Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Roger Cukierman : l’antisémitisme est aujourd’hui le « phénomène raciste (...)

Roger Cukierman : l’antisémitisme est aujourd’hui le « phénomène raciste majoritaire ».

dimanche 16 mai 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Avant la manifestation contre l’antisémitisme d’aujourd’hui à 15 h depuis la Place de la République à Paris, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) Roger Cukierman a constaté vendredi que ce phénomène était « aujourd’hui le phénomène raciste majoritaire ».

« Nous assistons à des centaines d’actes de violences ou de menaces frappant la communauté juive », a-t-il observé sur RTL. « Il y a eu tout récemment des profanations de tombes qui semblent venir des nazillons d’extrême droite, mais la plupart des actes antisémites viennent de jeunes issus de l’immigration ».

« C’est une préoccupation majeure pour les juifs, et pas seulement pour les juifs. Je crois que c’est aujourd’hui le problème de la France », a poursuivi Roger Cukierman.

Interrogé sur la demande de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) et du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), qui souhaitaient que le mot d’ordre soit étendu à toutes les formes de discriminations, il a souligné que « chaque maladie » devait être traitée « séparément ».

« Il est tout à fait clair que c’est aujourd’hui le phénomène le plus inquiétant pour la société française et il est temps que la France se mobilise et lutte contre l’indifférence, contre la banalisation », a expliqué le président du CRIF, précisant que ce problème devait « être traité au fond ».

Il a plaidé pour des solutions à court terme, comme la sanction, mais aussi à long terme : c’est « le travail d’éducation des jeunes, qui ne peut que s’étendre sur une très longue période, et il y a aussi le problème de l’intégration des jeunes qui se sentent rejetés de la société française, qui cherchent des boucs-émissaires ».

De son côté, la présidente du mouvement « Ni putes, ni soumises » Fadela Amara a souligné que ce phénomène devait être combattu. « Une fois qu’on a éradiqué l’antisémitisme, de fait et par ricochet, on a éradiqué le racisme et les discriminations », a-t-elle estimé sur France-2


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette