Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Un Juif Orthodoxe a été assassiné à Anvers

Un Juif Orthodoxe a été assassiné à Anvers

Par Ronit Sela - Jerusalem Post

jeudi 18 novembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Moshe Yitzhak Na’eh, qui a été visé à la tête pendant la nuit de mercredi à Anvers dans ce qui semble être une attaque antisémite, est mort de ses blessures jeudi tard dans l’après-midi, a annoncé le Ministère public de la Belgique.

La porte-parole du Procureur Dominique Reniers a dit, « Nous n’excluons pas de motif, mais jusqu’ici il n’y a aucune indication que le motif était raciste ou extrémiste, » a-t-elle dit.

Dominique Reniers a qualifié la victime « de jeune homme dévot » qui a été visé a bout portant. Il s’est effondré sur la route, où il a été découvert par des passants qui ont au commencement pensé qu’il était victime d’un accident de la route.

Il n’y a eu aucun témoin aux coups de feu.

Na’eh, 24 ans, un Juif ultra-orthodoxe et père de trois enfants - le plus vieux a cinq ans, le plus jeune un bébé de 18 mois - a été visé à environ 2h20 sur Lange Kievitstraat, près d’un quartier Musulman à Anvers, en Belgique, hôte de grandes communautés Juives et Musulmanes.

En parlant au Jerusalem Post du chevet de Na’eh dans un hôpital d’Anvers avant qu’il ne décède, la soeur de Na’eh, qui a demandé que son nom ne soit pas publié, a dit que la famille priait pour que son frère réchappe de l’attaque. « Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir, » a-t-elle dit, ajoutant que toutes les écoles Juives à Anvers disent Tehillim (des Psaumes) pour le rétablissement de son frère.

La police fédérale belge examine l’incident, qui semble être un crime de haine, car l’argent de Na’eh n’a pas été volé et il n’était pas impliqué dans des actes criminels.

Louis Davids, le Rédacteur en chef du Belgian Jewish Weekly, a dit au Jerusalem Post que les coups de feu à Anvers ont fait le titre des infos de toute la TV et des stations de radio jeudi. « Les juifs belges sont inquiets de la violence qui s’intensifie dans leur quartier. Le jeune homme faisait partie intégrante de la communauté Juive, c’est pourquoi beaucoup sont éperdus et choqués, » a dit Davids. Davids a ajouté que la police a augmenté les patrouilles dans les secteurs Juifs pour rassurer des citoyens. La police locale a aussi mis en place une grande équipe sur ce cas pour découvrir les faits aussitôt que possible.

Et Na’eh et son père servent comme gabays (gardiens) du Pshevorski Rebbe à Anvers, où Na’eh a grandi. Il avait fini son travail à la maison du rebbe, placé dans le même bâtiment que la synagogue de la communauté, à 1h30 jeudi, selon Yehuda Ceitlin, un correspondant de la European Jewish Press.

La maison du rebbe est placée près d’un pont séparant les quartiers Musulmans et Juifs d’Anvers. Na’eh marchait le long du pont sur le chemin de la maison quand il a été visé à la tête à bout portant.

Il a été rapidement conduit à l’hôpital, où les médecins ont lutté pour le maintenir en vie.

« Si c’est en effet un acte antisémite, » a dit Ceitlin, « c’est un grand changement en Belgique. Il y a eu ici des agressions antisémites à coups de couteau, à un coup de poing - mais jamais aux coups de feu. »

« La communauté Juive est ici très inquiète, » a dit Ceitlin jeudi au Jerusalem Post .

Il a ajouté qu’il a été informé qu’à ce moment Na’eh transportait dans ses poches 1.300 euros, que les attaquants n’ont pas essayé de voler.

« C’est une nouvelle preuve que l’attaque pourrait avoir été un incident antisémite, » a dit Ceitlin.

Les représentants de la Police d’Anvers et du Ministère de la Justice de la Belgique ont tenu une conférence de presse pour parler officiellement de l’incident (le meurtre de Moshe Yitzhak Na’eh...) « Ils n’ont pas donné de nouvelle information, » a dit Ceitlin. « Ils ont cependant appelé les leaders Juifs de Belgique, avant la réunion et pour leur demander de ne pas y participer, afin de ne pas transformer la conférence de presse en « un événement Juif » », a-t-il dit.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette