Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Des enterrements et mariages : Arafat ou le Hezbollah superstars ou la (...)

Des enterrements et mariages : Arafat ou le Hezbollah superstars ou la preuve que Liberman n’a pas tout à fait tort

Hélène Keller-Lind

samedi 13 novembre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Drôle d’endroit pour un mariage que le mausolée d’Arafat...mais quand un couple d’Arabes israéliens le choisit cela devient un événement chargé de menaces, surtout lorsque cette cérémonie, en principe festive, est replacée dans son contexte

Se marier dans une tombe...

« Ali Darawsheh, 28 ans et la mariée, Nawras Atallah An-Najjar, 27 ans, ont déposé une gerbe sur le mausolée d’Arafat avec ce message :’ toujours dans nos mariages’... » nous apprend l’agence de presse Maan News, qui précise que ce « couple de Galilée, au nord d’Israël, s’est marié au mausolée du Président défunt, Yasser Arafat à Ramallah, ce vendredi. » [ 12 novembre 2010 ]

Quant au père de la mariée, « Atallah An-Najjar, il a déclaré que le couple avait choisi ce lieu pour exprimer leur loyauté au dirigeant palestinien disparu. Et ce sont des responsables du Fatah qui ont aidé à coordonner la célébration. » L’agence de presse ne le dit pas, mais ces Arabes israéliens ont pu se rendre tout à fait librement à Ramallah et en revenir...ce qui met à mal les fantasmes de « mur » - barrière anti-terroriste- totalement hermétique et infranchissable qui séparerait Israël, et, partant les Arabes israéliens, de la Judée Samarie et des Palestiniens.

Par ailleurs il faut rappeler que le Fatah / Autorité palestinienne entretiennent le mythe de la mort d’Arafat par empoisonnement israélien ...via ses officiels, ses universitaires et ses dignitaires religieux ....ce que démontre, preuves à l’appui, Palestinian Media Watch

On se demande si cette accusation fera partie des « documents » qui seront exposés au Musée Arafat pour lequel le Cabinet palestinien vient de débloquer un million et demie de dollars. Une annonce faite avant les cérémonies marquant le sixième anniversaire d’Arafat

Ce qui est plus que vraisemblable lorsque l’on sait que le Président du musée si important pour les Palestiniens et qui devrait ouvrir dans l’année n’est autre que Nasser el Kidwa qui déclare partout qu’Israël a empoisonné son oncle. Ce neveu d’Arafat, ancien ministre des Affaires étrangères palestiniens [ mais oui...], autre homme si bien élevé, selon des médias, chantre de la théorie de l’empoisonnement va donc pouvoir perpétuer cette accusation lourde de conséquences...car, comment pourrait-on accepter un empoisonneur...

Autre geste du « gouvernement palestinien » : des subventions pour la construction de nouveaux jardins d’enfants et pour que soient plantés des arbres dans 50 écoles administrés par l’Autorité palestinienne...Le tout au nom du dirigeant corrompu et qui consacrait des fonds étrangers, l’Autorité palestinienne ayant été assistée de tout temps, au terrorisme. Ce que dénonçait François Zimeray, alors député européen mais qui, aujourd’hui, ignorant sans doute l’enseignement de la haine tous azimuts de l’Autorité palestinienne , à l’instar du monde politique français, admire Salam Fayyad et fait partie des nombreux critiques du gouvernement israélien.

Des Arabes israéliens déloyaux, voire pire...

Cet épisode en dit long sur ce que pensent de nombreux Arabes israéliens...On sait, d’ailleurs que des Arabes israéliens, élus à la Knesset, ne se privent pas de clamer leur haine de l’État hébreu et d’appeler à sa destruction, tel Hanan Zoabi, l’une des passagères de l’ « Flottille, » ou d’autres membres du Parti Balad dont un ancien dirigeant, Azmi Bishara, qui avait eu des contacts avec la Syrie où il prononça des discours incendiaires contre Israël ou soutint le Hezbollah et se réfugia derrière son immunité de député pour échapper à des poursuites judiciaires pour intelligence avec l’ennemi, avant de prendre la fuite pour s’installer au Quatar...

C’est un autre membre arabe israélien du parti Balad qui a été arrêté en mai 2010, avec le dirigeant d’un organisme caritatif pour intelligence avec l’ennemi, le Hezbollah, cette fois encore

En juin 6 Arabes israéliens étaient arrêtés et accusés d’appartenir à une cellule « Aljahabiyya », dans la mouvance d’Al-Qauida mais aussi d’avoir assassiné un chauffeur de taxi de Nazareth Illit – ville nouvelle jouxtant Nazareth - Yafim Weinstein avait été assassiné le 30 novembre 2009

En octobre, le Cheik Nazem Abu Salim, imam de la mosquée Shihad al-Din de Nazareth, connu pour des prêches violents contre tout ce qui est occidental ; était arrêté lui aussi et accusé d’activités terroristes. Il était arrêté avec un dénommé Muhammed Zudani-Naarani.

Et sans aller jusque là, il faut se souvenir de l’attitude et des propos haineux de deux réalisateurs arabes israéliens qui ont fait leurs études en Israël et y sont devenus cinéastes... Mohamed Bacri qui réalisait, entre autres, un film mensonger « Jénine, Jénine, » qu’a démonté Pierre Rehov dans son magistral documentaire « La Route de Jénine  » ou Scandar Copti, co-réalisateur arabe israélien du film «  Ajami  » réalisé avec Yaron Shani. Film sélectionné pour les Oscars et qui fit scandale à Hollywood lorsque cet Arabe israélien, ayant pourtant fait des études au prestigieux Technion, [ on note, à ce propos que la campagne palestinienne BDS anti-israélienne, soutenue par des personnages comme Hessel, demande le boycott du Technion... à l’honneur à Paris le 14 décembre prochain ] refusant de représenter Israël...Ses frères, Tony et Jiras Copti, avaient d’ailleurs été arrêtés à Jaffa – où se situe l’action du film – pour y avoir manifesté violemment quelques mois plus tôt...

Au vu de ces réalités, Avigdor Liberman a-t-il tout à fait tort...

Compte tenu du refus évident de certains Arabes israéliens de l’État hébreu, compte tenu du fait que Abbas & Co. veulent qu’un futur État palestinien soit Judenrein, Avigdor Liberman a-t-il tout à fait tort de préconiser des échanges de région peuplées, comme cela a été pratiqué « en Yougoslavie, en Tchécoslovaquie ou au Timor. » ? Dès lors que cela se ferait avec toutes les précautions nécessaires si des Arabes israéliens souhaitaient garder loyalement leur nationalité ou si, d’aventure, des Juifs israéliens souhaitaient rester sous administration palestinienne, en dépit du rejet de l’Autorité palestinienne.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette