Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Un intellectuel koweïtien : Les Frères musulmans devraient figurer sur la (...)

Un intellectuel koweïtien : Les Frères musulmans devraient figurer sur la liste américaine des organisations terroristes

MEMRI

mardi 11 janvier 2005
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Ahmed Al-Baghdadi, professeur de sciences politiques à l’université du Koweït, a dernièrement publié un article dans le quotidien koweïtien Al-Siyassa, repris ensuite par l’hebdomadaire égyptien gouvernemental Akhbar Al-Yaum, où il appelle à mettre hors la loi et à démanteler les Frères musulmans, en bloquant leurs sources de revenus.

Il critique en outre la politique américaine, jugée trop laxiste à l’encontre d’organisations comme les Frères musulmans. Voici quelques extraits de l’article : (1)
« Qu’est-ce qui empêche les Etats-Unis d’ajouter les Frères musulmans à leur liste d’organisations terroristes ? »

"Trois éminentes personnalités politiques arabes ont accusé les Frères musulmans de terrorisme : le ministre saoudien de l’Intérieur a déclaré qu’ils mordaient la main qui les nourrissait dans le royaume d’Arabie Saoudite ; Hafez El-Assad, ancien président syrien, n’a pas su venir à bout de leur terrorisme autrement qu’en les éliminant (…) et dernièrement, le président égyptien [Hosni Moubarak] a déclaré ouvertement et clairement que les Frères musulmans étaient une organisation terroriste dont l’Egypte n’avait pas besoin. Par Allah, seul Satan a besoin d’eux.

Suite à ces déclarations, claires, précises et fermes, qu’est-ce qui empêche les Etats-Unis d’ajouter les Frères musulmans à leur liste d’organisations terroristes, et qu’est-ce qui empêche le Conseil de sécurité de l’ONU de les considérer comme une organisation terroriste, à l’instar des Séparatistes saoudiens [Saad Al-Faqih], qui encourageaient les manifestations dans le royaume [d’Arabie Saoudite] ? Si cela devait arriver [l’ajout des Frères musulmans à la liste des organisations terroristes], les comptes en banque de l’organisation dans tous les pays arabes et en Occident seraient naturellement gelés, et ses leaders seraient considérés comme hors la loi partout dans le monde, en raison de leur soutien au terrorisme."

« La politique de corruption des organisations religieuses est un échec total »

"Le plus déconcertant est peut-être le silence des Etats-Unis face aux Frères musulmans, qui favorisent pourtant le terrorisme - que ce soit en apportant leur soutien à Ben Laden (…), en émettant des fatwas terroristes ou en appelant à la destruction de la démocratie (…)

Les Etats-Unis s’attendent-ils à ce que cette organisation devienne comme le parti turc de la justice et du développement [parti turc au pouvoir] ? Espèrent-ils avoir des contacts politiques avec eux, imaginant qu’il s’agit d’un parti opportuniste dont la règle serait : ’la fin justifie les moyens’ ? Les Etats-Unis croient-ils aussi à ce que les Frères musulmans accepteraient d’avoir des contacts politiques avec eux ? (…) Si la droite conservatrice aux Etats-Unis croit cela, elle se trompe, vu que cette organisation politique, qui exploite la religion, ne croit ni aux droits, ni à la justice, ni à l’égalité ou aux droits de l’Homme. Comment les Etats-Unis pourraient-ils donc lui faire confiance ? N’est-ce pas complètement insensé ?

Imaginons un instant que cela se produise réellement [que les Frères musulmans s’avèrent être un parti opportuniste] et qu’ils se plient à la volonté des Etats-Unis afin de satisfaire leur désir de pouvoir. Que feraient alors les Etats-Unis du nouveau mouvement salafiste djihadiste, (2) un mouvement qui n’est pas disposé à cesser le feu contre les infidèles et dont l’unique objectif est de détruire les Etats-Unis, de l’intérieur comme de l’extérieur ? Les Etats-Unis l’achèteraient-ils, comme ils [voudraient] acheter les Frères musulmans ?

La politique consistant à corrompre les organisations religieuses est un échec total, vu que ces organisations religieuses sont comme des serpents : on ne sait jamais quand et où elles vont vous mordre. C’est pourquoi la meilleure façon de traiter avec ces serpents et de s’en débarrasser sans attendre, afin d’assurer son propre bien-être. Compter sur ces organisations, c’est non seulement détruire la démocratie, mais aussi l’avenir que les Etats-Unis aspirent à établir avec leur projet de ’grand Moyen-Orient’."

« La région n’aura pas d’avenir tant qu’existeront des organisations comme les Frères musulmans »

"C’est pourquoi la région n’aura pas d’avenir tant qu’existeront des organisations de ce type, et en particulier les Frères musulmans, les plus répandus, bénéficiant en outre des plus gros fonds dans les banques islamiques. Ainsi, il n’y a pas d’autre solution que de les détruire politiquement et économiquement. Les Etats-Unis ont-ils besoin de preuves plus claires que les récentes déclarations du président égyptien dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel ? (3)

Garder le silence face aux activités sociales, politiques et économiques des Frères musulmans, c’est décupler leur force et leur impact. Le jour viendra où la seule solution possible sera l’affrontement ; or il vaut mieux qu’il ait lieu aujourd’hui que demain. La solution est simple : [il suffit d’] inclure [ces organisations] à la liste internationale des organisations terroristes et obliger tous les pays qui ont des contacts avec ces dernières à les démanteler et à confisquer leurs fonds. Il n’y a pas d’autre solution."

(1) Al-Siyassa (Koweït), le 27 décembre 2004 ; Akhbar Al-Yaum (Egypte), le 1er janvier 2005
(2) Par « mouvement salafiste djihadiste », l’auteur fait référence à Al-Qaïda et aux organisations du même type.
(3) Voici la déclaration de Hosni Moubarak telle que publiée dans Der Spiegel (20 décembre 2004) : « Les frères musulmans ont un passé terroriste. Ils ont tué un Premier ministre et d’autres qui ne partagent pas leurs objectifs politiques. En 1954, ils ont même essayé d’attenter aux jours du président Gamal Abd El Nasser ? Vraiment, la dernière chose dont notre pays ait besoin, c’est d’un groupe comme les Frères musulmans. La haine religieuse déchire des sociétés entières (…) Les partis religieux représentent une menace pour la paix et la stabilité intérieure. »

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk <mailto:memri memri.org.uk>
site web : www.memri.org/french

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette