Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > L’expulsion et la condamnation

L’expulsion et la condamnation

Revue de la presse israélienne du service de Presse de l’ambassade de France en Israël

mardi 4 août 2009
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

/ Maya Bengal – Yediot Aharonot
Il y a trois semaines à peine, le Premier ministre déclarait que son gouvernement ne cesserait pas la construction à Jérusalem-est. Aujourd’hui il semble cependant que Binyamin Netanyahu va devoir affronter de vives protestations. La construction à Jérusalem-est crée un front international uni et déterminé contre Israël et les constructions destinées à la population juive

L’expulsion avant-hier de deux familles palestiniennes de leur maison du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-est – après que la Cour suprême ait établi que ces maisons appartenaient à des familles juives – a provoqué la colère du monde envers d’Israël. L’Egypte, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Turquie, la Jordanie, la Norvège et la Suède ont vivement critiqué Israël. La Suède, qui préside l’Union européenne, a même convoqué hier l’ambassadeur d’Israël, Benny Dagan, pour lui faire part de sa désapprobation. Les Suédois ont remis à l’ambassadeur une protestation de l’Union européenne dans laquelle Israël est accusé de prendre des mesures illégales. En réaction, le directeur adjoint du ministère des Affaires étrangères, Rafi Barak, à l’intention de convoquer aujourd’hui l’ambassadeur de Suède en Israël pour exprimer son mécontentement et expliquer la démarche israélienne.

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a elle aussi condamné hier l’expulsion des familles palestiniennes de Sheikh Jarrah. « Ce sont des actes très regrettables. J’ai déjà eu l’occasion de dire que l’expulsion de familles et la démolition de maisons à Jérusalem-est sont incompatibles avec les engagements pris par Israël. J’appelle le gouvernement israélien et la mairie de Jérusalem à s’abstenir de telles provocations », a déclaré Mme Clinton au cours d’une conférence de presse conjointe avec le ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Judeh, à Washington. « Les deux camps doivent faire preuve de responsabilité et s’abstenir de provocations qui risquent de bloquer la voie menant à un accord de paix. Les mesures unilatérales risquent de nuire aux négociations et seront considérées comme une modification du statu quo ».

Le ministre jordanien a ajouté que Jérusalem-est est une zone occupée. Il a condamné l’expulsion des familles et a appelé à l’arrêt de telles mesures. Les Egyptiens eux aussi ont exprimé leur colère. Chose exceptionnelle, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et bras droit du ministre, Hossam Zaki, a téléphoné à l’ambassadeur d’Israël pour lui faire part de sa protestation en des termes sans équivoque : « Cela porte atteinte aux efforts égyptiens qui visent à faire avancer le processus de paix », « nous sommes déçus » et « c’est une démarche nuisible ».

A ce stade, Israël ne cède pas. « La construction dans l’est de la ville se poursuivra. Nous avons une pleine souveraineté sur Jérusalem et nous ne cèderons pas face aux pressions », a déclaré hier un ministre proche de Binyamin Netanyahu.

George Mitchell dément que les pays arabes aient refusé de faire des gestes envers Israël : « Même les Saoudiens sont prêts à aider » / Orly Azoulay – Yediot Aharonot

Depuis que le Président des Etats-Unis, Barack Obama, a pris ses fonctions à la Maison Blanche, on a beaucoup parlé de la demande américaine qu’Israël gèle la construction dans les colonies. Mais hier, l’émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, a expliqué que ce ne sont pas nécessairement les colonies qui sont au cœur du débat, et que les Etats-Unis adressent des demandes au monde arabe également.

Dans une première interview depuis son entrée en fonction, accordée au New York Times, George Mitchell affirme que le monde s’est fait une fausse idée quant à la manière dont progresse sa mission. « Les Etats-Unis demandent à Israël de faire des choses, mais pas seulement ; ils demandent à tous d’effectuer des démarches », a-t-il déclaré. Selon lui, l’impression selon laquelle les pays arabes ont rejeté la requête du président Obama qui leur demandait des gestes de bonne volonté est fausse. « Nous avons eu de bonnes réactions et une volonté d’agir de la part de nombreux pays dont l’Arabie saoudite. Lors d’entretiens privés, au moins dix pays arabes ont répondu positivement. Ces pays sont prêts à envisager une série de mesures ».

M. Mitchell n’a pas voulu préciser de quelles mesures il s’agit, mais un autre responsable américain a fait savoir qu’il s’agit de gestes destinés à établir la confiance. Selon lui, plusieurs pays arabes sont prêts à envisager de permettre à des compagnies aériennes israéliennes de survoler leur territoire, l’ouverture de représentations commerciales en Israël et la tenue d’interviews de dirigeants arabes par des journalistes israéliens.

Des fonctionnaires américains expliquent que le problème est la mise en œuvre de ces gestes dans le temps. Ils soutiennent que les choses doivent se faire simultanément : Israël doit geler les colonies et les pays arabes doivent procéder à ces gestes. Or, chaque camp veut que l’autre soit le premier à agir. Un responsable américain indique que des progrès importants ont été réalisés en vue de l’ouverture de représentations commerciales, mais que rien de définitif n’a été conclu car chaque pays arabe attend qu’un autre pays soit le premier à exprimer son accord.

Parallèlement, la Maison Blanche envisage de lancer dans les semaines à venir une campagne médiatique de grande envergure afin de promouvoir le plan de paix au Proche-Orient du Président Obama. Par la suite, le Président américain pourrait même accorder des interviews à des chaînes télévisées israéliennes et arabes pour expliquer les grandes lignes de son plan et préciser comment il compte parvenir à une paix globale entre Israël et les Palestiniens et entre Israël et les pays arabes.


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette