Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Un seul peuple

Un seul peuple

Alain Rajchman

lundi 13 septembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Alors que les tensions internes deviennent critiques en Israël au sujet du plan de désengagement, le peuple d’Israël retrouvera son unité à l’occasion d’un Roch - Hachana très politique.

Les menaces de guerre civile qui planent sur Israël sont de nature à procurer un immense plaisir à tous ses nombreux ennemis. L’unité d’Israël a toujours été un roc sur lequel ils se sont brisés. Qu’ils ne se réjouissent donc pas trop vite car les failles qui se dessinent aujourd’hui sont loin d’annoncer l’éclatement du pays !

Comment aurait-on pu imaginer une adhésion sereine et tranquille au plan de désengagement du Premier ministre Ariel Sharon ? Dans un pays qui vibre à chaque instant pour sa sécurité et sa survie, dans un pays où l’attachement à la terre est si passionnel après tant de siècles d’exil, il était évident que le fossé se creuserait entre les partisans et les opposants au désengagement.

La force d’un véritable chef d’Etat est d’amener courageusement son peuple à prendre les décisions difficiles. Celle du désengagement est particulièrement pénible, mais elle est aussi indispensable. Les pays arabes voisins d’Israël qui ne connaissent que des régimes forts, où le débat public et la liberté d’expression n’existent pas, sont en revanche toujours prêts à donner des leçons de démocratie au peuple juif.

Le peuple d’Israël vit dans une ébullition permanente. Il sait que la renaissance de son pays a une dimension spirituelle forte et donc que chacun porte une responsabilité lourde dans les choix qui sont opérés. Pour certains, la terre a pris une importance cruciale, pour d’autres, le temps du partage est arrivé. Le débat est profond et il est vrai qu’il déchire la société israélienne. L’importance des diverses manifestations atteste de l’ampleur du désaccord.

L’assassinat du Premier ministre Rabin a laissé une douloureuse cicatrice qui devrait écarter le retour des excès d’hier. L’idée d’un gouvernement d’union nationale pourrait y contribuer. Israël est un des rares pays où l’union soit vraiment « sacrée ».

Mais, ce que de manière perverse savent les ennemis d’Israël, c’est que plus ils tardent à apporter le moindre appui au plan de désengagement, plus ils coupent le lien entre ce plan et l’amorce d’une coexistence pacifique avec les Palestiniens. En maintenant leur position de refus, ils renforcent le camp des inconditionnels et accentuent les divisions.

Ariel Sharon veut prendre de vitesse les ennemis d’Israël en contournant ce piège. Il a réussi avec la barrière de sécurité en démontrant qu’il pouvait ramener unilatéralement le calme face au terrorisme. Il lui faut désormais passer un cap autrement plus ardu avec le plan de désengagement. L’union retrouvée du peuple juif pour la célébration de la nouvelle année prend, cette année, une véritable dimension politique.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette