre les corps des trois petits enfants juifs assassinés et du jeune père de deux d’entre eux en Israël, en présence notamment des familles, de responsables israéliens mais aussi du ministre d’État Alain Juppé, on apprend que l’Autorité palestinienne affirme ne rien avoir à faire avec ces assassinats. Ce serait oublier son incitation à la haine anti-israélienne et antisémite diffusée au quotidien et qui a poussé il y a un an, par exemple, deux jeunes Palestiniens à assassiner trois enfants juifs, dont un bébé de 3 mois, égorgé dans son berceau, et leurs parents. Des Franco-israéliens aussi, la famille Fogel.

Dans la tuerie de Toulouse la responsabilité de l’Autorité palestinienne et de tous ceux qui incitent à la haine d’Israël et des Juifs, comme cette employée de l’ONU, Khoolod Badaw, une Arabe israélienne haineuse, diplômée de l’Université israélienne de Haïfa, qui avait publié sur son compte Twitter la photo d’une enfant palestinienne morte il y a quelques années dans un accident en accusant les forces israéliennes de l’avoir tuée il y a quelques jours à Gaza, est pleine et entière. Ce Tweet scélérat avait été en tête des messages retransmis sur ce réseau social

Et c’est au quotidien que la télévision officielle palestinienne incite à la haine d’Israël, désinforme, délégitime l’État hébreu, nie la Shoah quand elle ne la justifie pas. Palestinian Watch, - Observatoire des Médias Palestiniens- - souvent traduit sur desinfos.com - en rend compte jour après jour. Pierre Rehov a montré et dénoncé ce nouvel enseignement de la haine dans une série de documentaires remarquables. Travail essentiel ne relevant d’aucune idéologie mais de la vérité dans un cas comme dans l’autre. Malheureusement trop peu repris, voir pas du tout, par les médias nationaux.

La Famille Fogel : cinq personnes dont trois enfants de 3 mois, 4 et 5 ans, victimes de la haine enseignée par l’Autorité palestinienne voici un an

On avait eu un exemple frappant des conséquences mortelles de ce nouvel enseignement de la haine diffusé par l’Autorité palestinienne en mars dernier lorsque deux jeunes Palestiniens, remplis de haine des Juifs, avaient pénétré la nuit dans l’implantation d’Itamar pour tuer à coups de couteau de jeunes parents, âgés de 36 ans, Ruth et Oudi et leurs enfants, Yoav 11 ans, Elad, 4 ans, avant de retourner égorger dans son berceau Hadas, bébé de 3 mois, qu’ils n’avaient pas vu mais qu’ils ont entendu pleurer. C’était en mars 2011. C’était une famille franco-israélienne, les Fogel et leur enterrement avait était aussi terrible que celui de ce jour. L’ indicible chagrin n’a jamais cédé la place à la vengeance...

En avril, avant l’arrestation des meurtriers par les forces israéliennes, ces mêmes autorités palestiniennes avaient tenté de faire porter le chapeau à des ouvriers thaïlandais, accusant même Oudi Fogel d’avoir été responsable, en quelque sorte de ces assassinats car il aurait provoqué la colère de ces ouvriers qu’il n’aurait pas payés ( ! )

Mahmoud Abbas avait déclaré alors qu’il était impossible que des Palestiniens commettent un tel acte et un ministre palestinien avait même accusé des « colons » (sic) de ces crimes qu’ils auraient commis pour faire dérailler le processus de paix en faisant faussement accuser des Palestiniens....Des mensonges courants de la part de personnes malheureusement considérées comme partenaires par mainte chancellerie occidentale...Benyamin Netanyahou avait alors répliqué, à juste titre, que l’Autorité palestinienne ferait mieux de cesser d’inciter à la haine et la violence anti-israéliennes Incitation dénoncée à longueur de colonne par desinfos.com notamment.


Une incitation à la haine systématique par l’Autorité palestinienne et salaire des terroristes

Or, en janvier de cette année, la télévision palestinienne, qui dépend directement de Mahmoud Abbas, encensait ces assassins lors d’un programme consacré aux prisonniers palestiniens. Ces barbares étaient qualifiés de « héros » et de « légendes » L’Autorité palestinienne glorifie d’ailleurs de mille et une façons les « martyrs » - terroristes morts en commettant des attentats ou en étant arrêtés – et, de surcroît, verse des salaires aux terroristes arrêtés, jugés et emprisonnés par Israël à raison de près de 5 millions d’€ par mois. Le salaire du terrorisme...Ces terroristes sont mieux payés que les fonctionnaires palestiniens en moyenne. Et ce sont des fonds occidentaux qui sont utilisés.

En avril 2011 des sondages indépendant avaient d’ailleurs montré qu’un Palestinien sur trois approuvait ces meurtres de membres de la famille Fogel.

Qui se souvient des Fogel alors que tout le monde se souvient de Mohamed Al-Dura dont la mort avait été faussement attribuée à des soldats israéliens : la responsabilité des médias

Mais qui, en France se souvient de cette famille massacrée ? Alors que tout le monde se souviendra de Mohamed Al-Dura dont la mort avait été filmée par un cameraman palestinien et attribuée à des soldats israéliens dans le commentaire qu’y avait plaqué plus tard Charles Enderlin qui n’était pas sur les lieux. Accusations invraisemblables, portées sans la moindre preuve ni la moindre enquête et offertes gratuitement par France 2 à qui en faisait la demande. Cette séquence avait fait le tour du monde et des dégâts incalculables.

Et qui sait aujourd’hui qu’Arlette Chabot, devenu directrice de l’information de cette chaîne, avait déclaré par deux fois au moins que l’on ne pouvait accuser ces soldats d’avoir tué cet enfant ? Tout indiquant, au contraire, qu’ils ne l’avaient pas fait.

Autre exemple de cette désinformation médiatique : cet engouement invraisemblable avec cet anti-israélien primaire qu’est Stéphane Hessel, dont l’imposture a été démontée par Gilles-William Goldnadel dans « Le Vieil Homme m’indigne ». Engouement de certains politiques aussi à l’égard de cet homme si haineux d’Israël et qui avait pleuré sur le sort des Palestiniens en rencontrant le Hamas à Gaza où il avait été invité par les services consulaires français pour une conférence dans le « Centre cultuel français de Gaza ».

On mesure ici la responsabilité écrasante des médias. Même si la désinformation qui aurait poussé Mohamed Merah, tueur présumé des enfants et du jeune père d’Ozar Hatorah, ne lui est sans doute pas venue par les médias nationaux mais par des réseaux sociaux ou des antennes paraboles.

Protestations d’innocence méprisables pour quelques millions de plus et un soutien politique

Quant à l’Autorité palestinienne qui se dit si innocente, c’est qu’elle a gros à perdre. D’abord en espèces sonnantes et trébuchantes alors que, justement, l’Union européenne et sa Haute Représentante, Catherine Ashton, lui consacrent actuellement une série « d’événements » à Bruxelles pour les encenser et lui verser des subventions par millions d’€ sans qu’il n’y ait le moindre contrôle sur les fonds versés. Fonds dont une partie alimente forcément les campagnes BDS et autres campagnes anti-israéliennes et antisémites.

Catherine Ashton qui a pour les jeunes Palestiniens les yeux de Chimène et qui, devant un parterre de ces « jeunes réfugiés », vient d’oser comparer la tuerie de Toulouse, alors que l’on ignorait qu’elle avait été commise pour soi-disant venger les enfants palestiniens, selon l’auteur présumé, avec « ce qui est en train de se passer à Gaza ». Faisant sans doute référence aux tirs ciblés défensifs d’Israël il y a quelques jours alors qu’un million de civils vivaient dans la terreur imposée par les terroristes faisant pleuvoir sur eux missiles, roquettes et obus de mortiers. De cela Madame Ashton ne dit bien entendu pas un mot.

Ensuite l’Autorité palestinienne ment car si sa vérité était ainsi exposée, elle perdrait l’appui politique dont elle dispose. On se souvient, en effet, que la France a voté pour son entrée à l’UNESCO, organisation onusienne censée contribuer à la paix par l’éducation. Les États-Unis ont voté contre, faut-il souligner. Il faut dire que Barack Obama et Hillary Clinton ont dénoncé, eux, cette incitation palestinienne à la haine anti-israélienne que l’on semble ignorer ici.

Et si l’Autorité palestinienne, véritable pompier pyromane, se précipite ainsi pour protester de sa bonne foi démentie par les faits, c’est que le ministre d’État Alain Juppé a accompagné les corps, dont trois tout petits corps, dans l’avion les amenant en Israël pour qu’ils y soient enterrés et qu’il a assisté à ces terribles funérailles.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette