Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Ahmadinejad aussi critique la « théorie occidentale du développement » et (...)

Ahmadinejad aussi critique la « théorie occidentale du développement » et propose une alternative iranienne basée sur les valeurs de Mahdi

MEMRI Middle East Media Research Institute

vendredi 18 septembre 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Dans une allocution prononcée le 10 septembre 2009 devant des professeurs d’université, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a critiqué la « théorie occidentale du développement » qui, selon lui, entend promouvoir « la domination de la démocratie libérale et l’établissement d’une économie de marché en favorisant le relativisme moral et la non-ingérence des valeurs morales dans les relations sociales. » Il a estimé que cette théorie se trouvait dans l’impasse et que c’était le rôle de l’Iran de proposer au monde un modèle alternatif de progrès – un modèle basé sur des « valeurs divines et idéalistes plutôt que matérielles » et sur l’exempl e d’Ali ibn Abi Talib et du Mahdi.

A l’occasion d’une cérémonie d’adieu tenue le 8 septembre 2009 en l’honneur du ministre sortant des renseignements Mohsen Ejei, Ahmadinejad a déclaré que la mission du régime islamique était de brandir la bannière du mahdisme (à savoir propager le message de l’arrivée imminente du Mahdi) à travers le monde. 

Extraits de son discours du 10 septembre, tels que retranscrit par Press TV. [1] 


« La théorie occidentale du développement se trouve dans l’impasse » 


"Si nous acceptons l’ordre [mondial] prédominant concernant le développement, nous n’irons nulle part pendant mille ans, parce que les origines de cette théorie sont ailleurs [c’est-à-dire en Occident], et parce que les règles du développement ont été formulées par ces nations. La nation et la société iraniennes [possèdent] tous les ingrédients nécessaires à un bond vers la croissance et la supériorité, mais ce qui empêche ce bond est l’absence d’une définition claire de l’objectif ultime. 

Dans la société occidentale, selon la théorie du développement, tous les efforts visent à la domination de la démocratie libérale, la création d’une économie de marché, le relativisme moral et la non-ingérence des valeurs morales dans les relations sociales. Cette [approche] a un avenir sombre, mais tous les efforts vont dans ce sens. Selon cette théorie, la société américaine a atteint l’apogée du dévelo ppement social et, [afin] de peindre le monde à son goût, elle a créé divers organismes internationaux [conformes à] sa propre culture et essaie de pousser le monde à s’aligner sur elle.


Il est évident que cette théorie se retrouve aujourd’hui dans l’impasse, et si nous voulons [suivre] cette voie, [nous devons savoir] qu’elle mène à un précipice." 



« Le monde peut-il imaginez un modèle… supérieur à celui de la société d’Ali et du Mahdi ? »



« Notre nation, avec son patrimoine culturel et son [adhésion] à un [ensemble] de valeurs morales divines, ne peut en aucune façon emprunter une voie [fondée] sur des valeurs matérialistes. Le monde peut-il concevoir un modèle pour le passé, le présent et l’avenir de la société humaine qui soit supérieur celui de la sociét é d’Ali [ibn Abi Talib, premier imam chiite] et du Mahdi [le messie chiite] ? » 

Faisant allusion aux résultats des élections du 12 juin, Ahmadinejad a déclaré : « [Même] s’il y a un millier d’élections en Iran, avec 100% de participation, aux yeux [de l’Occident], elles ne seront jamais démocratiques. »



« Aujourd’hui, notre mission ne se limite pas aux affaires internes de [notre] pays ; c’est une mission mondiale »

Il poursuit : « Nous n’avons pas d’autre choix que de revenir à nous-mêmes, et le devoir des universités iraniennes est de [promouvoir] notre utopie et notre société idéale, afin que toutes les forces [vives de la nation] oeuvrent dans leur sens et que nous érigions une société ayant ses propres économie, culture et politique, ainsi que son art propre. 

Nos ennemis essaient habilement et intelligemment de nous [inquiéter] avec leurs petites préoccupations, afin que nous ne pensions pas à atteindre des objectifs élevés. 

Aujourd’hui, le monde [est] déçu par la théorie [occidentale] prédominante du développement, car il est dans l’impasse. Aujourd’hui, notre mission ne se limite pas aux affaires internes de [notre] pays ; c’est une mission mondiale qui a pour but de trouver une échappatoire au genre humain pour qu’il puisse se sortir de cette déception. » 


[1] Press TV (Iran), 10 septembre 2009.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Ce Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française a pour thème, ’la montée des violences’. Ce thème aura toujours accompagné l’histoire de l’humanité. Violences politique, religieuse, sociale, économique, voire même discursive, les humains n’auront cessé de se faire violence, et ce même lorsqu’ils prétendaient l’éradiquer en cherchant à dispenser le bien. Cette relance du Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française apporte une attention toute particulière à ce qu’il convient de nommer une résurgence de la violence affectant aujourd’hui les communautés juives de France et d’Europe.


Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette