Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Iran : le Secrétaire américain à la Défense dément le contenu d’un mémorandum (...)

Iran : le Secrétaire américain à la Défense dément le contenu d’un mémorandum alarmiste mais un analyste démontre le contraire

Hélène Keller-Lind

lundi 19 avril 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Selon le New York Times, des responsables de la Maison Blanche affirmaient avoir reçu du Secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, un memorandum dénonçant le manque de projets à long terme concernant l’Iran
Robert Gates dément. Mais l’analyste Barry Rubin révéle les incohérences de la stratégie de l’Administration Obama

Dans un communiqué publié au lendemain de la parution d’un article inquiétant du New York Times faisant état d’un memorandum d’avertissement envoyé à la Maison Blanche en janvier, Rober Gates, le Secrétaire à la Défense américain, rassure sans démentir l’existence de cette note. Mais il affirme que « son but et son contenu ont été déformés. » Il y a évoqué, dit-il, « les étapes à venir dans le processus de planification de la défense ; et les domaines où des décisions devraient être prises dans les mois et les semaines à venir en matière de discussion entre les différentes agences et de politique à suivre. _ _ Ce memorandum n’était pas conçu comme un ’cri d’alarme’ et n’a pas été pris comme tel par l’équipe de sécurité nationale du Président. Il présentait, en fait, un certain nombre de questions et de propositions devant contribuer à un processus de décision méthodique et opportun. Nos alliés et nos adversaires ne devraient avoir aucun doute : les États-Unis se concentrent sur cette question d’une manière énergique et appropriée et sont préparés à agir face à toute éventualité pour la défense de nos intérêts. »

Voici qui est rassurant. Cependant, bien que n’évoquant pas ce fameux memorandum, une analyse de la politique menée par Barack Obama envers un Iran nucléaire http://www.gloria-center.org/gloria... , publiée au même moment par l’expert Barry Rubin, donne un son de cloche bien plus préoccupant...Il estime d’ailleurs que « cela est peut-être la chose la plus importante que j’aurai écrite au cours de cette décennie, » car elle concerne « le point le plus important du problème le plus important dans le monde. »

« Il s’agit, » dit-il, « de maîtriser l’Iran en lui faisant peur. Les dirigeants iraniens doivent penser que le Président américain est des plus audacieux et a des pouvoirs immenses. Et qu’il les brisera s’ils font le malin. En même temps les Arabes relativement modérés doivent se sentir en sécurité... Cela doit être si clair que quelqu’un comme le Président Mahmoud Ahmadinejad, un homme qui pense que la divinité est de son côté et n’est pas facilement intimidé, doit être dissuadé de lancer des missiles, d’attaquer ses voisins, de soutenir le terrorisme de masse, de transférer des armes nucléaires ou de renverser d’autres pays parce que la force américaine lui fait peur et qu’il est presque certain que les États-Unis sont prêts à entrer en guerre et à écraser son régime si nécessaire. Est-ce clair ? »

Et il poursuit ainsi : « mais attendez ! Comment le gouvernement actuel américain peut-il y arriver quand il s’efforce de démontrer qu’il est gentil et accommodant, qu’il ne demande qu’à bien s’entendre avec ses ennemis, qu’il n’a aucune envie d’utiliser la force et est obsédé par sa popularité ?

Quel est le signal envoyé quand un Président a l’air d’avoir honte d’une Amérique qui, auparavant, voulait imposer sa volonté ? Comment cela peut-il coïncider avec l’attitude que doit avoir un géant courageux confronté au régime le plus enivré par son idéologie, le plus prêt à prendre des risques, le plus enclin à se tromper et le plus impitoyable auquel l’Amérique a été confronté depuis la chute de Berlin en 1945 ? ( Bien sûr, l’URSS était bien plus puissante que ne l’est l’Iran islamiste, mais elle était bien plus solide et cynique)

On ne peut pas voir les deux. Le gouvernement américain ne pourra pas avoir les deux. Est-ce clair ? Soit vos ennemis tremblent de peur car votre puissance est effrayante, soit ils sont morts de rire en vous voyant tellement manquer de confiance et être si désireux de ne pas offenser.

Comment pouvez-vous vous incliner [ il évoque ici la photo où l’on voit le Président américain faire une courbette devant le roi d’Arabie Saoudite ], renoncer à votre rôle de leadership et laisser tout le monde vous bousculer un jour et le jour suivant confronter un Iran nucléaire ? La réponse : vous ne pouvez pas.
Ce qui veut dire quoi ? L’Iran agit d’une manière agressive et soit vous ne l’en dissuadez pas, ce qui se traduira par un désastre stratégique, ou vous les surprenez en faisant ce que vous avez menacé de faire après que votre dissuasion peu crédible ait échoué, ce qui se traduira par une guerre. »


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette