Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Le « coup de pied de l’âne »

Le « coup de pied de l’âne »

par le Professeur David Ruzié *

mardi 1er février 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

A quelques semaines de son départ de la direction de l’UNRWA (l’organisme des Nations Unies chargé de venir en aide aux réfugiés de Palestine) l’ancien diplomate danois Peter Hansen a tenu à confirmer son parti pris anti-israélien.

Nous avions déjà à différentes reprises (v. nos points de vue des 27 septembre et 14 octobre 2004) relevé le manque d’impartialité du Commissaire général de l’UNRWA.

Cette situation n’est sans doute pas étrangère à l’annonce faite récemment par l’entourage du Secrétaire général de l’ONU que Peter Hansen quitterait ses fonctions au mois de mars prochain.

D’ici là, il se « régale » de faits regrettables, mais malheureusement inévitables.

C’est ainsi, que pas plus tard que lundi 31 janvier, le service de presse de l’Organisation mondiale a diffusé une dépêche en provenance de l’UNRWA indiquant au monde entier qu’ « une fillette de dix ans a été tuée aujourd’hui par un tir d’armes à feu provenant de la frontière contrôlée par Israël, tandis qu’une autre était blessée à la main, dans une école de Rafah, dans la bande de Gaza, dirigée par l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens ».

On ne peut qu’être ému par de tels événements, mais on apprend, également que « l’école élémentaire de Rafah se situe à 800 mètres de la frontière et a été touchée à plusieurs occasions et « qu’il s’agit de la cinquième fois en deux ans que des enfants ont été tués ou gravement blessés dans des écoles de l’UNRWA de la Bande de Gaza ».

Alors peut-on, légitimement se demander qu’a fait le Commissaire général de l’UNRWA pour déplacer, en un lieu moins exposé, cette école et, surtout, à quel moment des protestations ont-elles été émises contre le comportement des « militants » ou des « activistes » qui, protégés derrière les écoles de l’UNRWA, dirigent leurs tirs contre des positions israéliennes, en espérant, bien évidemment, que les tirs en réplique tomberont sur ces écoles ?

Dans le « bêtisier » de l’ONU, Peter Hansen ne manquera pas de figurer en bonne place, avec d’autres hauts fonctionnaires, d’ailleurs (tel Lakhdar Brahimi, que nous avons également « épinglé », dans notre point de vue du 14 décembre 2004).

Notre « moralisateur » a cru devoir « déplorer » que « malgré les signes d’amélioration de la situation, il nous est une nouvelle fois rappelé à quel danger persistant sont confrontés des enfants innocents, du fait des réalités de l’occupation et de l’usage irresponsable des armes ».

Les lecteurs « mal informés » de ce genre de communiqué auront bien compris que ces remontrances s’adressent à Israël.

Autrement dit, c’est toujours la même faute (ce n’est pas d’erreur qu’il s’agit) dans la chronologie (v. notre point de vue du 18 janvier 2005).

On s’en prend à l’agressé en oubliant, volontairement, les agresseurs.


  • David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette