Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > La « guerre des naïfs » ?

La « guerre des naïfs » ?

Albert Capino

jeudi 2 septembre 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans cet affrontement impitoyable qui met face à face le terrorisme et le monde civilisé, nos médias commencent à s’interroger.

Surtout depuis que des journalistes se trouvent pris dans l’engrenage.

« Peu importe qui sont les victimes », constate le Jordan Times. La prise d’otages est « un crime », qui n’a « rien à voir avec la politique », et ses auteurs seraient « naïfs de croire qu’ils peuvent forcer la France à changer de politique ».

Naïfs… ? Comme Dominique de Villepin qui en appelle au « cœur des ravisseurs » ?

En réalité, il n’y a aucune naïveté dans tout cela. Les preneurs d’otages ont autant de cœur qu’une tronçonneuse, et le « changement de politique » n’est qu’un prétexte. Le cynisme des uns, dont la cruauté affichée n’est que la vitrine d’un nihilisme dévastateur, n’égale que l’hypocrisie des autres.

L’équation est beaucoup plus simple et plus effrayante : le monde libre, démocratique, doit lutter pour sa survie. Elle est mise à mal par les islamistes d’une part et les mouvements fascisants qui voudraient saisir l’occasion pour se présenter comme les seuls capables d’éradiquer le mal. Le mouvement de pendule dans lequel l’Histoire oscille est reparti dans l’autre sens. Vingt années de socialisme complaisant ont permis le développement de mouvements radicaux au nom de « l’interdiction d’interdire ». En France, la poussée du Front National est elle-même due au machiavélisme d’un François Mitterrand qui avait souhaité en faire un « épouvantail » pour mieux faire progresser le score du Parti socialiste, par crainte de l’extrême-droite.

La réalité a hélas dépassé la fiction. L’apprenti-sorcier n’est plus là pour constater que les néo-nazis relèvent la tête partout en Europe. On commence à le voir dans des campagnes de plus en plus nauséabondes qui tentent « d’humaniser » Hitler et son « œuvre ». Skinheads en Russie, nostalgiques du Reich en Allemagne, mais aussi dans de nombreux pays européens, dont la France. La nouvelle vague d’extrême-droite européenne compte sur l’incapacité de nos gouvernements à neutraliser le terrorisme, pour convaincre la « majorité silencieuse » de « les laisser faire » et d’accepter qu’ils s’en occupent. Avec les méthodes que l’on sait. Jointes à une Amérique frileuse qui se replierait sur elle-même sous l’impulsion d’un nouveau Président isolationniste, ça ne serait pas sans rappeler de mauvais souvenirs. Une catastrophe annoncée, mais pas par la plupart des médias...

Jusqu’à présent, ces derniers faisaient un commerce du sensationnel, au détriment de l’analyse, mais, du fait que plusieurs des leurs soient pris dans les feux croisés de cette nouvelle guerre, cela les incite à plus de prudence. On ne peut que s’en réjouir. Trop de complaisance dans la diffusion des images, des communiqués, ont conduit à une banalité de l’horreur et à ce que les gens s’habituent à l’inacceptable.

« La plupart des grands médias audiovisuels français ont évité mardi d’utiliser la cassette reçue par la chaîne Al-Jazira sur laquelle les journalistes français pris en otage font des déclarations, dans le souci de ne pas faire le jeu de leurs ravisseurs » déclarait l’AFP.

Il était temps qu’ils s’en aperçoivent ! La diffusion en continu de toutes les horreurs et de leurs revendications ne faisaient-elles pas jusqu’à présent le jeu de leurs auteurs ?

Le responsable de la rédaction nationale de France 3, Ulysse Gosset, déclarait hier : « C’est une position de principe que nous avons adoptée à France 3, comme au sein du groupe France Télévisions (qui regroupe France 2, France 3 et France 5) pour ne pas entrer dans la logique de chantage des ravisseurs et pour ne pas participer d’aucune façon à cette pression odieuse qu’ils tentent d’exercer sur les Français, sur le gouvernement et sur les médias en particulier ».

Dont acte. Et quid du reste du monde ? Des autres cas déchirants ? Des populations entières prises en otage ?

Selon Alain Ménargues, directeur général adjoint chargé de l’information de RFI et RMC, les images sont, pour le ravisseur, « une manière d’émouvoir le public et de faire pression sur le gouvernement ». Cela n’a pas empêché ces deux antennes de diffuser le son de la cassette originale pour leurs émissions en arabe vers les pays du Moyen Orient, dont l’Irak… Une illustration de la face « docile et arabisante » de nos médias nationaux ?

Isabelle Poiraudeau, rédactrice en chef de la rédaction en français, faisait le grand écart en tentant de justifier cette diffusion par l’absence d’images : c’est un « excellent choix éditorial » de ne pas diffuser d’images, « à partir du moment où nos confrères s’expriment sous la contrainte ». Sans commentaires...

Je n’ai quant à moi qu’un souhait à formuler, en dehors de la libération des journalistes : que les médias s’en tiennent pour tout un chacun aux choix qu’ils font lorsqu’il s’agit de leurs représentants. Rien ne justifie le rapt d’innocents. Qu’ils soient ou non journalistes. S’ils sont plus conscients des risques qu’ils courent que les civils pris en otage, ou assassinés partout dans le monde, par cette nouvelle guerre qu’est le terrorisme, cela ne rend pas les journalistes plus coupables que les autres victimes, ni plus innocents. Ils sont juste plus exposés.

Verrons-nous alors une nouvelle position de neutralité et de retenue dorénavant dans nos médias ? Ne soyons pas « naïfs » : Ulysse Gosset croyait bon d’ajouter hier sur France Télévisions : « C’est une position que nous avons donnée à l’antenne lundi et que nous allons tenir jusqu’à la fin, j’espère heureuse, de cette prise d’otages ».

Et ensuite ?


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette