Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Attention au dérapage des médias

Attention au dérapage des médias

Par David Ruzié, professeur émérite des universités, spécialiste de droit international

mardi 8 juin 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Lundi soir, au JT de 20 heures, c’est moins le spectacle donné par la journaliste de TF1, Laurence Ferrari, voilée pour l’occasion (pourquoi ne pas avoir envoyé un journaliste-homme ?), qui nous est apparu le plus choquant que les contre-vérités assénées par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.
A une époque où tout incident est utilisé pour accentuer la tentative de délégitimation d’Israël, il eut été souhaitable qu’un commentaire soit fait sur certaines de ces contre-vérités et, en particulier, sur celle relative à la création de l’Etat d’Israël.

Certes, Laurence Ferrari a eu le courage de poser – et même en insistant - la question relative à la destruction d’Israël, prônée, à différentes reprises, par le président iranien.

Mais, c’est la réponse donnée, sans manifestation de haine apparente, qui méritait, d’une façon ou d’une autre, une mise au point, car devant des millions de téléspectateurs il était inadmissible de laisser passer ce mensonge.

Ahmadinejad n’a pas prononcé les mots de « destruction », « disparition » ou éradication » (ni même le nom d’Israël), mais sa réponse, parce que « voilée », en quelque sorte, aboutit au même résultat.

L’avenir résidait, en quelque sorte, pour lui, dans une remise des choses en l’état : « chacun devrait rentrer chez soi ».

Sauf erreur de notre part, il a été dit qu’il y a 80 ans « cet Etat n’existait pas » et qu’il est « le fruit d’une occupation ».

Non seulement le président iranien n’a pas évoqué le fait qu’une grande partie de la population arabe du territoire, alors sous mandat britannique, y était de fraîche installation, mais de plus il a totalement occulté le fait que la proposition de partage du territoire (qui n’avait jamais, constitué un Etat, depuis la chute du Royaume de Juda et la brève expérience du Royaume franc de Jérusalem) n’était que la mise en œuvre du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Après tout, au nom de quel principe (discriminatoire) les Juifs devaient-il être privés de ce droit, reconnu par la Charte des Nations Unies ?

Ce n’est pas parce qu’en l’occurrence TF 1 s’est contentée de servir de faire valoir au président iranien qu’elle n’est pas à blâmer.

Car la façon dont ce média a permis de véhiculer une contre-vérité est tout aussi dangereuse, parce que le président iranien a, de façon feutrée, réaffirmé l’absence de légitimité d’Israël.

Le fait qu’il se soit exprimé de « façon plus feutrée » que lors d’un discours, prononcé le même jour, devant des milliers de musulmans turcs à l’issue d’une prière à la mosquée d’Istanbul ne change rien, rapporté par Guysen.Israel.News.

Certes, on imagine mal TF1 lui donnant l’occasion d’affirmer que « le raid du régime sioniste contre la flottille internationale pour Gaza est un grand pas en vue de l’extermination totale d’Israël » ou encore de lui permettre de soutenir que. « le régime sioniste a commis des crimes sans égal dans toute l’Histoire’ ».

Mais, sans pour autant prôner une censure, nous pensons que les médias n’ont pas le droit de se contenter de servir de véhicule à toute expression.

Ils ont une mission d’information, qui ne peut cautionner une « désinformation ».

Or tel était bien le cas en l’espèce de l’interview d’Ahmadinejad par TF 1.

Il n’y a malheureusement pas que les médias français, qui se montrent, parfois, complaisants avec ce virus, qui gangrène le monde de l’information (il nous suffit d’évoquer, par ailleurs, la façon dont France 2 a « complaisamment » relayé l’affaire Al Dura, voici près de 10 ans…..).

Un autre scandale vient d’éclater aux Etats-Unis, où, toujours selon Guysen.Israel.News , la doyenne des correspondants à la Maison Blanche Helen Thomas a souhaité aux Juifs qu’ils « foutent le camp de Palestine. Ils devraient rentrer chez eux. En Pologne. En Allemagne... Et en Amérique et n’importe où ailleurs ». (Voir aussi sur www.journalmetro.com)

Tiens…Tiens…..

Mahmoud Ahmadinejad et Helen Thomas même idée, voire même combat ?

Heureusement que, dans un pays démocratique, cette journaliste a compris qu’elle n’était pas à sa place et vient de démissionner, après avoir été « condamnée » par la Maison Blanche…..

Mais, malheureusement, une élection au suffrage universel (que ce soit en Iran ou à Gaza….) n’est pas un gage de légitimité et si le président d’un Etat a le droit de s’exprimer, les médias n’ont pas pour autant l’obligation de leur servir de faire-valoir complaisants.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette