Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Arafat dit au Haaretz dans un interview de cette semaine. : j’accepte le (...)

Arafat dit au Haaretz dans un interview de cette semaine. : j’accepte le caractère Juif d’Israël...

Par Akiva Eldar et David Landau, Correspondants d’Haaretz

vendredi 18 juin 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le président de l’Autorité Palestinienne Yasser Arafat a dit au Haaretz dans un interview cette semaine, qu’il comprend certainement qu’Israël doit préserver son caractère comme État Juif.

C’est la première fois qu’Arafat a dit reconnaître le caractère Juif de l’État - il s’était précédemment abstenu de le faire ainsi, pour éviter d’offenser les citoyens arabes d’Israël.

Dans un interview dans son bureau dans Ramallah mardi, Arafat a pointé que l’OLP avait adopté la résolution du Sommet arabe d’avril 2002. Cette résolution, basée sur une initiative Saoudienne, a appelé à une juste et acceptée solution du problème des réfugiés palestiniens basée sur la résolution 194 d’Assemblée Générale de l’ONU.

Cependant, il a refusé de dire, combien de réfugiés il insisterait qu’Israël absorbent comme condition à tout accord de paix. Il a souligné qu’il a dû résoudre le problème d’environ 200,000 réfugiés qui vivent dans des conditions très difficiles au Liban et il a demandé « pourquoi les Chrétiens de Russie ont le droit de venir et que les Palestiniens Chrétiens n’a pas le droit de venir ? »

Amos Malka, l’ancien chef de Services secrets militaires Israéliens, a dit à Haaretz dans un interview publié vendredi dernier qu’Arafat désirerait accepter un compromis sur le retour pour seulement 20.000 à 30.000 réfugiés à Israël.

Quant aux frontières, Arafat a essentiellement confirmé l’évaluation de Malka - qu’il désirerait signer un accord selon lequel Israël se retirerait de 97 à 98 pour cent de la Rive Occidentale et donnerait l’équivalent de territoire aux Palestiniens en taille et en qualité des 2 à 3 pour cent qui seraient annexés à Israël. Il a aussi dit que conformément à n’importe quel accord, Israël conserverait la souveraineté sur le Mur Occidental et le Quartier Juif de la Vieille Ville de Jérusalem et l’on accorderait aux Israéliens la liberté d’accès aux lieux saints sous contrôle palestinien. Les Palestiniens exigeraient la souveraineté sur le reste de Jérusalem Est, y compris le Mont du Temple.

Arafat a dit qu’il a été rendu perplexe par le fait que le gouvernement israélien ne le voit pas comme un partenaire pour la paix, pointant que même le Premier Ministre Ariel Sharon avait envoyé de nombreux messages à Arafat via son fils, Omri. Sharon a aussi accepté diverses initiatives diplomatiques et de sécurité - incluant la feuille de route - qui a été formulé en consultation avec Arafat.

Arafat s’est engagé à ce qu’une fois que Tsahal se sera retiré de la Bande de Gaza, l’Autorité Palestinienne prendra le contrôle du secteur et combattra non seulement les membres du Hamas, mais aussi ceux du Fatah qui cherchent à enfreindre la loi.

Il a noté que le service de renseignement Britannique, qui contrôle la situation de sécurité dans les territoires de la part du Quartet, a récemment publié un rapport positif sur les efforts des services de sécurité palestiniens de déjouer les attentats-suicide à Israël.

Dans un cas, la police palestinienne a arrêté une fille Bédouin de 17 ans qui avait projeté de se faire sauter en Israël. L’arrestation a eu lieu dans une partie des territoires qui sont dans le plein contrôle de sécurité israélien.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette