Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Qui paie le voyage de Hessel et Debray reçus par le Hamas à Gaza ? Les (...)

Qui paie le voyage de Hessel et Debray reçus par le Hamas à Gaza ? Les scandales de la politique extérieure française

Hélène Keller-Lind

jeudi 28 octobre 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’invitation de Stéphane Hessel et Régis Debray par le Centre Culturel Français de Gaza, qui dépend du Quai d’Orsay, est scandaleuse car comment prétendre qu’inciter à la haine et la violence contre Israël a quoi que ce soit à voir avec la culture ou la paix. Cela est d’autant plus scandaleux que ces personnages ont été reçus par Ismael Hanyeh, chef du Hamas, organisation reconnue comme terroriste par l’Union Européenne ou les États-Unis. Mais le scandale ne s’arrête pas là...

La lecture du compte-rendu de la visite de Stéphane Hessel et Régis Debray à Ismaël Hanyeh donne la nausée

Hessel et la Nakba, Debray et la justice gazaouie

L’ancien ambassadeur de France a « exprimé sa peine de voir l’attitude de la communauté mondiale qui depuis la Nakba de 1948 [ ndlr. Terme arabe pour : la « catastrophe » que fut la renaissance d’Israël, votée par les Nations unies ] n’aide pas les Palestiniens à récupérer leurs droits et de voir qu’il y a un double standard dans l’application des lois internationales qui penche en faveur d’Israël. »

Ensuite, « il a exprimé l’espoir que la situation changerait et que les Palestiniens récupéreraient leurs droits et établiraient leur État. Il espère aussi que le loi internationale et la déclaration universelle des droits de l’homme serait appliquée avec justice. » L’ancien ambassadeur a été l’un des rédacteurs du projet de cette déclaration, était-il rappelé.

Il faut préciser que Stéphane Hessel soutient activement la campagne de BDS illégale en France. Des tenants de cette campagne ayant manifesté illégalement leur haine hystérique d’Israël – les hurlements des manifestants sont édifiants - sont punis par les tribunaux, comme ce fut encore le cas récemment .

On ne rapporte pas les déclarations de Régis Debray, décrit comme « le conseiller de l’ancien Président François Mitterand. » Il ne semble toutefois pas qu’il ait émis la moindre objection en entendant le « Premier ministre » gazaoui, dont il devait connaître à coup sûr le pédigrée haineux ou sa volonté de détruire Israël avant de se rendre dans la Bande de Gaza.

A moins qu’inciter les enfants palestiniens à « massacrer les Juifs  »>http://palwatch.org/STORAGE/special reports/Hamas goals Subjugation and genocide.pdf] ne corresponde à l’idée que se font ces deux personnages de la jutice et du droit international.

Ils ont été reçus en présence du « ministre de la Justice » gazaoui Mohammed Al-Ghoul – celui-là même qui fait exécuter, enfermer dans des conditions terribles et torturer les opposants ou ceux qui sont accusés à tort ou à raison de « collaboration avec Israël » dans des procès qui n’ont sans doute rien d’équitable - et de Issam Younis, directeur du centre Mizan pour les droits de l’homme, Ismaël Hanyeh a demandé à ses hôtes « d’aider le peuple palestinien dans sa recherche de la liberté et déclaré que son gouvernement est prêt à ouvrir un dialogue avec l’Occident. Il a demandé instamment à ses hôtes d’aider le peuple palestinien à se débarrasser de l’occupation, à mettre un terme à la colonisation et à établir leur État indépendant avec Jérusalem pour capitale. Il a souligné l’importance de mettre un terme au siège qui opprime le peuple palestinien, surtout à Gaza qui est devenu une grande prison. Il a souligné l’importance d’un dialogue direct avec les gouvernements occidentaux pour qu’ils sachent ce que sont les positons et les idées du gouvernement palestinien. »

Petites remarques  : les deux compères, décrits comme « une délégation française » par les agences de presse palestiniennes , n’ont, semble-t-il, exprimé aucune objection aux propos d’Hanyeh, reconnaissant donc de ce fait que le seul représentant du « peuple palestinien » est le Hamas....ce qui n’empêche pas la France d’être à tu et à toi avec Abbas et Fayyad...

La France et ses contacts avec le Hamas et l’aide apportée

De la part d’Hanyeh, ces demandes sont superfétatoires car, comme le disait clairement Andrew Whitley, le directeur de l’UNRWA pour le bureau de New York, de tels contacts existent entre des pays occidentaux et le Hamas. Il déplorait aussi que l’on berce les Palestiniens d’illusions irréalistes et donc cruelles quant à un «  retour  » supposé. Il a aussitôt été désavoué par l’agence onusienne et vilipendé par les Palestiniens Hanyeh voudrait sans doute qu’ils soient officiels.

Ces contacts existent en ce qui concerne la France qui se vante d’être le seul pays à avoir maintenu un Centre Culturel à Gaza. Son directeur admet d’ailleurs avec satisfaction qu’il a une dimension politique indéniable, comme il le faisait à propos de la Nuit Blanche sur les ondes d’Europe1... Il n’y aurait rien à redire si cela était fait dans une optique de paix, ce qui n’est pas le cas mais est tout le contraire, ou si cela pouvait aider en quoi que ce soit à rendre le sort de Guilad Shalit moins terrible, ce qui n’est, hélas, visiblement pas le cas non plus...

D’ailleurs, ces personnages représentaient-ils la France  ? C’est, après tout le Quai d’Orsay qui a organisé et payé leur voyage...

Et bien sûr la collaboration française avec les autorité « de facto » gazaouies, c’est-à-dire le Hamas est multiforme  : bourses, aides aux universités, y compris islamique, constructions ou reconstructions, notamment par le biais de l’AFD qui a versé à ce jour 14 millions d’€, soutien aux ONG, programme et fêtes au Centre culturel, etc. On se demande ce que peut bien en être la contrepartie...De plus ces contacts se font en fermant les yeux sur les violations bien réelles aux droits de l’homme dans ce Territoire d’où s’est retiré Israël, notamment les droits de la femme, alors que 75% des femmes de Gaza ont subi ou subissent des violences et alors que la Bande de Gaza est utilisée comme base de tirs de roquettes contre les populations civiles du sud d’Israël.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette