Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Point avril 2011 : un développement économique palestinien exceptionnel grâce (...)

Point avril 2011 : un développement économique palestinien exceptionnel grâce à Israël en dépit du terrorisme

Hélène Keller-Lind

dimanche 10 avril 2011
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Un long rapport détaillé sur une croissance palestinienne exceptionnelle vient d’être remis à Bruxelles par le gouvernement israélien. On est bien loin des clichés imbéciles qui oublient l’action menée par l’État hébreu pour favoriser cette croissance en dépit de la persistance du terrorisme palestinien. Mais qui le reprendra ?

Une croissance exemplaire de l’économie palestinienne en Judée Samarie et à Gaza largement due à Israël

« En 2010, l’économie palestinienne a continué à croître à un rythme rapide, avec une croissance économique atteignant 9,3%, grâce à une reprise très rapide de l’économie de Gaza (15%), accompagnée d’une croissance continue de l’économie de la Cisjordanie (8%). Le PIB de l’Autorité palestinienne s’élevait en 2010 à 5.728 millions de dollars américains, et le PIB par habitant a augmenté de 6,1%, par rapport à l’année précédente. La politique israélienne en Cisjordanie et à Gaza a largement contribué à cette croissance. Augmentation des ventes palestiniennes à Israël, un plus grand volume de marchandises commerciales expédiées de Cisjordanie par les postes frontières terrestres en Israël et à l’étranger, un nombre croissant de touristes qui visitent la Cisjordanie et une augmentation de la construction, sont autant d’indications supplémentaires de la croissance de l’économie palestinienne. »

Ce constat, dressé par Israël dans un long rapport détaillé remis à la Commission Ad Hoc de Bruxelles , détaille une économie palestinienne en pleine croissance.

Étude palestinienne : 82 % des Palestiniens sont propriétaires de leur habitation

Une étude palestinienne montre, par ailleurs, que 84 % des Palestiniens de Judée Samarie sont propriétaires de leur logement et que dans la Bande de Gaza ce sont 80 % des habitants qui sont propriétaires. Ces mêmes statistiques du Bureau des Statistiques Palestinien montrent que moins d’un pour cent vivent dans de grandes maisons – on imagine que ce sont les dirigeants palestiniens – et 48 % vivent dans des maisons tandis que le reste de la population vit dans des appartements.

En Judée Samarie il y a une moyenne de 1.5 personnes par pièce, la moyenne étant de 1.8 dans la Bande de Gaza. Cette étude révèle aussi que pratiquement tous les logements disposent de réfrigérateurs, 94 % ont des antennes satellite, 47 % un ordinateur, 22% sont propriétaires d’une voiture – 30 % en Judée Samarie et 7 % dans la Bande de Gaza -

Un dialogue professionnel entre Israël et l’Autorité palestinienne croissant en dépit du terrorisme palestinien

Le Rapport israélien du 13 avril précise ensuite que «  Israël a élargi son dialogue professionnel avec l’Autorité palestinienne dans une variété de domaines, pour améliorer, entre autres, : les services financiers palestiniens, les infrastructures pour l’eau et les égouts, le système judiciaire et la primauté du droit, l’agriculture, et le réseau d’électricité. Ces mesures ont été accompagnées par une coordination renforcée pour la sécurité entre les autorités des deux côtés pour s’efforcer d’établir une plus grande sécurité et améliorer les capacités institutionnelles. Pourtant, les attaques terroristes suite à la reprise des négociations de paix en septembre dernier, les attaques terroristes terribles de ces dernières semaines à Itamar et Jérusalem, et la pluie de missiles qui sont lancés actuellement contre des civils dans le sud d’Israël, tout cela nous rappelle douloureusement combien nous sommes loin d’une sécurité véritable. »

On peut rappeler à cet égard qu’[un tout récent sondage réalisé par un organisme israélo-palestinien de premier plan →http://truman.huji.ac.il/aboutPolls.asp]et le Palestinian Center for Policy and Survey Research (PSR) à Ramallah, qui est dirigé par le Dr. Khalil Shikaki - montrait qu’un Palestinien sur trois soutenait l’insupportable tuerie perpétrée dans l’implantation d’Itamar.... On sait aussi qu’en donnant en modèles, en glorifiant des terroristes ayant tué des civils israéliens, l’Autorité palestinienne encourage cette barbarie...

Et on sait que les divers engins de mort, allant de l’obus de mortier au missile Grad, tirés contre des populations civiles du sud d’Israël depuis la Bande de Gaza, où il a bien fallu qu’ils entrent, se comptent par centaines depuis quelques jours...et que Mahmoud Abbas et son gouvernement réclament une condamnation d’Israël qui ne fait qu’agir en légitime défense pour protéger ses citoyens ainsi soumis à une terreur constante

D’ailleurs, lit-on dans ce Rapport, « Israël est sérieusement préoccupé par l’escalade des menaces contre sa sécurité émanant de Gaza, et le nombre croissant de roquettes et de tirs d’obus de mortier terroristes qui visent des zones civiles densément peuplées en Israël. L’interception récente du navire « Victoria » le 15 Mars, transportant des tonnes d’armes et de munitions illégales pour Gaza, et la contrebande continue d’armes par les tunnels, montrent qu’il y a un effort de prolifération du Hamas, parrainé par l’Iran. »

On peut s’interroger quant à la stratégie du Hamas....car ce n’est pas par hasard que le mouvement terroriste a décidé d’attaquer ainsi Israël...

Pas de crise humanitaire dans la Bande de Gaza : 15 % de croissance

Le Rapport rappelle ensuite que « en Juin dernier, Israël a assoupli sa politique envers la Bande de Gaza. La mise en œuvre immédiate de cette politique s’est reflétée dans une croissance économique de 15% à Gaza. Il est clair qu’il n’y a pas de crise humanitaire à Gaza, il y a des mécanismes mis en place, accessible à tous, pour faire parvenir à la fois une aide humanitaire et des marchandises à Gaza. Israël a approuvé 121 projets menés par la communauté internationale, et le flux de toutes les marchandises commerciales et humanitaires continue. Israël a amélioré l’infrastructure et la capacité de passage de Kerem Shalom bien au-delà des besoins réels. Un plus grand nombre d’habitants sortent de Gaza pour des raisons humanitaires ou commerciales et les exportations ont été augmentées. Israël veut mettre en œuvre des mesures supplémentaires, y compris les accords entre le Premier ministre Netanyahou et le représentant du Quartet Tony Blair. »

Pourtant, et ce Rapport se termine ainsi, « Guilad Shalit est retenu en captivité dans la Bande de Gaza depuis près de cinq ans et sans qu’il dispose des droits les plus élémentaires. La communauté internationale doit redoubler d’efforts pour obtenir sa libération immédiate et inconditionnelle. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette