Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Sharon à réuni ses conseillers après la défaite dans les sondages

Sharon à réuni ses conseillers après la défaite dans les sondages

Par Mazal Mualem, Gideon Alon et Aluf Benn, Correspondants d’Haaretz

lundi 3 mai 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Le Premier Ministre Ariel Sharon rencontrait ses conseillers à Tel-Aviv dans la nuit de dimanche à lundi pour discuter des implications de la défaite de son plan de désengagement dans le référendum du Likoud dimanche.

Parmi ceux qui ont participé à la réunion il y avait les assistants supérieurs de Sharon, Uri Shani et Dov Weisglass et le fils de Sharon, le député Likoud Omri Sharon.

Le sondage de Canal 1 a constaté que 62 pour cent des membres du Likoud ont voté contre la proposition, tandis que juste 38 pour cent votait en faveur.

Un sondage de Kol Israël a constaté que 59 pour cent des électeurs enregistrés se sont opposés au plan, tandis que 40 pour cent l’ont soutenu.

Une sondage de Canal 10 a constaté que 58 pour cent des membres de Likoud ont voté contre le plan de désengagement tandis que 42 pour cent voté en faveur.

Un deuxième sondage donné par la station de télévision a montré des résultats presque identiques avec 59 pour cent des membres se sont opposés au plan et 42 pour cent ont voté en faveur.

Le Canal 2 a offert le résultat le plus optimiste pour Sharon avec 56 pour cent votant contre le plan de retrait et 44 pour cent votant dans la faveur.

Le Comité Central des Élections du Likoud a dit seulement que autour de 40 pour cent des 193.190 électeurs de membres de Likoud enregistrés ont participé au référendum
.
À Jérusalem, 40 pour cent des électeurs de Likoud avaient déposé leurs bulletins, tandis que 50 pour cent des membres enregistrés avaient voté à Beit She’an. A Hadera, Petah Tikva et Ramat Gan 38 pour cent des électeurs avaient déposé leur bulletin tandis que 100 pour cent des membres de Likoud avaient déposé leur bulletin dans l’implantation de la Bande de Gaza de Netzarim. Juste 7 pour cent des électeurs arabes avaient déposé leur bulletin à dimanche soir.

Sharon a publié un appel de dernière minute aux ministres du Cabinet dimanche, les pressant de voter pour son plan de désengagement et inviter à d’autres membres du Likoud à faire de même.

La déclaration a été faite peu de temps après quer le référendum se soit ouvert à 8h00, Sharon a dit à la réunion du cabinet hebdomadaire, « j’invite chacun à montrer de la responsabilité et à inviter les gens à aller voter. »

Sharon a dit que le vote déterminerait la direction dans laquelle Israël serait dirigé.

« C’est une décision fatidique, dure, mais c’est la plus importante,,celle qui déterminera si Israël avancera dans tous les secteurs - dans la sécurité, dans l’économie, dans l’éducation, dans l’industrie, dans nos relations avec les Etats-Unis - ou retournera en arrière, » a dit Sharon dimanche. « Et chaque personne doit bien penser à l’avenir de ses enfants et son propre avenir et voter pour mon plan. »

Le Premier ministre adjoint Ehud Olmert a indiqué dimanche que le Premier ministre chercherait un référendum touchant l’ensemble du pays si le vote du Likoud échoue.

« Si pour quelque raison aujourd’hui le vote de Likoud - en raison du fait d’être myope ou des malentendus - n’apporte pas la majorité nécessaire, une situation sera créée dans lequel une grande partie des électeurs devra donner son avis de nouveau, » a-t-il dit. Sharon lui-même a juré pendant le week-end de continuer à pousser le plan de désengagement en avant même si le plan ne réussit pas à gagner l’appui suffisant dans le vote de dimanche.

Le ministre de Likoud Uzi Landau, un des leaders de la campagne anti-désengagement, a dit dimanche que ses partisans feraient tout qu’ils pourraient pour empêcher le passage du référendum.

« Nous ne nous arrêterons pas jusqu’à la fin en faisant tout ce que nous pouvons. Avant que nous ne gagnions, rien n’est final, rien n’est sûr, » a-t-il dit.

Le fils de Sharon, le député de Likoud Omri Sharon, a été forcé de quitter le plus grand bureau de vote, au Centre de Convention International de Jérusalem (Binyanei Hauma) après qu’il a été attaqué et verbalement et physiquement, par des adversaires à la proposition de désengagement.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette