Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Que signifie tant d’hystérie ?

Que signifie tant d’hystérie ?

Par Alain Rajchman

mardi 20 juillet 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Les événements récents liés à la fausse agression du RER et aux déclarations du Premier Ministre israélien nous montrent le visage d’une France hystérique et inquiète. Derrière l’hystérie apparente, une nouvelle ligne politique s’affirme.

Depuis plusieurs semaines, les Juifs et Israël se retrouvent au cœur de la vie politique et médiatique française. Plus que la nature des événements, c’est surtout celle des réactions des médias, comme de la classe politique, qui demeure préoccupante. En effet, nous assistons à une agitation qui n’est pas un signe de bonne santé sociale. Les tensions que nous vivons exacerbent les passions, divise les communautés et donnent le sentiment étrange que les dérapages ont de plus en plus de mal à être contrôlés.

Les excès des réactions à la fausse agression du RER ont laissé la place à un autre excès, celui des réactions aux propos du Premier Ministre israélien, Ariel Sharon. Comme si la diabolisation extrême d’Ariel Sharon pouvait racheter la démesure des précédents comportements. Derrière ces volte-face, une nouvelle forme du « Ni - Ni » se fait jour en France avec des dirigeants politiques qui sont « ni antisémites » et « ni pro-sionistes ». Ce « ni-ni » permet de concilier habilement une lutte intérieure -vigoureusement exprimée- contre l’antisémitisme avec une ouverture complaisante aux vues antisionistes du monde arabo-musulman.

En un mot, les plus fervents opposants à la résurgence de l’antisémitisme en France peuvent aussi être les plus fervents opposants à la cause sioniste, c’est-à-dire à la simple reconnaissance de la légitimité du peuple juif à vivre sur sa terre.

L’hystérie des derniers jours a ainsi débouché sur une clarification politique. Celle-ci est fondée sur la démonstration que la lutte affirmée contre l’antisémitisme pouvait dédouaner un virulent antisionisme qui s’est polarisé sur la personne d’Ariel Sharon. Ecartelée, la communauté juive est tombée dans ce piège grossier et en sort divisée. Dans la période tendue que nous traversons, un peu plus de réflexion et un peu moins d’hystérie auraient été souhaitable.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette