Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Autorité palestinienne entre corruption, boycott et violence

Autorité palestinienne entre corruption, boycott et violence

Hélène Keller-Lind

lundi 15 août 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

A un mois de son coup de force annoncé à l’Assemblée générale des Nations unies l’Autorité palestinienne poursuit ou fait mine de poursuivre ses enquêtes anti-corruption, tout en orchestrant activement des boycotts anti-israéliens, planifiant des manifestations soi-disant non violentes et continuant à diaboliser Israël, État dont elle nie l’existence

Le ministre de l’économie palestinien coupable de corruption ?

C’est bruyamment que l’Autorité palestinienne, acculée à une crise financière pour cause de mauvaise gestion chronique et de corruption endémique avait annoncé qu’une commission anti-corruption, mise en place il y a un an, menait des enquêtes sur les malversations de plusieurs de ses « ministères » et « ministres » sans toutefois vouloir donner de précisions.Quelque 5 millions de dollars auraient été retrouvés. Puis, aucune nouvelle jusqu’à la mi-août : un nom est prononcé. Il s’agit de Hassan Abu Libdeh, le « ministre de l’économie » lui-même qui serait soupçonné, apprend-t-on...toutefois, la commission veut rester évasive tant que l’enquête ne sera pas terminée...

Ce même « ministre, » que l’on a beaucoup vu avec la représentante spéciale française, Valérie Hoffenberg, notamment à l’occasion de la création d’une zone industrielle franco-palestinienne à Bethléhemqui nous a coûté 10 millions d’Euros mais semble avoir fait long feu... - est pourtant à la pointe du combat pro-boycott anti-israélien

Le boycott anti-israélien se porte bien en externe, moins bien en interne...

Boycott anti-israélien tous azimuts qui se porte bien en externe. En effet, des organisations palestiniennes se sont réjouies tout récemment des lourdes pertes financières subies par l’entreprise française multinationale Véolia, qu’ils ont combattue, l’accusant « d’être impliquée dans l’occupation illégale et l’aparatheid israéliennes » Elles se disent coresponsables de ces pertes, y voyant une grande victoire de la campagne BDS...

L’ironie étant que la France subventionne ces organisations palestiniennes à hauteur de 3 millions d’Euros....

Le 11 août à Ramallah une manifestation pro-boycott des produits israéliens – et non plus simplement venant des implantations – était organisée. Des manifestants, jeunes gens bien habillés et apparemment bien dans leurs baskets brandissaient des panneaux où on lisait : « boycottez leurs produits, boycottez leur terrorisme » ou « ne payez pas leurs balles »...

Parallèlement, une campagne itinérante a été organisée, se déplaçant dans plusieurs villes – occupées ? - palestiniennes. Cette fois on lisait également sur les panneaux que ce boycott constitue « un devoir national et religieux »...Maan News rapporte par ailleurs que « les organisateurs se penchent sur les raisons pour lesquelles les campagnes précédentes ont échoué.... » Toutes ces campagnes qui ont eu un coût non négligeable et que nous avons financées auraient donc échoué en interne ?

Délégitimation et incitation à la haine et la violence anti-israéliennes

Pourtant, par le biais de ses médias, l’Autorité palestinienne s’efforce sans cesse de délégitimer, diaboliser Israël et d’en nier l’existence même, réécrivant sans vergogne une histoire pourtant indéniable – ainsi le Temple de Jérusalem n’aurait pas existé -, et incitant à la haine et la violence jusque dans les jardins d’enfants où sont vantés « les mariages des martyrs » à des vierges . Campagnes bien orchestrées, comme le démontre quotidiennement Palestinian Media Watch. Campagnes perpétuelles coûteuses qui ne prendraient donc qu’en partie...à moins que les Palestiniens soient convaincus de l’illégitimité d’Israël et de la nécessité de l’emploi de la violence à son égard, mais voient avant tout leur intérêt immédiat...

Manifestations à grande échelle anti-israéliennes organisées pour la mi-septembre

Des manifestations anti-israéliennes à grande échelle vont être organisées à l’occasion de la demande de reconnaissance d’un État palestinien qui sera présentée le 20 septembre prochain à l’ONU . Date choisie en raison de la présidence libanaise du Conseil de Sécurité, élément très favorable, explique le « ministre » des Affaires étrangères Or, aujourd’hui, le Liban est sous la coupe du Hezbollah...ainsi les suspects du meurtre de Rafik Hariri, tous membres du Hezbollah, désignés par le tribunal spécial pour le Liban de la Haye n’ont pas été arrêtés...alors que la date butoir pour ces arrestations avait été fixée au 11 août

Par ailleurs, depuis le Liban et à l’occasion de la visite de Mahmoud Abbas qui va « coordonner les efforts pour devenir membre de l’ONU, » « l’ambassadeur » palestinien au Pays du Cèdre affirme que «  la présence palestinienne au Liban est temporaire et nous sommes décidés à rentrer chez nous. » On ne saurait être plus clair...

Selon l’Autorité palestinienne, les manifestations de septembre se dérouleront dans la zone A qu’elle contrôle entièrement – elle contrôle notamment les villes palestiniennes -. Un responsable palestinien indiquait qu’elles sont prévues à Bethléhem ou Ramallah, entre autres. Elles éviteraient ainsi les clashs avec les forces de sécurité israéliennes et seraient donc « pacifiques » Mais on sait ce que peuvent donner des manifestations anti-israéliennes dites « pacifiques »...L’agence de presse palestinienne reprend d’ailleurs un article de Maariv selon lequel Israël « importerait des chevaux, des canons à eau, etc. pour confronter les manifestants... »

A l’occasion des manifestations marquant ce que les Palestiniens appellent la Nakba – création d’Israël – des manifestants, amassés par centaines, avaient franchi la frontière entre la Syrie et Israël, ce qui avait débouché sur des violences. Le nombre de victimes « pacifiques » a depuis été largement exagéré pour diaboliser Israël, ce qui était le but recherché.. En prévision des manifestations de septembre Israël a donc posé des mines le long de cette frontière qui s’était avérée perméable Mais l'armée syrienne, qui s'entraîne actuellement en tirant sur les Syriens , menace de « défendre ses ressortissants »...si besoin est

Par ailleurs, le terroriste Marwan Barghouti, toujours dirigeant du Fatah, que les Palestiniens « respectent dans leur grande majorité » et considèrent comme « un symbole de la résistance à l’occupation, » avertit que si les États-Unis utilisent leur véto contre l’établissement d’un État palestinien en septembre, cela provoquera « des manifestations de millions de personnes dans le monde arabe et musulman et dans le monde entier... »

Et il ne faut pas oublier la grand messe anti-israélienne, Durban III, qu’organise l’ONU pour le 22 septembre.... Y participeront des ONG dont la sélection reste floue...On sait qu’à Durban I les ONG avaient été majoritairement violemment anti-israéliennes et antisémites Et on sait déjà que ce Durban III sera boycotté par de nombreux pays, dont le Canada, les États-Unis , Israël, l’Italie, la Hollande, ou la République Tchèque


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette