Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > « Partenaire de paix » : le groupe Alashekeen qui chante la destruction (...)

« Partenaire de paix » : le groupe Alashekeen qui chante la destruction d’Israël à venir devient institution nationale palestinienne sur décret de Mahmoud Abbas

Hélène Keller-Lind

dimanche 28 novembre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

On se demande pourquoi les « responsables » palestiniens se gêneraient étant donné que leur incitation à la haine et la destruction d’Israël n’empêche pas les donateurs européens ou américains de les couvrir d’argent...Ils récidivent donc en élevant au rang « d’institution nationale » un groupe qui chante la destruction d’Israël et la haine des Juifs.

C’est Palestinian Media Watch qui a relevé dans Al-Hayat Al-Jadida du 22 novembre 2010 cet honneur fait au groupe Alashekeen « établi en 1978 à Damas. » [ démantelé puis remonté] Mahmoud Abbas a donné un banquet en son honneur, apprend-t-on, et l’a déclaré « institution nationale » par un décret présidentiel...

Ce qui n’aurait aucun intérêt si ce n’est que ce groupe, qui a aussi les honneurs de la télévision officielle palestinienne, écrit et chante des paroles dont le but ne fait aucun doute.

« Combat, mon frère, le drapeau ne sera jamais baissé,
les flambeaux ne s’éteindront jamais.
Sur [ le Mont ] Carmel et dans la Vallée [du Jourdain],
nous sommes rochers et cours d’eau.
A Lod nous sommes poèmes et à Ramlé des grenades.
Nous, mon frère, resterons la révolution de la nation combattante.
Les Sionistes ont quitté [leur ] patrie,
mêlant dégâts et inimitié.
Mais la Révolution palestinienne attend.
Le verger nous a appelé lutte.
Nous avons remplacé nos bracelets par des armes.
Nous avons attaqué ces méprisables.
Cet ennemi envahisseur est sur le champ de bataille.
C’est le jour de consolation du Jihad.
Appuie sur la gâchette.
Nous rachèterons Jérusalem, Naplouse et le pays. »

Les villes citées, à l’exception de Naplouse, sous le contrôle de l’Autorité palestinienne, sont en Israël. Le thème du juif bouté hors des pays où il vivait pour y savoir semé le désordre est fréquent.
L’appel à la guerre sainte est typique aussi.
Il s’agit là de la promotion d’une culture de la haine et de la violence qui va bien au-delà des manuels scolaires et pénètre toute la société palestinienne de toutes les manières possibles.

Officiellement personne en France ou au sein de l’UE ne parle de cette culture de la haine et de la violence. Aux USA Barack Obama en parle et condamne. Mais ni l’UE ni les États-Unis ne lient un arrêt de cet état de choses, qui rend toute paix impossible, au versement de généreuses subventions qui continuent...


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette