Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Télévision libanaise : Une émission pour enfants encourage les mères à (...)

Télévision libanaise : Une émission pour enfants encourage les mères à sacrifier leurs enfants

MEMRI Middle East Media Research Institute

mercredi 31 mars 2010
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Ci-dessous des extraits d´une émission pour enfants : Un conteur y narre l´histoire d´un enfant martyr envoyé sur le terrain par sa mère. L´émission a été diffusée sur Al-Quds TV l e 21 janvier 2010.

Conteur : Asmaa décida de devenir enseignante quand elle serait grande, de se marier et d’avoir beaucoup d’enfants ; elle leur apprendrait l’amour de la terre, en accord avec les dernières volontés de son père, et ils formeraient une armée qui défendrait la patrie. <
[...]

Bien qu’elle souhaitât avoir beaucoup d’enfants, Allah ne lui donna qu’un garçon, qu’elle nomma Moudjahid. Elle l’éleva comme tous les enfants. Il apprit l’amour de la terre et attendait le jour où il deviendrait comme son grand-père et ses oncles. A chaque fois qu’il entendait les garçons de l’Intifada jeter des pierres, il demandait à sa mère de les rejoindre. Sa mère répondait : « Vas-y. Qu’Allah soit avec toi. Va aider tes frères ». Moudjahid allait jeter des pierres et des cocktails Molotov sur l’armée ennemie. Dans la soirée, Asmaa attendait son retour sur le pas de la porte et il lui racontait les actions héroïques de la journée.

[...]

Un soir, Moudjahid revint seul à la maison. Il s’approcha d’elle, et après lui avoir embrassé la main, dit : « Mère, je voudrais te dire quelque chose. » La mère répondit : « Vas-y, Moudjahid. » Moudjahid dit : « La plupart des garçons qui étaient avec moi à l’école pendant l’Intifada ont rejoint les rangs de la résistance armée, et j’ai honte de ne pas être avec eux. » La mère répondit : « Pourquoi n’es-tu pas avec eux ? Je t’ai élevé pour que tu deviennes un héros et que tu défendes la patrie par les armes. » Moudjahid rétorqua : « Je suis allé voir le commandant des troupes armées et j’ai demandé à la rejoindre, comme tous mes camarades, mais il m’a répondu : ’Moudjahid, va voir ta mère, et apporte-nous un mot certifiant qu’elle accepte que tu te joignes à nous ».

Asmaa n’écrivit pas ce mot, mais elle dit à son fils : « Viens avec moi. » Elle marcha jusqu’à la maison du commandant de la résistance. Elle lui dit : « Vous avez demandé à mon fils un mot de ma part. Je suis ici devant vous pour vous dire que je suis d’accord, mais à une condition : que je puisse vous aider aussi. » Le commandant fut heureux devant cette noble mère, prête à sacrifier sa vie et celle de son fils unique. Il lui dit : « Vous serez la mère de tous les combattants de la résistance ». C’est ainsi que la mère et le fils commencèrent à travailler au service de la résistance.

Un jour, Moudjahid rentra triste à la maison. Sa mère lui demanda : « Que se passe-t-il, mon fils ? » Il répondit : « La résistance prépare une opération fidaai. Certains de mes amis ont été choisis pour cette opération, mais pas moi. C’est pourquoi je suis triste. » La mère mit son manteau et se hâta de rejoindre le commandant de la résistance. Elle lui dit : « J’ai laissé mon fils vous rejoindre pour qu’il puisse exécuter des opérations héroïques ». Le commandant répondit : « C’est une opération difficile, et ceux qui l’accompliront connaîtront peut-être le martyre. Nous savons que Moudjahid est ton fils unique et nous ne voulons pas que tu le perdes. » La mère répondit : « Moudjahid n’est pas mon fils unique. Tous les garçons de la résistance sont mes fils, mon armée. Moudjahid est celui qui exécutera cette opération. » Le commandant dut accepter devant l’insistance de la mère.

Moudjahid et sa mère attendirent le jour de l’opération. Enfin, ce jour arriva. Moudjahid craignait que sa mère ne soit affligée par sa mort, mais elle dit : « Ne t’inquiète pas, mon fils. Montre-leur qui tu es. » Elle prépara ses vêtements et son arme et demanda à Allah de lui accorder la réussite. Moudjahid se mit en route après lui avoir embrassé les mains, tandis qu’elle le suivait du regard. Elle veilla longtemps, attendant des nouvelles.

[...]

Les garçons sortirent du tunnel et se retrouvèrent sur le terrain de l’occupant. Ils guettaient l’arrivée d’une grosse voiture. Soudain, on entendit des explosions, et les balles se mirent à pleuvoir. Quelques minutes plus tard, on signala à la radio et la télévision : « Une escouade de jeunes gens a miraculeusement franchi un barrage routier israélien. Ils ont affronté une patrouille et tué tous les soldats. Deux des membres de l’escouade ont trouvé le martyre. L’un d’eux s’appelait Moudjahid. »

Lorsque Asmaa entendit qu’Allah avait accordé à son fils l’honneur du martyre, après avoir fait goûter l’amertume aux ennemis, elle poussa des cris de joie. Des gens l’entourèrent, croyant à un mariage. Elle leur dit : « Oui, c’est le mariage de mon fils, le martyr qui a suivi la voie de son grand-père, un héros. » Asmaa portait sur sa tête un plateau de bonbons, et dit à tous : « Mangez des sucreries. Aujourd’hui, c’est le mariage de Moudjahid. Aujourd’hui est un jour de réjouissances pour moi, mère de martyr, fille de martyr et sœur de martyrs. Tous se porteront garants pour moi au Jour du Jugement. »


Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais : http://www.memritv.org/clip/en/0/0/....


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette