Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Moqtada Al-Sadr privé du soutien des guides irakiens

Moqtada Al-Sadr privé du soutien des guides irakiens

Par Nimrod Raphaeli - MEMRI

dimanche 11 avril 2004
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

Bien que la fermeture, pour deux mois, de l’hebdomadaire Al-Hawza (qui appartient à Al-Sadr), par l’Autorité provisoire de la coalition (APC), ait donné lieu à de violentes manifestations (1), plus particulièrement chez les milices armées d’Al-Sadr, connues sous le nom des Brigades de Mehdi, là ne se trouve pas la raison principale des dernières violences. Al-Sadr manifeste depuis un certain temps colère et frustration face à son exclusion du Conseil gouvernemental irakien.

Rappelant quelque peu les ayatollahs iraniens qui l’ont formé pour devenir ouléma, Al-Sadr est surtout motivé par la création d’un Etat islamique en Irak, et l’éventualité d’affrontements n’est pas écartée si ces derniers peuvent l’aider à réaliser cet ultime objectif. Si son influence sur les Irakiens chiites n’est pas aussi importante que celle du grand ouléma chiite, le grand ayatollah Ali Al-Sistani, sa tendance à user de tactiques douteuses ne peut être ignorée. Al-Sadr n’est toutefois pas soutenu par les autres guides chiites irakiens.

Relations tendues entre Al-Sadr et l’ayatollah Al-Sistani

Au moins provisoirement, Al-Sadr semble avoir été écarté par les dirigeants chiites irakiens, en particulier par l’ayatollah Al-Sistani, ainsi que par certains membres chiites du Conseil gouvernemental irakien. Al-Sistani a reproche à Al-Sadr plusieurs actions :

a. Les efforts déployés par Al-Sadr, à la fin de l’année dernière, pour s’emparer de force des revenus d’Al-Hawza provenant des pèlerins visitant les lieux saints chiites de Nadjaf et Karbala.

b. L’assassinat, à son retour d’Angleterre, de l’ouléma chiite modéré Abd El-Madjid Al-Khoei dans une mosquée de Nadjaf. Al-Khoei était le fils du grand ayatollah Abou Al-Qassem Al-Khoei, mentor d’Al-Sistani. C’est ce meurtre qui a conduit un tribunal irakien à ordonner l’arrestation d’Al-Sadr, poussant ce dernier à chercher refuge dans une mosquée.

c. Al-Sistani a, jusqu’à présent, refusé d’émettre une fatwa contre les forces d’occupation. Les activités d’Al-Sadr méritent, selon Al-Sistani, l’anathème. Suite aux violences incitées par Al-Sadr, Al-Sistani est allé jusqu’à publier une déclaration appelant les manifestants à la retenue et à ne pas lancer de représailles s’ils venaient à subir les heurts des forces de la coalition. (2)

Selon ses propres dires, Al-Sadr, qui est jeune et considéré comme un moujtahid, l’équivalent approximatif d’un étudiant, n’a pas réussi, malgré ses nombreux efforts, à obtenir une interview avec Al-Sistani.

Critiques d’Al-Sadr par le Conseil gouvernemental

Le Conseil gouvernemental irakien a condamné l’attitude d’Al-Sadr, jugée « inadaptée », l’accusant d’ « ignorance, de comportement rétrograde et dictatorial ». (3)

Critiques d’Al-Sadr émanant de la presse irakienne

Si une grande partie de la presse s’est opposée à la fermeture temporaire de l’hebdomadaire Al-Hawza, qualifiée de non-démocratique, elle a toutefois appelé Al-Sadr à faire preuve de prudence et de retenue. Le quotidien Al-Mashriq écrit qu’Al-Sadr « pourrait obtenir gain de cause sans recourir aux armes et sans occasionner des pertes de vies supplémentaires. » Le journal précise qu’il « existe plusieurs façons de forcer les occupants à reconnaître les droits du peuple et à écouter la voix de ce dernier, allant du dialogue aux armes. Le changement ne s’opère par la main que quand la langue est fatiguée. » (4)

Dans un éditorial intitulé « A qui profite la nouvelle violence en Irak ? », le quotidien Bagdad appelle les Irakiens à « faire preuve de patience et de sagesse afin d’épargner au pays une nouvelle vague de violence qui ne profiterait à personne, hormis aux ennemis du pays. » (5)

Nidhal Al-Leithi, journaliste au quotidien irakien Al-Zaman , (édité simultanément à Londres et à Bagdad), dénonce ceux qui cherchent refuge dans les tombeaux et les maisons d’Allah - à l’instar d’Al-Sadr et de ses partisans -, en estimant que les forces de la coalition n’iront pas les poursuivre jusque dans les mosquées des chiites musulmans. Il souligne que « les mosquées, les maisons d’Allah et les tombeaux sacrés sont exclusivement des lieux de culte, et non des refuges pour les politiciens en quête de protection, même si ces derniers sont des oulémas. » (6)

Dans un autre article du même quotidien, Abd El-Mounim Al-Assam déclare qu’en permettant à Al-Sadr de régner sur la ville Al-Sadr et de créer des tribunaux et des prisons, l’APC a créé le problème Al-Sadr. (7)

* Nimrod Raphaeli est chargé d’analyses pour MEMRI


[1] Dans la série des Enquêtes et analyses, MEMRI a publié une dépêche sur Moqtada Al-Sadr, décrit comme un « jeune rebelle ». Comme il fallait d’y attendre, Al-Sadr est actuellement recherché par l’APC pour meurtre et incitation à la violence. Voir l’Enquête et analyse n° 161 de MEMRI.

[2] <http://www.memri.org/bin/#_ednref2> Al-Qods Al-Arabi (Londres), le 4 avril 2004.

[3] <http://www.memri.org/bin/#_ednref3> Al-Zaman (Irak), le 7 avril 2004.

[4] <http://www.memri.org/bin/#_ednref4> Al-Mashriq (Irak) le 5 avril 2004.

[5] <http://www.memri.org/bin/#_ednref5> Bagdad (Irak), le 6 avril 2004.

[6] <http://www.memri.org/bin/#_ednref6> Al-Zaman (Irak), le 7 avril 2004.

[7] <http://www.memri.org/bin/#_ednref7> Al-Zaman (Irak), le 6 avril 2004.


L’Institut de Recherche des Médias du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif qui traduit et analyse les médias du Moyen-Orient. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

The Middle East Media Research Institute (MEMRI),

e-mail : memri.eu memri.org.uk  memri.org.uk>

site web : www.memri.org/french

MEMRI détient les droits d’auteur sur toutes les traductions. Les textes ne peuvent être cités qu’avec mention de la source


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Articles associés

MEMRI
Oussama Ben Laden : Aujourd’hui, il existe un conflit entre l’hérésie du monde, derrière les Etats-Unis, d’un côté, et la nation islamique - avec ses brigades de moudjahidine en avant poste - de l’autre. - janvier 2005
Débat en Egypte au sujet du projet de traduction de textes de littérature hébraïque en arabe - septembre 2009
L’Iran et la Syrie battent les tambours de la guerre - août 2006
Al-Rahma TV : - mars 2011
Un conseiller de la sécurité du président de l´Autorité palestinienne Mahmoud Abbas : Jérusalem ne pourra être récupérée sans milliers de martyrs - août 2009
Un chroniqueur saoudien : « Il n’y a pas d’islam sans djihad » - août 2010
Les djihadistes passent de Facebook à Flickr pour publier des photos de martyrs tués en Syrie, dont des étrangers venus des États-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Australie et d’Espagne - août 2013
ONG arabes : Les déclarations du Sommet de la Ligue arabe n’ont pas pour but la réforme, mais la tromperie de l’opinion publique arabe et de la communauté internationale - juin 2004
Le Mufti de Jrusalem : Les musulmans tueront les Juifs avant le Jour du Jugement - janvier 2012
Film d’animation iranien sur la chaîne de Téhéran : construction d’usines nucléaires dans plusieurs villes d’ici à 2022 - février 2007
Irak
La naissance douloureuse de la souveraineté irakienne - janvier 2004
« Un devoir indépassable » - décembre 2003
Justice à Bagdad - octobre 2005
Fêter la mort d’un anti-démocrate - juin 2006
D’après Bagdad et Washington, des terroristes, des armes et de l’argent destinés aux insurgés arrivent régulièrement en Irak en provenance de la Syrie. ... - août 2009
Iraq : Les chrétiens contraints de quitter Mossoul, selon le HCR - octobre 2008
Saddam avait transféré ses armes de destruction massive en Syrie - janvier 2006
L’Irak et la Turquie : une coopération régionale qui pourrait changer la région - août 2008
Ingérence iranienne en Irak - mai 2004
Moqtada Al-Sadr privé du soutien des guides irakiens - avril 2004
Raphaeli Nimrod
Théories de complot autour de la capture de Saddam Hussein - décembre 2003
Les Kurdes irakiens à la croisée des chemins - avril 2004
La naissance douloureuse de la souveraineté irakienne - janvier 2004
Les options de l’Iran en cas d’offensive - septembre 2006
La « débaasification » de l’Irak : avantages et inconvénients - juin 2004
Tensions croissantes au sujet du Nil - mars 2004
Moqtada Al-Sadr privé du soutien des guides irakiens - avril 2004
Ingérence iranienne en Irak - mai 2004
Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette