Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Dégradation de la situation au Darfour : Kofi Annan appelle à l’action

Dégradation de la situation au Darfour : Kofi Annan appelle à l’action

BELGA

vendredi 5 novembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le conflit au Darfour a fait plus de 70.000 morts et 1,5 million de déplacés.
Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, a affirmé jeudi que la situation s’est détériorée en octobre au Darfour et a incité le Conseil de sécurité à agir.

Dans un rapport fondé sur les observations de son représentant spécial pour le Soudan, Jan Pronk, qui devait informer le Conseil de sécurité jeudi matin sur cette question, M. Annan déclare que le mois d’octobre a vu « une détérioration de la situation sécuritaire au Darfour »« la violence est en augmentation ».

Il suggère que le Conseil « envisage une action créative et rapide pour assurer que les exigences contenues dans ses résolutions précédentes soient satisfaites ». « La réunion prévue du Conseil de sécurité à Nairobi à la mi-novembre offre une bonne occasion pour cela », ajoute-t-il.

Le Conseil doit tenir une réunion dans la capitale kenyane les 18 et 19 novembre sur le Soudan. Le but premier de cette réunion est de donner un coup de pouce aux pourparlers de paix entre le gouvernement soudanais et le groupe rebelle sudiste de l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) mais il y sera aussi question du Darfour.

La communauté internationale estime que la signature d’un traité de paix global entre Khartoum et la SPLA aurait un effet bénéfique pour la résolution de la crise du Darfour, province occidentale du Soudan où sévit depuis 21 mois une guerre civile qui a provoqué une catastrophe humanitaire.

Les pourparlers en cours à Nairobi entre Khartoum et la SPLA, suspendus pour la durée du jeûne musulman du ramadan, doivent reprendre le 26 novembre.

M. Annan déplore dans son rapport qu’il y ait « davantage de violations du cessez-le-feu. La violence affecte les civils à la fois indirectement et directement, à travers les menaces contre les humanitaires et par la poursuite des attaques et des intimidations. Les attaques et les meurtres se poursuivent au Darfour à une échelle qui n’est pas acceptable », affirme-t-il.

L’amélioration de la sécurité est aussi « bloquée par l’échec du gouvernement à agir de manière convaincante et mettre fin à l’impunité », ajoute le rapport. « Sans la fin de l’impunité, aucun groupe n’acceptera de désarmer et les combats se poursuivront, aucune personne déplacée n’osera rentrer chez elle et la situation terrible dans les camps se perpétuera ».

« Il y a de la réticence à la table des négociations à Abuja, un manque de confiance, des divisions internes, une incapacité à négocier et aucun sens de l’urgence », déplore enfin M. Annan.

Il fait référence aux négociations d’Abuja entre le gouvernement soudanais et les deux principaux groupes rebelles du Darfour, le Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM) et le Mouvement de libération du Soudan (SLM).

Ces deux groupes ont lancé leur mouvement début 2003 pour réclamer une autonomie plus grande et un meilleur partage des ressources pétrolières au gouvernement de Khartoum, dirigé par des Soudanais arabes. Le conflit au Darfour a fait plus de 70.000 morts et 1,5 million de déplacés.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette