Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Embargo, l’arme cynique prfre des pacifistes

Embargo, l’arme cynique prfre des pacifistes

J-Ph Katz

mercredi 8 février 2012
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Nombreux sont les occidentaux qui rclament des sanctions contre l’Iran ces derniers mois. Le ministre des affaires trangres franais, Alain Jupp, fait dsormais partie des plus vindicatifs, succs Lybien oblige, mais alerte galement Isral contre les consquences dsastreuses d’une ventuelle attaque unilatrale. Tout d’abord, on peut s’tonner du retard l’allumage de nos dmocraties, l’ide d’un embargo ptrolier ayant t mise depuis les annes 2005 (voir le livre de Thrse Delpech, L’Ensauvagement ).

Mais ces appels aux sanctions et à un embargo à grande échelle rappelle également celui qui a frappé l’Irak de Saddam Hussein pendant les année 90. Les chiffres font état de 200.000 morts directement liées à l’embargo d’alors, « pétrole contre nourriture ». La leçon semblait pourtant claire : un despote à l’esprit querelleur n’hésite pas à sacrifier son peuple pour obtenir ce qu’il exige, surtout quand ce peuple est régulièrement assassiné les jours ordinaires (chiites, kurdes, juifs irakiens...).

On pourrait également citer la Corée du Nord qui affame sans ciller son peuple de citoyens-esclaves au nom de l’affrontement sans cesse rejoué contre le frère du sud. La question est donc de savoir si les dirigeants iraniens actuels ont de la considération pour le bien-être de leur peuple, auquel cas les sanctions devraient rapidement faire leur effet, ou si au contraire ils font passer leur dogme nucléaire, leur haine anti-israélienne et anti-américaine, au dessus de tout.

Les informations dont chacun dispose permettent de pencher pour la solution la plus effrayante, et ceux qui militent pour l’embargo tout en menaçant Israël jouent avec la vie de milliers d’Iraniens, nombre d’ailleurs bien plus élevé que celui, probable, consécutif d’une attaque israélienne.

Non seulement les dirigeants occidentaux balaient du revers de la main l’angoisse existentielle qui monte dans le peuple israélien qui lui, met la vie de ses enfants au dessus de tout, mais ils donnent une feuille de route aux mollahs iraniens. En effet, ces derniers ont pu se préparer à cette échéance depuis près de 10 ans, multiplier les filières de rechange, renforcer leurs forces policières, créer des réseaux de financement. Et on se souvient de la facilité avec laquelle les dirigeants irakiens avaient pu corrompre les responsables politiques et économiques occidentaux, dont certains parmi les plus éminents, pour contourner l’embargo.

Ajoutons pour finir l’exemple de la guerre de l’ex-Yougoslavie, où la même logique d’embargo sur les armes avait considérablement affaibli la partie agressée – les bosniaques, et favorisé le parti des agresseurs – les Serbes.

Pire encore, les exemples irakiens et bosniaques butent sur la même conclusion : les armées occidentales finissent par entrer dans le conflit, trop tard pour les victimes, avec toutes les difficultés économiques et politiques liées à ces atermoiements interminables.

Il paraît donc logique que les dirigeants iraniens seront capables de tenir le choc d’un embargo, même pétrolier, pendant des mois et des années, qu’ils feront subir à leur peuple des privations terribles, certainement par cercles concentriques (punir d’abord les moins proches du régime, puis les pauvres, tout en épargnant au mieux les privilégiés ainsi que les marchands du bazar).

On a pu voir en 2009 qu’un soulèvement des populations urbaines assoiffées de démocratie a été réprimé en quelques semaines sans qu’il en reste trace. Les dirigeants occidentaux auront donc deux tragédies pour le prix d’une : la misère du petit peuple iranien dont on nous dit que sa fierté nationale d’être un pays nucléarisé serait réelle mais qu’aucune étude n’est capable d’attester (et pour cause, que signifie le mot sondage dans une tyrannie ?), et la misère des voisins des sites susceptibles d’être bombardés lors d’une intervention israélienne. Car les mollahs sont comme Saddam Hussein, ils affectionnent particulièrement le concept de bouclier humain involontaire (complété par quelques volontaires illuminés venus d’occident), et nous pouvons compter d’ores et déjà sur les images effrayantes de victimes collatérales installées sur place par le pouvoir.

Autrement dit, le pacifisme et son arme favorite, l’embargo, a pour conséquence plus de victimes dans les pays concernés, tout ça au nom d’un fragile espoir de ne pas avoir à s’en mêler. La phrase de Churchill est toujours d’actualité : « Nourrir le crocodile en espérant qu’il vous mange en dernier ».


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette