Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Doha : la machine de guerre anti-isralienne enclenche autour de Jrusalem

Doha : la machine de guerre anti-isralienne enclenche autour de Jrusalem

Hlne Keller-Lind

mercredi 29 février 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La Confrence Internationale pour la Dfense d’Al Quods occupe - lire Jrusalem se termine par une dclaration incendiaire accusant Isral de vouloir judaser Jrusalem Est, en effacer le caractre musulman, chrtien et palestinien . Un soutien est apport lmir du Qatar qui va demander au Conseil de Scurit que soit nomme une Commission pour examiner les mfaits d’Isral depuis l’occupation de Jrusalem . Parmi les participants, deux Franais : le journaliste Backmann, militant anti-isralien trs actif, et le nouveau conseiller diplomatique du gouvernement franais qui n’est autre que l’ancien consul de France qui prsida la fermeture de l’Alliance franaise de Jrusalem.

La Conférence Internationale pour la Défense de Jérusalem s’est terminée par une déclaration musclée accusant Israël de noirs dessins visant à judaïser Jérusalem en procédant à des transferts de la population palestinienne, des expulsions, etc. On pourra prendre connaissance de ses termes plus bas. On notera qu’aucun des participants ne semble s’être opposé à cette déclaration.

On notait la présence de deux Français parmi les quelque 345 participants venus de 70 pays. L’un est un journaliste du Nouvel Observateur, René Backmann dont on connaît les positions et l’activisme contre ce qu’il appelle « Un mur en Palestine », qui ne protégerait pas vraiment du terrorisme selon lui et serait en réalité une frontière déguisée. Son livre sur le sujet vient d’ailleurs d’être publié en anglais. Il condamne aussi, bien entendu, ce qu’il appelle « la colonisation » contre-vérité sémantique. Sa présence à Doha n’avait donc rien d’étonnant. Il y avait sa place avec les Neturei Karta.

Cohérence et continuité de la politique française...

Quant à la présence de l’autre Français, elle est nettement plus gênante étant donné qu’il s’agit de Stanislas de Laboulaye, nommé très récemment conseiller diplomatique du gouvernement français, après la fin de sa mission d’Ambassadeur de France auprès du Vatican. Il n’a apparemment guère protesté contre aucune des formulations assassines de cette Conférence à laquelle il a participé en tant que représentant du ministère français des Affaires étrangères.

Ce diplomate avait été consul de France à Jérusalem dont on sait qu’il est en réalité l’Ambassadeur de France auprès des autorités palestiniennes. Et qu’il ne joue pas un rôle d’apaisement dans la région, à en juger par la programmation des centres culturels français qu’il chapeaute dans les Territoires palestiniens. L’un de ses invités de marque ayant été Stéphane Hessel, pour ne prendre qu’un exemple. C’est d’ailleurs ce consulat qui entretient des relations suffisamment bonnes avec les autorités gérant la Bande de Gaza – le Hamas- pour y maintenir le seul centre culturel étranger qu’il va agrandir pour un coût de 1 millions d’€....

Et c’est pendant qu’il était consul de France et en était responsable en partie que l’Alliance française de Jérusalem a longuement dépéri jusqu’à sa fermeture. Le prétexte ayant été que le Président local ne parvenait pas à réunir suffisamment de fonds pour assurer son fonctionnement. La réalité étant bien différente étant donné que la conseillère culturelle de l’époque avait refusé des financements que la dernière directrice de cette Alliance avait trouvés. En effet, le Quai d’Orsay ne pouvait accepter la présence d’un organisme franco-israélien à Jérusalem considéré pour la diplomatie française comme un corpus separatum et non pas un territoire israélien. Le consulat a donc laissé les choses se dégrader progressivement jusqu’à la fermeture de l’Alliance. Elle fut remplacée par un Centre culturel alibi dont l’aura est bien moindre. La différence étant qu’un centre culturel est entièrement français et était donc jugé acceptable par le ministère des Affaires étrangères français. Il y en a d’ailleurs un autre dans la partie Est de Jérusalem. On a pu y voir des affiches déplorant la « Nakba »...Issue de l’immigration, la conseillère culturelle qui avait fait ses classes à Damas et au Caire et interdisait à ses subordonnés de résider dans la partie ouest de la ville, est aujourd’hui Ambassadeur de France dans le Sultanat d’Oman....

La déclaration de Doha à la fin de la Conférence Internationale de Défense d’Al Quods

« La Conférence internationale pour la défense de Jérusalem a été accueillie à Doha, la capitale de l’Etat du Qatar du 26 au 27 Février 2012 pour appliquer la résolution 503 du 22ème sommet arabe qui s’est tenu à Syrte, le 28/3/2010. La Conférence s’est tenue sur ce thème : « soutenir la fermeté de Jérusalem », sous les auspices et en présence de Son Altesse l’Emir du Qatar Cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, en présence du Président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, le Secrétaire général de la Ligue arabe, le Dr Nabil Al Arabi, des ministres arabes des Affaires étrangères, des dirigeants d’organisations internationales et régionales et les organismes, organisations et fédérations qui défendent les droits de l’homme, des ecclésiastiques, ainsi que des intellectuels, des personnalités juridiques, politiques qui se sont réunis pour une mobilisation historique mondiale pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien dans la ville de Jérusalem et leurs droits légitimes.

Soutenir Jérusalem et s’engager à soutenir sa résilience et la stabilité de son peuple dans la lutte contre la judaïsation de cette ville éternelle, la ville de la tolérance, la coexistence religieuse et le mélange des cultures de tout temps avant l’occupation. Après une analyse approfondie du statu quo de la ville et des énormes défis auxquels est confrontée son identité arabe, des menaces de judaïsation, y compris le déplacement forcé des personnes et l’escalade de mesures visant à détruire la sainteté islamique et chrétienne et occulter l’histoire de la ville et son héritage. Nous nous engageons à respecter les résolutions, traités et conventions internationales et adhérer aux nobles principes de la Charte des Nations unies concernant le droit international et le droit international humanitaire pour que Jérusalem redevienne une ville de paix, de sécurité, de liberté et de justice, en soulignant que c’est la capitale éternelle de l’État de Palestine  ».

La Déclaration « rend hommage au peuple palestinien à Jérusalem pour sa fermeté face à des violations israéliennes des lieux saints de la ville, de son histoire et de son héritage. Elle se félicite que Son Altesse l’Emir du Qatar Cheikh Hamad bin Khalifa Al Thani invite à utiliser la liberté de Jérusalem la liberté comme centre de gravité pour tous les Palestiniens,qu’elle soit une motivation pour parvenir à une réconciliation et mette fin à la division. Elle apprécie et soutient la proposition de Son Altesse l’Emir d’aller devant le Conseil de sécurité pour lui demander d’adopter une résolution pour la formation d’une commission internationale pour enquêter sur toutes les actions israéliennes entreprises depuis l’occupation de Jérusalem en 1967 pour effacer ses caractéristiques arabes et islamiques.
Elle soutient également la proposition de l’Émir qui demande de préparer une stratégie globale pour les différents secteurs et les projets dont Jérusalem a besoin et de la volonté du Qatar de participer de toutes ses capacités dans l’accomplissement de cette stratégie.

Elle souligne qu’Israël viole le droit international et le droit international humanitaire en déplaçant de force les habitants de Jérusalem avec des programmes de judaïsation, par des dénis de justice, en occultant son histoire et son héritage, en aliénant des terres et confiscant des biens. La Déclaration appelle les puissances internationales qui restent silencieuses face aux violations israéliennes à prendre leurs responsabilités et contraindre Israël à mettre en œuvre toutes les résolutions pertinentes des Nations unies concernant Jérusalem La Déclaration de Doha appelle l’ONU et toutes les institutions concernées à prendre leurs responsabilités à l’égard de Jérusalem et de ses habitants, s’assurer qu’ils jouissent de tous leurs droits civils, économiques et sociaux dans leur ville, et préserver les sites sacrés de la ville, les monuments historiques et le patrimoine humain »

Les signataires en appellent ensuite à la Suisse « dépositaire de la quatrième Convention de Genève de 1949 pour accélérer l’appel à la reprise de la Conférence des Hautes Parties contractantes à la Convention pour poursuivre la mise en œuvre des résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies à cet égard, afin de prendre les mesures nécessaires pour faire cesser les violations israéliennes et assurer la protection de Jérusalem, de ses habitants et de ses lieux saints ».

Puis, ils expriment leur «  profonde préoccupation au sujet des travaux israéliens en cours, y compris les fouilles et excavations archéologiques à Al-Aqsa et autour de la Vieille Ville, qui affectent gravement le caractère distinctif de la ville sur le plan religieux, culturel, historique et démographique, et en contradiction avec les décisions de l’UNESCO et les résolutions de l’ONU liées au territoire de la ville et les règles du droit international et en particulier la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels de 1954 ».

La Déclaration « appelle également le monde libre à défendre la ville de Jérusalem et à soutenir ses habitants et ses lieux saints, cela étant une obligation et un devoir humain civilisé, et un droit imposé par les principes du droit international, les dispositions de la Quatrième Convention de Genève de 1949 , la Convention de La Haye sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé 1954, la Convention pour la protection du patrimoine mondial culturel et historique du patrimoine 1972, les résolutions sur la légitimité internationale sur le statut de Jérusalem comme territoire occupé et les décisions pertinentes de l’UNESCO » .

Elle « exhorte également les autorités israéliennes de cesser les politiques et procédures unilatérales pour imposer un fait accompli sur le terrain dans la ville de Jérusalem, notamment la cessation immédiate de toutes les activités de colonisation, la suppression du mur d’apartheid en conformité avec l’avis consultatif de la Cour Internationale de Justice, la préservation des lieux saints islamiques et chrétiens, la garantie de leur libre accès, les exhortant à ne pas altérer statut géographique, politique et démographique de la ville pour mettre en place une judaïsation.
La Déclaration appelle l’UNESCO à sauvegarder le patrimoine culturel de la ville occupée de Jérusalem sur la base de ses résolutions à ce sujet, et de travailler à l’application du huitième alinéa de la décision de son Conseil d’administration de 35 m / 49 et la résolution EX / 12 (185 EX / 14 et 185 EX / 52 modifié), qui appelle à affecter un ou plusieurs experts reconnus pour être qu’ils soient basés en permanente à Jérusalem-Est pour faire régulièrement des rapports sur tous les aspects liés au statut éducatif, culturel et démographique de la ville de Jérusalem  ».

Elle « salue les efforts de la Jordanie dans son soutien de la ville de Jérusalem, et le rôle de SM le Roi Abdullah bin Al-Hussein qui appuie Jérusalem, la protection des lieux saints et la fermeté des habitants de Jérusalem et en particulier les efforts déployés par l’UNESCO pour obliger Israël unanimement à ne pas prendre de mesures unilatérales pour modifier les caractéristiques de la rue de la Porte des Maghrébins ».
Enfin, « les participants à la Conférence internationale pour la défense de Jérusalem remercient le Qatar, son Émir, le gouvernement et le peuple, pour avoir généreusement accueilli cette Conférence, et lui avoir fourni tous les moyens pour réussir, ainsi que leurs efforts en faveur de la ville de Jérusalem et de ses habitants pour leur position ferme contre l’occupation israélienne et ses dessins permanents pour judaïser la ville  ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette