Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Autorité palestinienne : Jérusalem est à nous, sinon....

Autorité palestinienne : Jérusalem est à nous, sinon....

Hélène Keller-Lind

mardi 31 août 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

On pouvait s’y attendre. Après avoir exigé la poursuite du gel des implantations l’Autorité palestinienne clame « si Jérusalem ne revient pas à ses propriétaires palestiniens il pourra y avoir toutes sortes de guerres.... »

Jérusalem est à nous



A la veille de la première rencontre de Washington, après que l’Autorité palestinienne ait présenté le gel impératif des implantations, comme précondition sine qua non , vient une seconde exigence tout aussi péremptoire : « Jérusalem est à nous. » Exprimée, cette fois par un religieux musulman, ministre de l’Autorité palestinienne .


Sermon
du vendredi 20 août dans les bureaux de Mahmoud Abbas et en sa présence, retransmis par la télévision officielle palestinienne. C’est le ministre des Affaires religieuses de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Al-Habbash qui officie.

Et le religieux tonne : « Jérusalem n’est pas qu’une simple ville. La mosquée Al-Aksa n’est pas qu’une simple mosquée. Jérusalem est la clef de la paix et Jérusalem peut provoquer mille et une guerres. A moins que la question de Jérusalem ne soit résolue pour qu’elle revienne à ses propriétaires ; à moins que Jérusalem soit palestinienne, comme elle l’a été au cours de l’histoire, la capitale de l’État palestinien et la capitale du peuple palestinien, ce lieu auquel aspirent du fond du cœur tous les musulmans  ; à moins que Jérusalem ne soit tout cela, alors il n’y aura pas de paix. Il n’y aura pas de paix sans Jérusalem ; il n’y aura pas de stabilité sans Jérusalem... Si Jérusalem est déshonorée, si Jérusalem est couverte de honte, si [ Jérusalem ] est perdue, cela peut ouvrir la porte à toutes sortes de combats, à toutes sortes de guerres. Le terme de «  guerre  » ne peut être effacé du vocabulaire de la région tant que Jérusalem sera occupée, tant que Jérusalem sera couverte de honte, tant que les habitants de Jérusalem seront pris pour cible. Ce n’est pas possible ; Jérusalem doit être rendue à ses propriétaires. Et nous en sommes les propriétaires. »

Israël est sur des terres volées


On ne chipotera pas sur les grossières inexactitudes historiques mais on pourra souligner que pour l’Autorité palestinienne c’est Israël tout entier qui serait une terre palestinienne volée et que la Palestine la recouvre. On le retrouve sur les cartes officielles palestiniennes, dans les manuels scolaires, à la télévision palestinienne aussi . A quand donc cette même revendication sur Jaffa, Ramlé, Haïfa ou St Jean d’Acre ?


En attendant cet autre couplet sine qua non sur le retour des réfugiés.... « chez eux »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette