Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Nicolas Sarkozy à Washington pour le sommet nucléaire. Une bonne et une (...)

Nicolas Sarkozy à Washington pour le sommet nucléaire. Une bonne et une mauvaise nouvelle

Hélène Keller-Lind

mercredi 14 avril 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Lors d’une interview accordée à CBS News le Président de la République réaffirme son attachement à la sécurité d’Israël mais, dans le même temps, rend une fois de plus l’État hébreu entièrement responsable du blocage dans les négociations de paix

Une partie de l’interview portait sur les dangers qu’il y aurait à voir des armes nucléaires tomber aux mains de terroristes d’une manière ou d’une autre. Nicolas Sarkozy déclarait à propos de cette question du terrorisme nucléaire : « Il y a un risque. Est-ce que ce risque est de 30, de 40, de 50%.Peu importe. Il y a un risque. Et nous devons affronter le risque de terrorisme nucléaire ensemble. Ce risque peut être soit qu’un pays qui a l’arme nucléaire tombe dans les mains d’organisations terroristes, qu’un pays qui soutienne des organisations terroristes les aide à obtenir une bombe nucléaire. »

Il y eut bien sûr une question sur l’Iran dont les dirigeants font état, au jour le jour, de leurs avancées dans le domaine du nucléaire. Et le Chef de l’État précise : « Je considère que l’acquisition par l’Iran d’une arme nucléaire à des fins militaires, couplée aux déclarations multiples des dirigeants iraniens contre la démocratie d’Israël, c’est un danger et c’est inacceptable. » Il ajoute : « je ne voudrais pas que le monde se réveille avec un conflit entre Israël et l’Iran parce que la communauté internationale aurait été incapable d’agir. »

Selon lui, le Président américain a eu raison de tendre la main à l’Iran dans un premier temps, mais le moment des « sanctions les plus fermes possibles » est venu.

Il faut souligner aussi, à cet égard, que les organisations terroristes du Hezbollah et du Hamas sont armées par l’Iran.

Le Président affirmait par ailleurs qu’une une frappe israélienne contre une installation iranienne nucléaire, « serait une catastrophe. Et je ne veux pas imaginer que ce soit possible. Mais la meilleure façon d’écarter ce scénario catastrophe, c’est de prendre des dispositions pour faire comprendre à Israël que nous sommes décidés à assurer la sécurité d’Israël. »

Déclarations très positives. Même si, de fait, le Président iranien ne se borne pas à menacer le seul Israël dans ses déclaration tonitruantes, car il considère que l’État hébreu est « la tête de pont de l’Occident » dans la région. Et Mahmoud Ahmadinejad dénonce d’ailleurs allégrement également ce qu’il appelle « les croisés. » C’est-à-dire tout ce qui n’est pas musulman, version mollahs.

Malheureusement, une fois de plus, le Président, sans doute totalement désinformé par le Quai d’Orsay, coutumier du fait, précise : « Israël devant par ailleurs faire les efforts nécessaires pour conclure une paix juste et durable avec leurs voisins palestiniens. » Il incomberait donc uniquement à Israël de faire « des efforts nécessaires. »

Une fois de plus rien n’est demandé aux Palestiniens. Ni la fin de l’incitation à la haine, ni une politique de lutte réelle contre le terrorisme. En effet, évoquant les territoires gérés par l’Autorité palestinienne, le gouvernement israélien constate que « les mesures contre-terroristes prises par les forces de sécurité palestiniennes bien que significatives sont insuffisantes. Laisser des terroristes circuler librement pendant sur de longues périodes permet aux organisations terroristes, notamment le Hamas, de reconstruire leurs infrastructures civiles et militaires. Et il n’y a aucune mesure légale prise pour interdire le Hamas ...il faut faire plus pour mettre un terme à ces activités...à leur source...il faut que soient intensifiés les efforts, il faut qu’ils soient plus efficaces, pour poursuivre ceux qui sont soupçonnés d’être des terroristes, incarcérer ceux qui sont condamnés, confisquer les armes et plus encore. »
« Autres carences de l’infrastructure palestinienne qui l’empêchent de combattre le terrorisme d’une manière indépendante : un système judiciaire qui ne fonctionne pas d’une manière indépendante et trop peu de place dans les prisons. » Or, il y a actuellement une recrudescence du terrorisme palestinien....

Ces déclarations de Nicolas Sarkozy ou Barack Obama ne font rien pour faire progresser la paix. Bien au contraire. Se sentant soutenue, quoi qu’elle fasse, l’Autorité palestinienne ne fera, elle, aucun effort et exigera des concessions impossibles de la part d’Israël.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette