Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Discours de Benyamin Netanyahou aux Nations unies où la demande (...)

Discours de Benyamin Netanyahou aux Nations unies où la demande palestinienne sera rejetée au Conseil de Sécurité. Avigdor Liberman part pour le Canada et New York

Hélène Keller-Lind

dimanche 18 septembre 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

C’est sans illusions que Benyamin Netanyahou s’adressera à l’Assemblée générale des Nations unies. Mais il sait que la demande palestinienne sera rejetée au Conseil de Sécurité. Le ministre des Affaires étrangères israélien part ce soir au Canada puis à New York rencontrer des homologues, responsables politiques et présidents d’associations juives. Tous deux ont un message clair : pour qu’il y ait accord entre Israéliens et Palestiniens toute initiative unilatérale doit être rejetée et seul le dialogue entre les deux parties concernées est le moyen de parvenir à la paix. Ce que doivent comprendre les dirigeants palestiniens.

Benyamin Netanyahou rencontrera Barack Obama et Ban Ki-Moon. Il sait que le Conseil de Sécurité rejettera la demande palestinienne

Benyamin Netanyahou rencontrera le Président Obama et d’autres dirigeants de divers pays du monde, avant de prendre la parole aux Nations unies la semaine prochaine. Il est sans illusions quant à l’Assemblée générale, estimant « qu’Israël n’est pas apprécié en ce lieu. » Mais il tient à y « représenter Israël et faire entendre une vérité » trop souvent occultée, à savoir que « les Palestiniens font tout ce qu’ils peuvent pour couler toute négociation directe. »

Il est convaincu, par ailleurs que « la tentative que feront les Palestiniens pour être acceptés en tant qu’État membre échouera. Elle échouera parce qu’elle doit passer par le Conseil de Sécurité des Nations unies. Les décisions contraignantes pour les membres de l’ONU passent par le Conseil de Sécurité, » et, dit-il, « je suis convaincu que les efforts des États-Unis, qui coopèrent entièrement avec nous, comme ceux d’autres gouvernements avec lesquels nous coopérons aussi, mèneront à l’échec de cette tentative. »

Il ajoute : « il y a également l’Assemblée générale où pratiquement n’importe quoi peut être voté. Il est possible d’y décider que le soleil se lève à l’Ouest et se couche à l’Est. Mais ses décisions n’ont ni le même poids ni la même importance. » Pourtant Israël s’efforce aussi d’y changer le cours des choses, avec les États-Unis et d’autres pays.

Dire la vérité d’Israël qui veut la paix et assurer sa sécurité dans un contexte mouvant

Le Premier ministre veut également dire la vérité d’Israël, à savoir que Israël, qui « n’est pas étranger à la région...veut la paix, tout en assurant [sa ] sécurité.  » Ce qu’il est d’autant plus important de réaffirmer, dit-il que « le Moyen-Orient connait de grands bouleversements, allant de la Tunisie à l’Égypte, la Syrie et toute la région, alors que nous ne savons pas ce qui va se passer d’un jour à l’autre et comment vont se dérouler les choses...D’où la nécessité d’avoir un gouvernement qui soutienne avec force les besoins du pays dans le cadre d’un accord de paix . »

Il se dit persuadé que, après les Nations unies, « les Palestiniens reprendront leurs esprits et des négociations pour parvenir à la paix. »

Avigdor Liberman va multiplier les rencontres avec des homologues et représentants juifs

Avigdor Liberman, s’envole le 18 septembre pour la Canada avant New York. Il tiendra la même langage à John Baird, son homologie canadien, le chef de l’opposition Nycole Turmel et le chef du Parti Libéral Bob Rae, entre autres. Il rencontrera aussi des présidents de communauté d’Ottawa, Toronto et Vancouver.

A New York Benyamin Netanyahou et lui rencontreront le Secrétaire général des Nations unies. Il rencontrera également une quarantaine d’homologues dont le Britannique William Hague, le Suédois Carl Bildt, le Norvégien Jonas Gahr Store, Jiménez de Trinidade, l’Espagnol García-Herrera, le Tchèque Karel Schwarzenberg, le Grec Stavros Lambrinidis of Greece, le Finlandais Erkki Tuomioja, le Hollandais Uri Rosenthal, l’Autrichien Michael Spindelegger, l’Irlandais Eamon Gilmore, le Bulgare Nickolay Mladenov, le Hongrois Jonas Martonyi of Hungary, le Russe Sergei Lavrov of Russia, l’Ukrainien Kostyantyn Gryshchenk, le Portugais Paulo De Sacadura Cabral Portas et Roberto Henriquez du Panama.

Par ailleurs, des rencontres sont prévues avec les Présidents des principales organisations juives


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Keller-Lind Hélène
Diabolisation, désinformation, anti-israéliennes dans des universités montréalaises : « Sous les Yeux de Palestine II » - octobre 2012
Benyamin Netanyahou opéré d’une hernie, le conseil ministériel repoussé mais la réunion du comité chargé d’examiner le dossier des prisonniers à relâcher maintenue - août 2013
Ramallah : plus d’un millier de Palestiniens assistent aux funérailles de corps de terroristes du Hamas restitués par Israël - mai 2014
Percée de la campagne obscurantiste BDS aux États-Unis : l’American Studies Association se moque éperdument du progrès, des femmes et des droits de l’homme... - décembre 2013
Le Christ au checkpoint - mars 2012
Un observateur : le silence palestinien quant à la situation en Égypte relève de la plaisanterie. Mais la télévision palestinienne ne diffuse pas que des comédies, comme il le dit... - février 2011
Autorité palestinienne entre corruption, boycott et violence - août 2011
Enfants palestiniens terroristes au couteau : justification erronée d’un New York Times qui devrait revoir sa copie - novembre 2015
Abu Yazan, militant anti-israélien et pour l’unité nationale palestinienne, arrêté par le Hamas au retour d’une tournée en France organisée par le Centre Culturel Français de Gaza Mise à jour : il aurait été relâché grâce au tollé médiatique qu'a provoqué son arrestation - août 2011
Fatah et Hamas libéreraient leurs prisonniers respectifs tandis que l’organisation terroriste n’entend pas libérer leur otage, Guilad Shalit, qui, selon elle, jeûnerait pour le Ramadan..... - août 2011
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette