Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Le quotidien égyptien du Parti au pouvoir : l’holocauste est un mensonge (...)

Le quotidien égyptien du Parti au pouvoir : l’holocauste est un mensonge sioniste conçu pour extorquer l’Occident

MEMRI

dimanche 1er août 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dr Rif’at Sayyed Ahmad , directeur du « Centre de recherche de Jaffa » au Caire et chroniqueur pour Al-Liwaa Al-Islami , le quotidien du Parti national démocratique au pouvoir en Egypte, a publié un article en deux parties intitulé ’Le mensonge de la crémation des juifs’. Dans son article, Ahmad se sert des travaux occidentaux qui ont nié l’Holocauste en affirmant que la crémation des juifs dans les chambres à gaz pendant la deuxième guerre mondiale ne fut qu’une histoire inventée par le mouvement sioniste pour extorquer l’Occident et permettre l’établissement de l’entreprise sioniste. Voici quelques extraits de l’article : [1]

« L’Holocauste a-t-il réellement eu lieu et quelle est la vérité à propos des nombres [de victimes] ? »

"L’entreprise sioniste en terre de Palestine a triomphé au moyen de mensonges et de mythes, depuis le mythe du ’Peuple Elu’ et de la ’terre Promise’ jusqu’au mensonge concernant la crémation des Juifs dans les chambres à Gaz nazies durant la Seconde Guerre mondiale. Quand ces justifications ont fait l’objet d’une étude scientifique, il fut prouvé qu’elles étaient fallacieuses, que leur démonstration était hasardeuse et qu’elles ne souffraient pas l’épreuve des faits.

Ce qui nous intéresse ici c’est la diffusion à travers le monde de ce mensonge sur la crémation des juifs dans les crématoriums nazis jusqu’à nos jours, dans le but d’extorquer l’Occident et de faciliter aux juifs européens la chasse [sic] à la Palestine et l’établissement d’un état sur cette terre, en dénigrant les principes de base du droit internationale et du droit des peuples à une vie libre d’occupation. [Ce mensonge] a [aussi] été conçu pour que l’Occident accorde aux juifs de l’aide financière, technologique et économique.

Lors des 50 dernières années, l’Allemagne seule a livré plus de $ 100 milliards. Plusieurs pays européens ont amendé leurs lois pour les rendre compatibles avec le mythe de l’Holocauste […] et ils ont renforcé leurs politiques, leurs résolutions et leurs lois contre quiconque défie ce mensonge ou essaye de réduire le nombre de victimes, comme ce fut le cas pour le philosophe musulman, Roger Garaudy , en France.

Toute cette situation a transformé l’Holocauste - c’est-à-dire l’opération hitlérienne de crémation des juifs dans les chambres à gaz - en épée sous la gorge des historiens et des chercheurs sérieux en Occident et même en Orient. En même temps, [l’Holocauste est devenu un bien lucratif pour l’entité sioniste […]

En avril 2004, lors d’une conférence en Allemagne réunissant 50 pays, le Ministre des affaires étrangères allemand à fait un discours intitulé ’L’antisémitisme’. Il exige des participants une démonstration de solidarité envers Israël et la lutte contre ceux qui nient ou doutent de la véracité de la crémation des juifs dans les crématoriums nazis. Dans la ville de Stockholm en Suède il y a de ca quelques mois, quelques 26 pays européens et autres ont signé une résolution fixant l’enseignement du ’faux holocauste nazi’ perpétué par Hitler contre les juifs à tous les niveaux de l’enseignement [publique] dans ces pays. Il y a eu conjointement des mots d’appréciation pour le Premier ministre israélien, dont le gouvernement applique le même nazisme hitlérien présumé.

Aucun des hauts fonctionnaires présents à la conférence n’a pris la peine de répondre à un certain nombre de questions : Cet Holocauste a-t-il réellement eu lieu et le nombre [de victimes] avancé est-il exacte ? [Ils n’ont pas répondu lorsqu’on leur a demandé] leurs opinions sur le meurtre de sang froid d’enfants, d’hommes et de personnes âgées sans défense aujourd’hui en Palestine depuis le 28 septembre 2002 [sic]. N’est-ce pas ’un nouveau nazisme’ ? Et comment est-ce compatible avec leur fausse intégrité européenne et leur fausse défense des droits de l’homme ?

A ce jour, aucun de ces pays n’a répondu à ces questions et ils n’y répondront jamais - car ce sont des hypocrites en ce qui concerne [la différence] entre perception et analyse [du réel] - et il n’y a aucune chance de leur soutirer une réponse. Nous ne pouvons que présenter les preuves clairement et tenter de faire la relecture de cette histoire de ’l’holocauste’ en toute objectivité".

« Les essais objectifs d’auteurs sionistes exposent le mensonge de la crémation des juifs dans les chambres à gaz »

"Tout d’abord, voici les faits à propos de ce mensonge et ce qui l’entoure :

[Le nombre] de victimes pendant la deuxième guerre mondiale, aussi bien des crimes commis par les pays de l’axe que par les pays alliés, est de 50 millions selon certaines versions, qu’ils soient victimes de la guerre ou des crimes d’Hitler. De ce nombre, 18 millions furent des Allemands. Parmi les victimes de cette guerre il y avait des juifs, aussi bien que d’autres gens de la race humaine, vu que la guerre, les mortiers et les avions sont incapables de faire la différence entre juif et non juif.

De la même façon, Hitler était contre toute personne qui n’était pas de souche purement allemande, qu’elle soit juive ou non. Il était un nationaliste allemand fanatique dont le nationalisme était dirigé contre tout sauf l’Allemagne, mêlant juif et non juif.

Les essais objectifs d’auteurs sionistes exposent le mensonge de la crémation des juifs dans les chambres à gaz. De ceux la, nous pouvons mentionner en exemple [la thèse] de Josef Ginzburg , un [juif] allemand ayant vécu sous le nazisme qu’il a fuit pour l’Amérique et ensuite pour Israël, étant très enthousiaste à propos de sa création. Mais après avoir fait l’expérience de ce qu’il appelait l’essence de racisme nazi [en Israël], il a rapidement quitté Israël pour retourner en Allemagne dans les années 1950. En Allemagne, il a ensuite écrit de nombreux livres importants sur ’l’holocauste’, niant l’existence de chambres à gaz conçus pour incinérer les juifs. Il écrit : ’Ceci n’est qu’un énorme mensonge par lequel les extrémistes juifs voulurent extorquer l’Europe - en particulier l’Allemagne - et piller les territoires des autres’. Et c’est exactement ce qui s’est produit en Palestine.

Josef Ginzburg a été assassiné par les juifs alors qu’il allait visiter la tombe de sa femme au cimetière juif de Munich, en réponse à sa tentative d’exposer leur fabrication".

La supercherie du 20ème siècle

"Historien et géographe français de grande renommée, Paul Rassinein [sic, référence à Paul Rassinier] a essayé dès le début de confronter cette fabrication. En 1948, il a publié un livre d’histoire très important, traitant de cette fabrication, intitulé Le passage de la ligne . [2] Dans ce dernier, il se sert des chiffres et des statistiques exactes sur le nombre de juifs vivant en Europe - et particulièrement en Allemagne - avant et juste après la deuxième guerre mondiale. Il compare soigneusement ces chiffres [avec le nombre de victimes] et conclut que le nombre de morts parmi eux victimes de la guerre ou de la persécution par Hitler des juifs et d’autres sujets non allemands n’excédait pas quelques centaines de millier. [Rassinier écrit dans son livre], ’le nombre frôlait à peine 1 million de victimes, tout au plus.’

Paul Rassinier a été persécuté et mis en examen. Lui-même, l’éditeur et l’auteur de la préface ont du payé une lourde indemnité, tout comme le philosophe musulman Roger Garaudy un demi-siècle plus tard lorsqu’il publia son livre Les mythes fondateurs de la politique israélienne [3] , dans lequel il réfute ce même mensonge de la crémation des juifs dans les chambres à gaz. Et dans un pays démocratique tel la France, Garaudy a été condamné à 9 mois de prison, une lourde amende, persécuté et calomnié. Quelle est cette démocratie qui ne tolère pas les efforts intellectuels des autres sur les débats historiques de ce monde ? […]

L’auteur et chercheur américain, Arthur Butz , a écrit un livre important intitulé The Hoax of the Twentieth Century [La supercherie du vingtième siècle] [4] […] Le livre comprend des données scientifiques précises sur le camp de Auschwitz, où un prétendu 1.2 million de juifs ont été ’incinéré’. Arthur Butz démontre que les corps morts - de juifs et de non juifs - étaient incinérés dans ce camp à cause de la guerre et pour éviter que les maladies contagieuses ne se propagent en laissant les corps dans la rue pendant longtemps. [Parallèlement], il est quasiment certain que Hitler n’a pas construit les crématoriums mais que les Polonais l’ont fait après la guerre et que les odeursémanant des crématoriums dans lesquels les corps étaient brûlés provenaient aussi de chevaux morts pendant la guerre […] [L’auteur] conclut donc que ’les crématoriums’ sont une invention qui doit maintenant être divulgué. Bien entendu, Arthur Butz fut attaqué par le monde sioniste, et faillit y laisser sa vie".

« Quelles que soient les preuves avancées, les [juifs] et les politiciens européens ne nous croiront jamais »

"Les preuves et les essais objectifs portant sur ce ’mensonge’ continuent à être publiés dans le monde, bien que les juifs aient réussi à l’exploiter avec grande habilité. La tentative la plus récente qui a aussi subi une contre-attaque sioniste est celle de l’historien anglais David Irving. En 1990, il déclare devant 800 personnes à Munich qu’il n’y a jamais eu de chambre à gaz à Auschwitz et que celle-ci a été construite par les Polonais dans ce camp de détention après la guerre - quasiment identique à celle ériger par les Américains à Dachau - et que six millions de juifs n’y ont pas été brûlés comme cela avait été affirmé.

En janvier 2002, il a de nouveau déclaré qu’un tel nombre de juifs [6 millions] tués pendant la guerre était inconcevable […]

Dans la même optique, des articles de Gilbert Aire [sic] ont également paru dans [le quotidien] britannique The Independent , dans lesquels il qualifie le débat sur l’Holocauste de rien de plus qu’une mode à deux francs. Il y a également les travaux des auteurs britanniques Sam Shulman , Tim Cole et Nata Shalter [sic], de l’auteur américain Peter Novick et de douzaines d’autres [auteurs] de conscience qui se sentent très humiliés par ce trafic autour d’un faux holocauste[…]

Quelles que soient les détailles et les preuves soutenant l’aspect mensonger de la crémation des juifs dans des crématoriums nazis que nous avançons, [les juifs] et les hommes d’état européens qui font un commerce de l’Holocauste ne nous croirons jamais. Au contraire, ils nous accuseront certainement d’antisémitisme […]

Des douzaines de lois occidentales dans les pays européens ont été modifiées pour protéger ce mythe sur la crémation des juifs. Des douzaines de programmes scolaires ont aussi été changés. Il est tout à fait possible aujourd’hui de calomnier les religions monothéistes, mais ’l’holocauste’ et son mensonge sont au-dessus de toute critique et de tout débat, donc inabordable en Europe.

Tout ceci prouve que nous sommes face à un nouveau culte idolâtre occidental qui requière une véritable révolution culturelle interne pour le détruire ; une révolution qui se servira des faits et de la science pour combattre les légendes sans fondement dans la vraie réalité ni crédibilité historique".


[1] Al-Liwaa Al-Islami (Egypte), 24 juin 2004 ; 1er juillet 2004

[2] Rassinier, Paul. Le passage de la ligne . Paris : Editions Bressanes, 1950

[3] Garaudy, Roger. Les mythes fondateurs de la politique israelienne . Samiszdat, 1996

[4] Butz, Arthur R. The Hoax of the Twentieth Century . Torrence, California, 1976.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Lutte contre l’antisémitisme
Durban 2 : le CRIF en pole position - décembre 2008
Un journaliste de JTA confronté à l’antisémitisme dans les rues de New York - avril 2019
Un appât nommé Yalda - mars 2006
L’antisionisme de Dieudonn, hritage contemporain de l’antismitisme - mai 2009
Affaire Fofana : la famille d’Ilan veut un procs public - mars 2009
Bilan et analyse des actes antisémites en 2006 - février 2007
Le maire de Malmö : le sionisme est équivalent au racisme - janvier 2010
La dernière carte des dictatures arabes, l’antisémitisme - janvier 2011
Un journaliste du New York Times quitte Twitter à cause de l’antisémitisme - juin 2016
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne les violences et les coups qui ont été portés le mercredi 25 Janvier 2006 dans la bibliothèque municipale de Paris - janvier 2006
MEMRI
Le forum islamiste en français NIDA AT-TAWHID - septembre 2012
La naissance douloureuse de la souveraineté irakienne - janvier 2004
L´ambassadeur de France en Syrie défend Bashar Al-Assad - avril 2011
En réaction à la campagne militaire de la France au Mali, des djihadistes créent un jeu vidéo simulant un combat aérien contre des avions de chasse français - mars 2013
Sermon du vendredi Kerman, en Iran : Si l’Iran est attaqu, des dizaines de milliers de missiles seront envoys sur Isral ; le prsident Bush devrait tre condamn cent fois la peine de mort - mai 2007
Un membre d’Al-Qaïda raconte comment les services de renseignements iraniens l’ont sollicité. - novembre 2007
Le directeur de la chaîne télévisée Al-Arabiya : il n’existe aucune différence entre les attentats suicides de Kaboul, Al-Anbar, Islamabad, Riyad, Alger, Paris, Damas et Taba. - octobre 2004
Un crivain progressiste arabe : le rejet de la normalisation avec Isral est d’une stupidit ingale - avril 2009
Une cassette d’Oussama Ben Laden met en garde les Etats-Unis contre une réélection de George Bush - novembre 2004
Le professeur Menahem Milson au sujet du roman saoudien « Les filles de Riyad » - mai 2007

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette