Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Ibrahim Farhat, porte-parole d’Al-Manar : il se peut que nous adaptions (...)

Ibrahim Farhat, porte-parole d’Al-Manar : il se peut que nous adaptions notre terminologie, mais nous ne changerons pas de politique

jeudi 16 décembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Voici des extraits d’une interview d’Ibrahim Farhat, porte-parole d’Al-Manar chargé des relations publiques du Hezbollah : (1)

Farhat : La négociation est encore possible. Nous avons, ce week-end, une réunion avec le Conseil Supérieur de l’Audio-visuel pour évoquer les raisons légales de cette décision [d’interdire Al-Manar]. La décision du juge n’est pas irrévocable : elle laisse la porte ouverte à la société Eutelsat, qui diffuse Al-Manar via le satellite Hotbird, et au CSA, qui peut demander au juge de revoir sa décision.

Nous ne pouvons pas accepter de nous voir dicter [notre conduite]. Al-Manar s’est efforcé de se conformer à la convention signée avec le CSA, mais il s’agissait d’ajuster notre langage et notre terminologie, non notre politique de base. La politique d’Al-Manar est connue, et nous n’accepterons pas de la modifier sous la pression et les ultimatums. Notre politique est claire. Il faut [juste] que nous nous adaptions à la décision française (…) C’est-à-dire à la Convention [signée] avec les Français. Nous devons améliorer notre compréhension du contexte français, par égard pour les [différentes] sensibilités (…)

Interviewer : Vous avez enfreint le précédent accord, daté du 19 novembre. Vous vous êtres engagé à ne pas inciter à la violence, à la haine et à tout le reste… A votre avis, Al-Manar a -t-il enfreint l’accord, comme le disent les Français ?

Farhat : A mon avis, Al-Manar ne l’a pas enfreint, et l’a au contraire respecté. Le Conseil, sous pression, a interprété les propos de l’un des experts [de la chaîne] qui commentait la montée des exportations entre le monde arabe et Israël dans le journal télévisé. Il a déclaré qu’Israël pouvait exporter une variété de produits contenant, à titre d’exemple, des substances renfermant des germes de maladies graves. C’est sur la base de cette affirmation, venant d’un expert indépendant de la chaîne, et prononcée dans une émission en direct, que le CSA a déclaré qu’Al-Manar avait enfreint la convention.

Interviewer : C’est tout ?!

Farhat : Bien sûr ! C’est, au fond, la liberté d’expression qui est en jeu. (2)

(1) ANB TV (Londres) - 14/12/2004
(2) Pour visionner le clip sous-titré en anglais, visiter www.memritv.org <http://www.memritv.org/>

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk <mailto:memri memri.org.uk>
site web : www.memri.org/french

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette