Depuis Septembre 2000, DESINFOS.com est libre d’accès et gratuit pour vous donner une véritable information indépendante sur Israël
Personnalisé
Inscription gratuite à la Newsletter - cliquer ici
-
Accueil > La revue des infos > Les Palestiniens éduquent-ils leurs enfants à la paix ?

Les Palestiniens éduquent-ils leurs enfants à la paix ?

Meïr Waintrater

dimanche 7 avril 2002
- Lire la version pour téléphone mobile (iPhone, smartphone, etc.) -


Partager  | Autres liens

L’image d’Israël et du Juif dans les manuels scolaires de l’Autorité Palestinenne.

Introduction : On empoisonne l’âme des enfants

Ce document est d’une importance capitale. Il nous contraint à porter un nouveau regard sur les événements de la période récente. Et il nous interpelle, parfois brutalement, sur la dynamique de la paix et de la guerre au Proche-Orient.

Les textes reproduits ici n’ont pas été prononcés par des dirigeants politiques. Ce ne sont pas des tracts ni des pétitions. Ce sont des extraits de manuels scolaires. Pour la population placée sous le contrôle de l’Autorité Palestinienne - soit 97% des habitants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza -, ces manuels sont l’unique référence. Voici donc comment, dès leur plus jeune âge, les enfants palestiniens entendent parler d’Israël et des Juifs.

Fallait-il publier un tel document ? Nous nous sommes longuement interrogés. Notre projet n’est certes pas de suggérer une explication simpliste aux affrontements qui ensanglantent le Proche-Orient. Les facteurs du conflit sont nombreux et complexes. Seul le dialogue pourra y mettre un terme, un dialogue où nul ne saurait se substituer aux peuples en présence. Dénoncer l’une des parties, dénier toute authenticité à ses aspirations et la disqualifier en tant que partenaire à un accord de paix sont autant de moyens sûrs pour entretenir le cycle de la haine et de la violence. Ayant protesté lorsque ces procédés ont été appliqués à Israël, nous veillons à ne pas y recourir à l’encontre des Palestiniens.

Il ne s’agit donc pas de présenter les jeunes Palestiniens comme une horde fanatisée suivant uniformément des mots d’ordre guerriers. Et il ne s’agit surtout pas de faire porter aux enfants la responsabilité de la propagande dont ils sont nourris. Mais on ne saurait, pour autant, rester aveugle à un phénomène qui est une véritable menace pour l’avenir. Car ignorer ce qui s’enseigne en ce moment même dans les écoles palestiniennes, ce serait faire le jeu des pires adversaires de la paix.

Comment des enfants palestiniens élevés dans la conviction que les Juifs sont par nature « traîtres » et « cupides », et qu’il est urgent de les « expulser » du pays, sauront-ils le moment venu tendre la main à des Israéliens de leur âge ? Comment l’appel au Djihad (qui, sans aucun doute, représente ici la « guerre sainte » au sens le plus meurtrier du terme), l’invocation du sang, le culte de la mort et l’exaltation du martyre feront-ils place à un esprit de fraternité ou, pour le moins, de coexistence ?

Les modes de pensée, les représentations, le vocabulaire même que l’on imprime dans la mémoire des enfants y laisseront des traces durables. Et les efforts de paix - qui devront se poursuivre, au-delà des péripéties actuelles - risquent de se heurter un jour aux préjugés antijuifs inculqués dans les écoles de l’Autorité Palestinienne.

La responsabilité des dirigeants palestiniens n’est pas seule engagée. Les programmes scolaires palestiniens sont financés, encadrés et soutenus par la communauté internationale. L’Union Européenne, les Nations unies et l’Unesco y ont leur mot à dire. Or le contenu du rapport que nous publions ici est connu des fonctionnaires de ces organisations et de leurs États membres. Mais nul ne fait rien. Empoisonner l’âme des enfants est pourtant un crime qui justifie que les dirigeants s’alertent, que les élus s’inquiètent, que les citoyens se mobilisent. Toute personne qui souhaite réellement un avenir de paix pour les peuples du Proche-Orient doit dénoncer ces pratiques scandaleuses. Avant que le poison ait produit des effets irréversibles.

P.S. : Des amis, ayant lu ces textes, me disent : Faut-il encore soutenir les efforts de paix, après cela ? Je leur réponds : Oui, justement à cause de cela.

L’image d’Israël et du Juif dans les manuels scolaires de l’Autorité Palestinienne.

Extraits de manuels scolaires.

La suite dans L’Arche n° 515 de janvier 2001


Soumettez vos réactions - Imprimer la page - {id_article}

Chaque matin recevez la Newsletter de Des Infos.com
Cliquez pour vous inscrire gratuitement

Inscription  gratuite à la Newsletter de



Informations , services  et publicité sélectionnés gratuitement par Desinfos.com











IDC

 





Docteurinfo.com la santé par la connaissance


Avis d'utilisation |     | Accueil | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contact | Mentions légales | Espace privé |     | SPIP | squelette