Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Israël mène une offensive générale - « Jours de repentir » -

Israël mène une offensive générale - « Jours de repentir » -

vendredi 1er octobre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Il ne faut pas que les terroristes Palestiniens continuent de bombarder les villes et communautés Israéliennes surtout après l’exécution du plan de désengagement ,

A l’issue de la journée la plus sanglante depuis plus de deux ans dans la bande de Gaza, le Premier ministre israélien Ariel Sharon a approuvé jeudi soir une offensive militaire d’envergure dans le nord du territoire, visant à neutraliser les terroristes palestiniens notamment du Hamas qui tirent des roquettes sur Israël.

D’après les plans de l’Opération « Jours de repentir », des soldats seront déployés dans plusieurs parties du camp de Djabalia ainsi que dans la ville de Beït Hanoun, deux zones situées dans le nord de la bande de Gaza.

Des responsables israéliens ont affirmé que l’opération pourrait durer plusieurs semaines mais qu’elle serait limitée au nord de l’étroite bande de terre - dans la zone de portée des Qassam -. Il n’a pas été précisé pour l’heure si Ariel Sharon allait faire appel aux réservistes.

Le cabinet de sécurité de Sharon a donné son feu vert à l’opération dans la nuit de jeudi à vendredi. « Nous allons éradiquer ces équipes meurtrières de tireurs de roquettes », a déclaré un haut responsable israélien. « Nous ne laisserons pas Gaza sous l’ombre des roquettes Qassam. »

Dans la journée, de Jeudi trois Israéliens ont trouvé la mort dans plusieurs attaques intervenues au lendemain de la mort de deux enfants israéliens fauchés par une roquette palestinienne tirée sur la ville frontalière de Sderot.

Tsahal a tiré un obus de char tuant sept Palestiniens. Tout en déplorant les pertes civiles, un haut gradé de Tsahal a affirmé que le char avait ouvert le feu sur des hommes en armes qui venaient d’actionner une bombe qui avait blessé plusieurs soldats et de lancer une roquette anti-char sur des forces israéliennes opérant non loin.

Auparavant, deux militaires israéliens avaient été tués par des tireurs isolés Palestiniens de même qu’une femme effectuant son jogging matinal sur une route reliant deux implantations,

L’opération de Tsahal faisait suite à l’ordre donné à l’armée par Ariel Sharon de tout faire pour mettre fin aux attaques à la roquette artisanale sur les villes du Sud du Néguev qui se poursuivent malgré les raids et bombardements israéliens.

Mercredi, des terroristes palestiniens avaient tiré à la roquette contre Sderot. Une fillette de deux ans et un garçon de quatre ans qui jouaient chez leurs grands-parents à la veille de la fête religieuse de Soukkot avaient été tués.

Les détracteurs du plan de désengagement n’ont pas manqué d’affirmer que ce plan allait encouragé les terroristes palestiniens soucieux de donner l’impression que les Israéliens étaient chassés de la bande de Gaza.

Tsahal semble résolue à détruire les groupes terroristes avant l’évacuation des implantations de la Bande de Gaza

David Baker, un collaborateur d’Ariel Sharon a déclaré : « Les actions menées par l’armée israélienne visent à permettre aux Israéliens de vivre une existence normale dans leurs communautés installées dans cette région et à empêcher les barrages quotidiens d’obus de mortier et de roquettes Qassam ».

Il ne s’agira pas d’une « occupation permanente », a dit le responsable cité par la radio. « Nous avons l’intention de faire payer aux Palestiniens un prix élevé pour qu’il comprennent que cela ne paie pas de continuer à tirer des Qassam »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette