Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > Les textes > Profanation du cimetière juif

Profanation du cimetière juif

Montségur

samedi 1er mai 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Cela s’est passé dans l’obscurité
Les grands crimes semblent affectionner ces absences d’éclairage, propres à dissimuler ce qui ne peut décemment apparaître au grand jour .

Dans cette nuit du jeudi 29 au vendredi 30 avril, la sanction du temps rejoignait une autre nuit, celle-ci européenne, dont nous savons trop bien à quelle sorte de cauchemars tout ceci nous renvoie, à quelle négation de l’autre, et volonté ultime de le nier, fut-ce dans la mort et ce qui devrait être le repos des âmes, les manifestations de l’antisémitisme le plus crû, le plus obscène, s’abreuvent .

Dans cette nuit là, un pas supplémentaire vers la régression morale de nos sociétés vient d’être franchi .

Un pas de trop ?

Ce qui s’est déroulé dans le cimetière juif du Haut Rhin, à Herrlisheim Hastatt, cette réminiscence d’un passé que l’on pensait à jamais enseveli avec les décombres du régime nazi, interpelle légitimement toutes les consciences contemporaines .

Quand les fantômes, les spectres des forces obscures se réveillent ainsi, il est, je ne veux verser ni dans l’alarmisme, ni dans un défaitisme que je ne suis pas prêt d’épouser, presque déjà trop tard.

A elle seule, une mobilisation de moyens, de police ou de justice ( et je ne doute pas une seconde que le gouvernement actuel mettra à disposition de l’enquête qui s’ouvre toutes les énergies nécessaires ) ne saurait suffire et apporter le remède au mal profond dont nos sociétés modernes ont à souffrir, au travers des multiples phénomènes du racisme le plus ancien qui soit : l’antisémitisme .

Ce mal, dont la preuve par l’image fut apportée sur les écrans de télévision , n’est jamais que le point ultime d’un climat qui se développe depuis des années en France en Europe, ailleurs maintenant, ainsi qu’une pandémie virale . Bien évidemment, l’idéologie nazie, et ceux qui s’en inspirent aujourd’hui, n’ont point attendu les signes des temps pour perpétrer leurs actes d’ignominie.

C’est une nature qui leur est propre que le crime, ça les mène aux abîmes, mais ils aiment.

Ces demeurés perpétuels, coupables et responsables, ont sans aucun doute, dans la barbarie par eux recherchée, trouvé là un viatique pour de misérables existences, sans autre imaginaire qu’Auschwitz, et sans autre horizon que des orgies paiennes pour satisfaire leurs pulsions .

Ces brutes jouent là le bal des damnés, le crépuscule des dieux du National-Socialisme, parce qu’idolâtrer la mort, c’est aussi une façon de la courtiser.

Il n’empêche. Que cet acte vient se surajouter à toute une série d’autres, aux agressions morales et physiques dans nos cités, dans nos rues, au sein de nos établissements scolaires, dont nous sommes témoins depuis quelque temps .

Il n’empêche. Que cet acte souligne, s’il en était encore besoin, l’urgence extrême ou nous sommes, dans cette maison de France, à bien nous saisir du problème et à nous affranchir de tout ce qui a pu concourir à son expression. Et dont la responsabilté court sur une assez longue période pour ne pas devoir stigmatiser tel camp au profit d’un autre, ainsi qu’un ministre, très récemment, a eu l’irresponsabilité de l’affirmer, sans trop peser, tout à ses appêtits politiques, toutes les conséquences de ce type de déclarations sur un inconscient collectif déjà fort malmené et fort peu préparé à l’examen de conscience et à l’introspection.

Avec l’antisémitisme, on ne joue pas .

Instrumentaliser cette donnée afin de faire valoir son ambition, c’est tourner le dos à ce qui, dans ce combat, devrait être inspiré non par l’intérêt, mais par le désir de servir le bien, sans aucune autre arrière pensée que d’agir pour la force du bien commun. C’est aussi dédaigner un concept que ce dernier épisode en date, cette double mort symbolique, devrait pourtant susciter, à savoir l’union nationale et sacrée contre ce qui salit notre époque, et, si l’on n’y prend garde, la fera demain comparaître au tribunal de l’Histoire…

Mais aujourd’hui, tous ont réagi avec vigueur et promptitude. J’ose affirmer ici, que si l’on peut les compter tous, c’est bien parce que l’adversaire correspond aux schémas idéologiques du plus grand nombre .

Pour une fois, et c’est heureux bien sûr, personne ne mettra en cause la réalité des faits, et pas un ne se permettra de quêter dans l’environnement social des auteurs de cet acte là une justification à postériori ou une tentative d’explication rationnelle et objective pour des faits qui n’en sont pas et ne relèveront jamais de ce domaine.

Pour une fois, la haine a un visage reconnu par tous . Un visage raisonnable . Et tant mieux si ce visage là peut contribuer à évacuer la mauvaise conscience de celles et de ceux qui se sont tus ou ont été complaisants au regard des actes d’antisémitisme commis hier, par d’autres, au nom d’une autre idéologie, l’islamisme, dont la porosité avec certaines thèses et doctrines de l’extrême droite n’est plus à démontrer .

Ainsi des leaders, hier encore si timorés, peuvent aujourd’hui se scandaliser à peu de frais, et alléger quelque peu ce qui leur sert de conscience en criant au loup, après avoir couvert d’autres loups .

La politique est impudique et salope .

Au même rang de mon humeur chagrine,j’aimerais faire ici passer un message à nos amis musulmans, à Mr Boubakeur en particulier, au titre de porte parole du CFCM .

J’aurais apprécié, et sans doute ne suis-je pas seul ici, qu’enfin pour une fois, dans la condamnation louable de cet acte sacrilège, il évitât la symétrie.

Qu’enfin , pour une fois, il cessât de se préoccuper de sa communauté et adresse un message sans aucune équivoque, sans comparaison, uniquement et singulièrement adressé et fondé sur le fait anti juif, en direction des citoyens de la république, toutes origines confondues , sans y mêler le racisme anti-maghrébin qui s’exerce également et dont nous sommes les premiers à nous saisir, ceci depuis quelques dizaines d’années…

Qu’enfin il osât nommer les instigateurs, je veux dire, TOUS les instigateurs de l’antisémitisme.

Nous aurions gagné en clarté. Nous aurions économisé du temps et de l’énergie pour ce combat contre les pulsions de mort qui, peu à peu, essaiment et diffusent le poison violent de la haine raciale ou religieuse.

Nous attendons un sursaut républicain .

Parce que sans lui, ainsi que l’écrit si justement Emmanuel Brenner dans son dernier essai - France , prends garde de perdre ton âme - si nous ne faisons preuve d’exigence et de clarté, demain, la France, cette France que nous prétendons défendre, aura bientôt déserté l’hexagone .


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

Lutte contre l’antisémitisme
Les juifs de Turquie dans le collimateur d’Erdouan - mars 2010
La Catalogne annule une cérémonie commémorative de la Shoah à cause de l’opération israélienne à Gaza - janvier 2009
« Le Protocole d’Ottawa » définit les limites de l’antisémitisme - novembre 2010
Un monument en hommage aux soldats juifs morts au combat à Verdun au cours de la Première Guerre mondiale a été profané dans la nuit de jeudi - mai 2004
Suivez le colloque MAHJ-BNF sur l’antisémitisme en direct sur Akadem - mars 2016
Jean-Louis Debré, le Président de l’Assemblée nationale porte plainte après l’envoi d’un mail « violemment antisémite » à 55 députés - novembre 2003
Dieudonné invite Robert Faurisson sur la scène du Zénith de Paris - décembre 2008
Chambres à gaz, Le Pen persiste - avril 2008
Dominique Schnapper : « La connaissance de l’antisémitisme est trop souvent marginalisée dans le débat public » - mars 2016
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être alerté par les témoins et victimes d’un évènement raciste - février 2008
Montségur
Contre- terrorisme - un acte citoyen - Seconde partie - avril 2004
Ilan , mort parce que juif. - février 2006
2024 - La porte des anges - décembre 2004
Profanation du cimetière juif - mai 2004
Le sens de notre combat - août 2004
Les murailles invisibles - mai 2005
L’exigence de la clarté. Il y aura un avant et un après Ilan. - février 2006
Contre-terrorisme : un acte citoyen - Première partie - mars 2004
Les nuées ardentes - novembre 2004
Les indigents de la République - mars 2005
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette