Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La police : Nous avons empêché les activistes anti-israéliens de s’envoler (...)

La police : Nous avons empêché les activistes anti-israéliens de s’envoler pour Israël / Yaniv Kubovitz et Zohar Blumenkrantz – Haaretz

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

samedi 9 juillet 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

La police israélienne se prépare à l’arrivée cet après-midi de la plupart des militants pro-palestiniens censés venir en Israël dans le cadre de la flottille aérienne. Hier dans la soirée, de nombreux policiers ont été déployés à l’aéroport Ben Gourion en prévision de la première vague de militants attendue cette nuit. Selon les informations de la police, une grande partie des militants qui devaient arriver aujourd’hui n’ont pas pu embarquer, après qu’Israël a transmis aux compagnies aériennes une liste noire de 342 militants dont l’entrée en Israël sera refusée.

Certains n’ont même pas pris la peine de se rendre à l’aéroport, leur compagnie aérienne les ayant informés qu’ils ne pourraient pas entrer en Israël.

Sur la liste envoyée aux compagnies aériennes par la direction générale de l’immigration figurent les noms de 342 militants susceptibles de prendre part à cette « flottille ». Il s’agit de ressortissants de toute l’Europe, essentiellement d’Europe de l’ouest, et notamment de France, de Belgique et d’Angleterre. La police estime que la démarche auprès des compagnies aériennes a été très efficace car celles-ci, ne souhaitant pas subir de préjudice financier, ont informé les militants qu’ils ne pourraient pas embarquer. Après avoir examiné la situation, la police a décidé hier soir de laisser ses forces en état d’alerte mais de libérer certains de ses hommes pour la nuit. Les policiers seront à nouveau au grand complet cet après-midi et notamment lors du pic des arrivées, entre 13 et 16 heures.

Le Premier ministre Netanyahu, qui est en déplacement en Europe, a déclaré hier : « Il n’y a aucune hystérie mais de la détermination et de la retenue pour faire face aux provocations et empêcher les troubles à l’ordre public. Tout pays a le droit fondamental d’empêcher des provocateurs de pénétrer sur son territoire, et c’est ce que nous faisons. Si nous n’avions pas agi, on nous aurait ensuite demandé pourquoi nous n’avons rien fait ».

La police a mobilisé six cents hommes en vue de cette flottille aérienne même si, de son point de vue, il s’agit plus d’un événement médiatique que d’une manifestation au cours de laquelle il faudra intervenir contre les militants. Le commandant général de la police, Yohanan Danino, est bien plus préoccupé par d’autres événements qui devraient se dérouler aujourd’hui en Israël et dans les territoires, ces événements mêmes pour lesquels les participants à la flottille aérienne veulent se rendre en Israël. La police a renforcé sa présence autour du mont du Temple, à Sheikh Jarah et à Silwan, mais aussi à Lod et dans des villages bédouins du Néguev, car elle estime que les manifestations risquent d’y être plus violentes que la flottille. Des renforts ont également été déployés près de la barrière de séparation suite à des informations selon lesquelles des manifestants palestiniens ont l’intention de marcher en direction d’Israël.

Par ailleurs, les organisateurs de la flottille pour Gaza avouent que leurs plans ont été déjoués, même s’ils n’ont pas publié de communiqué officiel en ce sens. Ils estiment toutefois que, d’un point de vue médiatique et politique, la flottille a atteint ses objectifs en attirant l’attention internationale sur le blocus de Gaza. Hier soir, seul le Juliano, bateau avec à son nord des militants suédois, grecs et norvégiens, était encore en mer, à l’est de la Grèce.

En attendant, les Nations Unies ont annoncé hier le report de la publication du rapport de la commission Palmer sur les événements de la flottille précédente pour Gaza. Le porte-parole de l’ONU a expliqué que la commission s’est adressée au secrétaire général pour réclamer « plus de temps ». On estime à présent que le rapport sera remis dans quelques semaines. Selon un haut responsable israélien, le rapport est terminé mais le secrétaire général de l’ONU a décidé de reporter sa publication au 27 juillet pour permettre aux parties de parvenir à un accord. Selon ce responsable, cette décision est le résultat de pressions de la part de la Turquie et de la volonté américaine de trouver un compromis entre Israël et la Turquie.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette