Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Peres qualifie Arafat de « fou »

Peres qualifie Arafat de « fou »

Ben Kaspit - Maariv

jeudi 29 juillet 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

« Il y en a qui doivent mettre un peu de logique dans leur tête », a dit le chef du Parti Travailliste, dans sa première attaque personnelle contre le Président de l’Autorité Palestinienne

À une réunion avec le représentant de l’Union Européenne Javier Solana vers la fin de la semaine dernière, le Président du Parti Travailliste Shimon Peres a prononcé sa première condamnation sérieuse du Président de l’Autorité Palestinienne Arafat, le qualifiant de « fou ». Jusqu’à présent, Peres avait formulé sa critique d’Arafat en langage diplomatique, comme par exemple, « Il n’a pas accompli son rôle efficacement ». Une transcription de la conversation entre Peres et Solana à Jérusalem ne laisse aucun doute sur l’avis actuel de Peres sur l’homme avec qui, il partage un Prix Nobel.

« Il a recommandé un cessez-le-feu pendant l’Intifada, comme s’il était, essentiellement, le dirigeant de toutes les forces terroristes, sur le plan international », a dit Peres à Solana. « Il ne peut pas donner des ordres explicites de commettre du terrorisme, mais il n’ordonne pas non plus la fin des attaques ou ne permet pas à un autre de les arrêter ou de s’y opposer. Il est un obstacle sérieux pour tout progrès », a-t-il ajouté.

Peres a aussi exigé que des leaders européens envoient un ultimatum à Arafat - « pour lui dire c’est comme ça », ou alors. « Vous devez l’affronter. Il ne changera pas à moins qu’il ne fasse face à une pression réelle, non juste à des déclarations ».

Peres a eu des suggestions spécifiques sur quelle sorte de pressions, mettre sur le Président de l’Autorité Palestinienne : « le bureau d’Arafat a un budget annuel de 1 million de $. Il est temps pour vous, d’exiger un plein rapport sur » où va cet argent ? Pourquoi paie-t-il la police et les appareils de sécurité quand ils ne font pas grand-chose ?, Où est passé tout cet argent" ?

Solana en a eu aussi plein les oreilles d’Arafat dans sa conversation avec le Ministre des Affaires Étrangères Sylvan Shalom. Cependant, les commentaires de Shalom ont paru fades en comparaison de ceux de Peres. Shalom a dit qu’Arafat « invite à la corruption et contrecarre toute tentative de progrès » et que le tir sur Nabil Amar [député palestinien opposé à Arafat] montre comment il peut être dangereux".

Dans des déclarations privées, les collègues de Peres ont dit qu’ils n’ont pas été étonnés de ses remarques. « Il a pris le temps, mais aujourd’hui Peres comprend aussi que - Arafat est un obstacle et tant qu’il est là, il n’y a aucune chance pour n’importe quoi », a dit une source gouvernementale autorisée

À une réunion de« mercredi avec le Président Géorgien Mikhail Saakashvili à Jérusalem, Peres a répété certains de ses commentaires sur Arafat, expliquant, »qu’il n’a pas su comment faire la transition entre être un chef de guérilleros à être l’artisan de la construction d’un pays.« Un pays en construction »ne peut pas avoir 11 appareils de sécurité".

Dans une tentative d’adoucir « les remarques de Peres », son porte-parole a prétendu qu’il « n’a pas dit qu’Arafat était fou ». Plus tôt, les sources proches de Peres ont expliqué que son intention était de dire qu’Arafat « était devenu fou » et pas qu’il était « fou »....


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette